Skip to main content

Andrei Kostitsyn vise à marquer plus de buts et à remporter la coupe Stanley

LNH.com @NHL

MONTREAL - Andrei Kostitsyn a un objectif pour la saison 2008-2009: marquer plus de buts.

Kostitsyn a débloqué en attaque la saison dernière, inscrivant 26 buts dont 23 à ses 54 derniers matchs. Il en a ajouté cinq en 12 rencontres éliminatoires. Il en veut davantage cette année.

"Plus de buts", dit-il sans détour.

Kostitsyn s'est présenté au camp d'entraînement en très belle forme. Il s'est aussi présenté plus confiant après une excellente campagne dans le premier trio du Canadien complété par Tomas Plekanec et Alex Kovalev. Le Bélarusse n'a pas mis de temps à se mettre en marche. En six matchs préparatoires, il a récolté huit points dont trois buts, un sommet dans l'équipe.

Kostitsyn est également moins préoccupé. La saison dernière, sa femme et sa fille âgée de 20 mois sont demeurées au Bélarus.

"Elles sont ici cette année", dit-il avec soulagement.

Premier choix du Canadien au repêchage de 2003, Kostitsyn n'est plus sur la défensive lorsqu'il s'adresse aux médias. Il est moins timide, comme si ses succès lui donnaient plus d'assurance à l'extérieur de la patinoire. Il se permet même de répondre en français lorsqu'on lui demande comment il va.

Responsabilités accrues

A sa cinquième année chez les professionnels, Kostitsyn pourrait se voir confier plus de responsabilités par Guy Carbonneau. En matchs hors-concours, l'entraîneur du Tricolore l'a employé à l'occasion en infériorité numérique, une première depuis qu'il est à Montréal. La saison dernière, Kostitsyn a joué en moyenne 15:41 par match. Son temps d'utilisation pourrait augmenter cette année.

"J'ai marqué en infériorité numérique, rappelle-t-il avec une certaine fierté. Il m'arrivait d'écouler les pénalités au Bélarus. Dans mon pays, j'ai aussi joué au point d'appui en supériorité numérique. Mais ça, l'entraîneur l'ignore", ajoute-t-il comme s'il s'agissait d'un secret d'état.

Kostitsyn aime bien la présente édition du Canadien. Rien ne lui ferait plus plaisir qu'un défilée sur la rue Ste-Catherine par une belle journée de juin.

"Nous avons la même équipe que l'an dernier, plus deux ou trois joueurs. Je m'attends à une belle saison. C'est une année importante pour Montréal. Moi, je veux la coupe", fait valoir l'ailier gauche de 23 ans.

En voir plus