Skip to main content

Andrei Kostitsyn dit être plus à l'aise lorsqu'il est jumelé à son frère

LNH.com @NHL

MONTREAL - Andrei Kostitsyn a encore une fois fait la démonstration de son talent. Si seulement le Bélarusse pouvait s'imposer ainsi avec plus de régularité.

"C'est un joueur difficile à arrêter lorsqu'il se décide à jouer, a déclaré Guy Carbonneau. C'est ce qu'on lui répète à tous les jours."

Carbonneau avait décidé de réunir Andrei Kostitsyn à son frère Sergei ainsi qu'au vétéran Robert Lang. Une bonne idée puisque les trois joueurs ont récolté six points et terminé le match fort d'un différentiel de plus-8.

"Je pense qu'Andrei lance davantage lorsqu'il ne joue pas avec (Alex) Kovalev", a fait valoir l'entraîneur.

Andrei, lui, dit apprécier être jumelé à son frère.

"Je suis plus à l'aise avec mon frère, a indiqué l'ainé des Kostitsyn, auteur de deux buts. Je pense qu'on a joué un bon match."

Kostitsyn a été le deuxième tireur du Canadien en fusillade. Il a raté son coup, au point d'échapper la rondelle.

"Je voulais lancer mais j'ai changé d'idée", a-t-il expliqué.

Halak chancelant

Jaroslav Halak a vécu un autre match difficile malgré la victoire. Il a été incapable de préserver une avance de deux buts en troisième période. Evidemment, il n'est pas l'unique responsable. Carbonneau n'est quand même pas satisfait du rendement de son jeune gardien.

"C'est inquiétant, a admis l'entraîneur. Il devrait être plus fort. D'autres gardiens auxiliaires font le travail. Qu'on pense à (Craig) Anderson même si, aujourd'hui, il a eu un match plus difficile. Il y a aussi (Scott) Clemmensen au New Jersey qui fait très bien. S'il veut être numéro un dans la Ligue nationale, il va devoir apprendre à se remettre d'un mauvais match."

Le jeu de puissance

L'attaque à cinq a été nulle, encore une fois. Aucun but en cinq avantages numériques.

"On donne une deuxième et une troisième chance à ceux qui ont eu du succès dans le passé, a noté Carbonneau. Mais nous sommes rendus à la mi-saison. On va devoir essayer d'autre monde."

Le jeune Yannick Weber a pris part à la période d'échauffement. Spécialiste de l'attaque massive, le Suisse pourrait bien être de la formation mercredi face aux Rangers de New York.

"On va en discuter avec les entraîneurs, a dit Carbo. On peut changer la tactique ou le personnel."

Le Canadien a remporté 55 pour cent des mises en jeu face aux Panthers. Mais seulement 30 pour cent (3-en10) en supériorité numérique. Une statistique révélatrice des problèmes de l'équipe à cinq contre quatre.

Le Canadien présente un dossier de 6-1-1 à ses huit derniers matchs. Un rendement certes intéressant compte tenu de tous les blessés.

"Ca prend quatre trios, six défenseurs et un gardien, a fait valoir Tom Kostopoulos. Mais il y a plus. L'organisation fait très bien les choses. Ailleurs, un joueur sera rappelé et placé dans le quatrième trio. Il sera ensuite retourné dans les mineures après deux semaines.

"Ici, on fonctionne différemment. On place le jeune dans une situtation qui lui permettra d'avoir du succès. On l'a vu avec Matt D'Agostini. On le voit maintenant avec Max Pacioretty."

En voir plus