Skip to main content

Andrei Kostitsyn a disputé un de ses meilleurs matchs de la saison

LNH.com @NHL

MONTREAL - Andrei Kostitsyn était un joueur transformé face aux Sabres de Buffalo. Il a marqué un but, récolté une aide et terminé la soirée à plus-2, une performance qui lui a valu la première étoile. Il a aussi obtenu trois tirs au but et appliqué quatre mises en échec.

"Il était enragé ce soir. Il voulait vraiment rebondir," a déclaré Andrei Markov, lui-même auteur d'un but.

Kostitsyn a formé un trio complété par son frère Sergei et Maxim Lapierre.

"Il a disputé un de ses meilleurs matchs de la saison. Il a très bien réagi, a noté Guy Carbonneau. On lui demande d'être plus constant et de lancer plus souvent. C'est ce qu'il a fait. Il s'est aussi impliqué physiquement tout en étant solide le long des rampes."

En troisième période, le Canadien a bénéficié d'une supériorité numérique de deux joueurs pendant deux minutes. Carbonneau a eu l'idée d'employer Andrei à l'un des points d'appui. La tactique n'a pas réussi mais Kostitsyn a obtenu plusieurs tirs qui ont toutefois raté la cible.

"Il jouait un bon match et je voulais un joueur qui lance de la gauche à la ligne bleue", a dit Carbo en guise d'explication.

Carbonneau a aussi innové en faisant appel à Robert Lang à l'autre point d'appui.

Sergei en punition

L'entraîneur a été moins tendre à l'égard de Sergei Kostitsyn qu'il a cloué au banc une bonne partie de la troisième période. Le jeune Bélarusse s'est vu imposer trois pénalités dont deux pour avoir cinglé.

"Je lui ai lancé un message en troisième. Il a écopé trois mauvaises pénalités, surtout la première et la troisième qui ne faisaient aucun doute. Le match était trop serré pour tolérer ce genre d'indiscipline."

Matt D'Agostini disputait son premier match de la saison à Montréal. Il a joué durant près de 14 minutes (13:52), Carbonneau n'hésitant pas à l'employer dans les dernières minutes de la rencontre.

"Il a joué un bon premier match, a dit Carbo. Il a un coup de patin naturel en plus de posséder plus d'une vitesse. Il a été excellent le long des bandes."

Komisarek "entraîneur"

Mike Komisarek a assisté la rencontre depuis l'arrière du banc. Il était venu prêter main forte au personnel d'entraîneurs en l'absence de Doug Jarvis, retenu au chevêt de son père malade.

"C'est l'idée de Roland (Melanson). Je pense que c'était une très bonne idée. Il a été très utile, a dit Carbonneau. Il pourra faire profiter ses coéquipiers de son expérience lorsqu'il sera de retour."

Komisarek, lui, était aux anges, d'autant plus qu'on lui a remis la rondelle de la victoire après le match.

"L'entraîneur m'a dit en après-midi d'apporter une cravate. J'ai surtout encouragé les gars, a expliqué Komisarek, qui se remet d'une blessure à l'épaule droite. C'est incroyable comme le jeu est rapide depuis le banc des joueurs.

"Je voyais que les gars étaient déterminés, qu'ils voulaient gagner. J'ai vécu une expérience extraordinaire."

En voir plus