Skip to main content

Anders Nilsson semble avoir trouvé sa niche à Ottawa

Le gardien suédois a remporté ses trois départs la semaine dernière pour décrocher la première étoile de la semaine dans la LNH

par Siniša Šindik / Collaborateur indépendant LNH.com

Il n'y a pas que Jean-Gabriel Pageau qui va bien chez les Sénateurs d'Ottawa par les temps qui courent. Le gardien Anders Nilsson connaît, lui aussi, de très bons moments, comme en témoigne sa fiche lors de la dernière semaine d'activité dans la LNH (3-0-0).

La première étoile de la dernière semaine dans la LNH a brillé de tous ses feux, remportant ses trois sorties de façon relativement convaincante. Il a permis aux Sénateurs de signer trois victoires en quatre matchs lors des sept derniers jours. 

Le suédois de 29 ans a d'abord repoussé 32 des 34 tirs dirigés vers lui dans une victoire de 6-2 face aux Rangers de New York. 

Après avoir vu les Sénateurs s'incliner 4-1 contre les Islanders de New York le lendemain alors que Craig Anderson était devant le filet, Nilsson est revenu en force en stoppant 26 des 28 tirs des Kings de Los Angeles, jeudi, afin de permettre à sa formation de l'emporter 3-2 en prolongation. 

Nilsson a couronné une excellente semaine de travail en allouant un seul but aux Hurricanes de la Caroline (38 arrêts sur 39 tirs) dans un gain de 4-1 des siens, samedi. 

Les récentes performances de Nilsson inspirent ses coéquipiers, qui veulent en donner toujours un peu plus pour soutenir leur gardien.

« Comme je l'ai dit, [Nilsson] a joué un grand match pour nous et nous voulions simplement nous battre pour lui en prolongation et obtenir le point supplémentaire […] », avait déclaré Anthony Duclair au Ottawa Sun jeudi soir au terme de la victoire face aux Kings.

Avec sa forme actuelle, Nilsson a gagné la confiance de son entraîneur pour un troisième match consécutif, alors qu'il défendra la cage ottavienne à Raleigh lundi, à l'occasion d'une reprise du match de samedi face aux Hurricanes. 

Finalement un peu de stabilité? 

Avec les Sénateurs, Anders Nilsson en est à une sixième équipe dans la Ligue nationale de hockey. Il semble finalement avoir trouvé sa niche à Ottawa.

L'an dernier, lors de son arrivée dans la capitale nationale à l'issue d'une transaction avec les Canucks, Nilsson avait démontré de belles choses, et ce, malgré une situation difficile et une équipe en quête d'identité.  

Le vétéran avait présenté un dossier de 11-11-0, avec une moyenne de buts alloués de 2,90 et un pourcentage d'arrêts de ,914, tout en signant deux jeux blancs. Cela lui a valu la confiance du directeur général, Pierre Dorion, qui lui a offert un contrat de deux ans d'une valeur de 5,2 millions $ le 29 mai.

Cette saison, Nilsson démontre que son entraîneur et son directeur général ont raison de lui faire confiance. Encore une fois dans des circonstances difficiles, avec une équipe en reconstruction, le gardien suédois affiche un dossier de 4-3-1, une moyenne de 2,66 et un taux d'efficacité de ,930.

Ses coéquipiers voient en lui un véritable guerrier, qui s'assure de mettre les bouchées doubles à l'entraînement afin d'être le plus performant possible.

« Quand il est dans son match, il est très concentré, calme et en contrôle », a déclaré le défenseur des Sénateurs Dylan DeMelo, à l'Ottawa Sun dimanche. « Il a été un véritable pilier pour nous. Je pense que ses habitudes à l'entraînement se reflètent en match […]. »

Pour l'instant, la chimie entre Nilsson et son collègue Anderson, semble être bonne. La rivalité entre les deux est saine, même si le Suédois a pris l'avantage dans les dernières semaines.

D.J. Smith a été clair depuis le jour un, ses deux gardiens allaient se partager la tâche devant le filet cette saison, mais si un des deux connaissait une belle séquence, il continuerait d'être d'office.  

« Nous ne souhaitons pas asseoir un gars sur le banc trop longtemps, a déclaré Smith avant le départ vers la Caroline, toujours à l'Ottawa Sun. Si un gars va bien, nous continuerons à l'utiliser. »

Nilsson espère permettre aux Sénateurs de prolonger leur séquence de victoires consécutives à trois ce soir contre les Hurricanes, ce qui représenterait la plus longue série victorieuse de la saison pour Ottawa.

D'un point de vue plus personnel, Nilsson tentera de signer un cinquième gain cette saison et éventuellement égaler et même surpasser son sommet dans la LNH, établi l'année dernière (11 victoires).  

Statistique intéressante, les Sénateurs marquent en moyenne 3,4 buts par match lorsque Nilsson est devant le filet cette année (27 buts en huit matchs), tandis que l'équipe en marque en moyenne 2,2 lorsqu'Anderson est d'office (20 buts en neuf matchs). 
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.