Skip to main content

Analyse des Panthers pour les poolers

Huberdeau appartient désormais à l'élite; on s'attendait à plus de Dadonov

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, les joueurs des Panthers de la Floride qui ont retenu l'attention chez les poolers avant la pause :

PANTHERS DE LA FLORIDE : Portrait de la saison régulière | Honneurs individuels | Moments mérorables

La valeur sûre

Avec 72 points (23 buts, 55 passes) en 69 matchs avant l'interruption de la saison, Jonathan Huberdeau était en voie de réussir une deuxième campagne consécutive de 92 points, signe que sa saison record de l'an dernier n'était pas une exception. Il évolue pour l'une des offensives les plus menaçantes de la LNH, notamment sur le jeu de puissance, et ça lui a permis d'amasser 29 points avec l'avantage d'un homme cette saison (cinquième dans la LNH), un gros avantage pour les poolers dans les ligues comptabilisant cette statistique. Il n'y a que quelques joueurs appartenant à l'élite qui sont disponibles lors d'un repêchage de pool, et il faut désormais considérer Huberdeau comme l'un d'entre eux. À long terme, les Panthers devraient demeurer une formation dangereuse offensivement, ce qui ne fera que confirmer le statut de valeur sûre de Huberdeau auprès des poolers.

La surprise

Après une saison recrue prometteuse de 39 points en 2014-15, Aaron Ekblad a offert un rendement plutôt décevant pour les poolers par la suite, n'amassant jamais plus de 38 points dans chacune des quatre campagnes suivantes, et en ce sens, il a représenté une belle surprise cette saison. Avant la pause, Ekblad cumulait 41 points (cinq buts, 36 aides) et était en voie de frôler le plateau des 50 points. Ce qui est très encourageant pour les poolers, c'est que le défenseur de 24 ans est parvenu à accomplir tout ça dans l'ombre de son coéquipier Keith Yandle, qui accapare la plupart des missions offensives à la ligne bleue floridienne. Voilà qui laisse entrevoir de belles choses pour Ekblad le jour où on lui confiera plus de responsabilités offensives, lui qui est déjà le joueur le plus utilisé en moyenne en Floride (22:59). En plus de s'inscrire à la feuille de pointage, il faisait également partie du top-30 chez les défenseurs de la LNH au chapitre des tirs (147) et il prenait le deuxième rang des Panthers pour les lancers bloqués (84).

La déception

Avant cette saison, l'attaquant Evgenii Dadonov avait réussi deux campagnes consécutives de 65 points ou plus. Au moment de mettre la saison en pause, il était à 47 points (25 buts, 22 mentions d'aide) en 69 rencontres, en route vers une campagne de 55 points. Il ne s'agit pas d'un rendement décevant, mais nombreux sont les poolers qui ont utilisé un choix hâtif pour mettre la main sur celui qui allait compléter le duo formé de Huberdeau et d'Aleksander Barkov. Pour cette raison, un tel rendement a de quoi décevoir, alors qu'on était en droit de s'attendre à ce que Dadonov flirte avec le plateau des 70 points comme la saison dernière, surtout qu'il n'apporte pas une grande contribution dans les catégories autres qu'offensives. D'ailleurs, le Russe de 31 ans a fait mal aux poolers avec un différentiel de moins-7, le deuxième pire de son équipe.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.