Skip to main content

Thibault : Regard sur les huit duels devant le filet

Notre chroniqueur voit une grosse surprise dans sa boule de cristal lors de la ronde de qualification

par Jocelyn Thibault @tibs41 / Chroniqueur LNH.com

Choix de première ronde des Nordiques de Québec au Repêchage 1993 de la LNH, Jocelyn Thibault a disputé 586 matchs au cours de sa carrière de 15 saisons dans la LNH. Il a porté l'uniforme des Nordiques, de l'Avalanche du Colorado, des Canadiens de Montréal, des Blackhawks de Chicago, des Penguins de Pittsburgh et des Sabres de Buffalo, signant 238 victoires. Il a été entraîneur des gardiens de l'Avalanche pendant deux saisons et il est désormais propriétaire et directeur général du Phoenix de Sherbrooke dans la LHJMQ. Il a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com pour traiter des dossiers chauds devant les 31 filets de la Ligue.

Il est temps de sortir les tablettes ou la télévision sur le patio, au bord de la piscine ou autour du feu : le hockey est finalement de retour. Du hockey de séries, à part de ça!

À LIRE AUSSI : CH : Le début d'une nouvelle saisonBalado: Place à la ronde de qualification de la Coupe StanleyGagné : Du jamais vu sur la glace… et en dehors

Ça fait bien longtemps qu'on attend ce moment, et selon ce que j'ai pu voir lors des matchs préparatoires, on risque d'être gâtés dans les prochaines semaines. Et puisque nous sommes dans une thématique estivale, cette année, pourquoi ne pas se mouiller?

Dans un bref tour d'horizon des huit séries de la ronde de qualification de la Coupe Stanley, j'y vais de mes choix quant aux avantages qu'ont certaines équipes devant le filet, en plus d'y aller de mes prédictions.

Bonnes séries à tous!


ASSOCIATION DE L'EST


Penguins de Pittsburgh (5) c. Canadiens de Montréal (12)

Matt Murray/Tristan Jarry face à Carey Price

Le choix est assez simple dans cette série : je dois évidemment donner l'avantage à Price. J'aime beaucoup Murray et Jarry, mais le portier des Canadiens est tout simplement meilleur qu'eux. J'ai regardé le match préparatoire du Tricolore contre les Maple Leafs de Toronto et je suis convaincu que Price est prêt. Il était solide, son positionnement était bon et on pouvait voir qu'il était à l'aise devant son filet. Ce sont des choses qui se voient.

Video: MTL@OTT : Price sort la mitaine pour contrer Duclair

Il aura toutefois fort à faire parce que les Penguins ont l'avantage partout ailleurs. Les trois premiers trios de Pittsburgh font peur parce qu'ils sont tous en mesure de générer de l'attaque. La brigade défensive est aussi très talentueuse et a plus de profondeur que celle du CH. Murray et/ou Jarry auront assurément la vie plus facile que Price. 

Verdict : avantage Price devant le filet, avantage Penguins dans la série.


Hurricanes de la Caroline (6) c. Rangers de New York (11)

Petr Mrazek/James Reimer face à Igor Shesterkin/Henrik Lundqvist

J'ai l'impression que ces deux équipes vont nous offrir l'une des séries les plus enlevantes de la ronde de qualification. Ce sont deux formations que j'aime, qui possèdent de bons jeunes joueurs et qui sont électrisantes à regarder. 

Ni l'une ni l'autre des équipes n'a encore arrêté son choix devant le filet, mais les indices pointent vers un duel Mrazek-Shesterkin. Avec son pourcentage d'arrêts de ,932 en 12 matchs avec les Rangers, le jeune Russe a l'avantage, à mon avis, même s'il manque encore d'expérience. En cas de problème, il est mieux épaulé par le vétéran Lundqvist que Mrazek ne l'est par Reimer.

J'aime bien les jeunes Sebastian Aho et Andrei Svechnikov du côté des Hurricanes, mais je suis pas mal convaincu que les gardiens des Hurricanes auront plus de travail en affrontant une attaque menée par le dangereux duo formé d'Artemi Panarin et de Mika Zibanejad.

Verdict : avantage Shesterkin/Lundqvist devant le filet, avantage Rangers dans la série.


Islanders de New York (7) c. Panthers de la Floride (10)

Semyon Varlamov/Thomas Greiss face à Sergei Bobrovsky/Chris Driedger

En regardant ce duel sur papier et en me basant sur la réputation des gardiens, je devrais normalement favoriser Bobrovsky dans ce duel. Mais il est beaucoup trop inconstant à mon goût pour que je parie sur lui pour mener les Panthers à bon port. Il ne m'a pas non plus convaincu lors du match préparatoire que les Panthers ont perdu 5-0 face au Lightning. 

Les Panthers ont des éléments fort intéressants à la ligne bleue et à l'attaque, mais je dois donner l'avantage aux Islanders. Greiss et Varlamov ne reçoivent jamais beaucoup d'attention pour leurs prestations, mais ils sont toujours solides et constants. Avec le système défensif qu'a instauré l'entraîneur Barry Trotz depuis son arrivée à New York, leur vie est largement facilitée.

Video: NYI@NYR: Varlamov fait un bel arrêt de la jambière

Avec Trotz et le directeur général Lou Lamoriello, les Islanders forment une équipe homogène avec des joueurs qui adhèrent vraiment au concept d'équipe. Ils ne donnent pas grand-chose à l'adversaire et ils ont fait des acquisitions intéressantes à la date limite des transactions, dont celle de Jean-Gabriel Pageau.

Verdict : avantage Greiss/Varlamov devant le filet, avantage Islanders dans la série.


Maple Leafs de Toronto (8) c. Blue Jackets de Columbus (9)

Frederik Andersen face à Joonas Korpisalo/Elvis Merzlikins

Je dois avouer que cette série m'embête beaucoup. Je me dis que si la logique est respectée, les Maple Leafs devraient l'emporter avec Andersen devant le filet. D'un autre côté, les Blue Jackets ont surpris cette saison, et leurs gardiens Korpisalo et Merzlikins ont été bons à différents moments.

J'aime beaucoup le travail d'Andersen depuis son arrivée dans la Ligue et il m'a rassuré avec sa prestation contre les Canadiens, mardi. Il était solide et la rondelle le frappait. C'est ce dont les Torontois auront besoin contre une équipe bien dirigée et qui ne lâche jamais le morceau.

Je crois qu'il fera mieux en séries que par les années passées parce qu'il a joué moins de matchs en saison, et surtout, parce qu'il vient d'obtenir un long congé de quatre mois. Il sera frais et dispo en amorçant la ronde de qualification, ce qui a rarement été le cas dans sa carrière.

Verdict : avantage Andersen devant le filet, avantage Maple Leafs dans la série.


ASSOCIATION DE L'OUEST


Oilers d'Edmonton (5) c. Blackhawks de Chicago (12)

Mikko Koskinen/Mike Smith face à Corey Crawford/Malcolm Subban

Ceux qui ne veulent pas voir les Oilers avoir une chance de repêcher Alexis Lafrenière au premier rang du prochain repêchage ne m'aimeront pas. Je crois que les Blackhawks vont causer la surprise face aux Oilers. C'est le sentiment que j'ai.

Crawford est un gardien d'expérience et il a très bien fait malgré qu'il n'avait que quelques entraînements derrière la cravate quand les Blackhawks ont blanchi les Blues 4-0 en match préparatoire. Cela dit, je ne peux pas dire qu'il a un avantage considérable sur Koskinen et Smith. Je ne crois simplement pas que cette série se jouera devant le filet.

Video: STL@CHI: Crawford étire la jambière devant Barbashev

Oui, les Oilers ont Connor McDavid et Leon Draisaitl, mais je crois que le mélange de jeunesse et d'expérience du noyau des Blackhawks peut leur donner des maux de tête. Jonathan Toews et Patrick Kane en mode séries, ça peut faire mal. Le duo des gardiens des Oilers devra être prêt.

Verdict : avantage Crawford devant le filet, avantage Blackhawks dans la série.


Predators de Nashville (6) c. Coyotes de l'Arizona (11)

Juuse Saros/Pekka Rinne face à Darcy Kuemper

Mettons les choses au clair dès le départ : si les Coyotes ont encore une chance de se faufiler en séries, c'est grâce à la tenue de Kuemper durant la saison régulière. Avant la blessure qui lui a fait rater deux mois d'activités, il avait une saison digne du trophée Vézina.

Je ne vois toutefois pas les Coyotes venir à bout des Predators, même si ces derniers ont déçu durant la saison. Les Predators ont de la profondeur à toutes les positions et ont une brigade défensive qui fait bien des envieux. Devant le filet, sans rien casser, le duo Rinne/Saros a permis à l'équipe de se maintenir dans le portrait des séries.

Je ne serais pas surpris de voir John Hynes amorcer les séries avec Saros. C'est son homme de confiance depuis qu'il a pris la barre de l'équipe et c'est lui qui avait le filet dans la dernière portion de la saison.

Verdict : avantage Kuemper devant le filet, avantage Predators dans la série.


Canucks de Vancouver (7) c. Wild du Minnesota (10)

Jacob Markstrom face à Alex Stalock/Devan Dubnyk

Les Canucks sont assurément très heureux de retrouver Markstrom devant le filet pour le début des séries. Lorsque le gardien suédois s'est blessé vers la fin de la saison, l'équipe s'est dangereusement mise à piquer du nez. Reste à voir s'il retrouvera rapidement son rythme après tant de mois sans jouer, mais je ne suis pas trop inquiet.

Video: BOS@VAN: Markstrom vole Krug et Pastrnak

Du côté du Wild, Stalock et Dubnyk ont connu des difficultés cette saison, et j'ai l'impression que l'équipe n'est pas encore complètement modelée au goût du nouveau DG Bill Guerin. La troupe de Dean Evason devra se lever tôt pour faire face à la jeune et vigoureuse attaque des Canucks et à l'un des finalistes pour le trophée Calder en Quinn Hughes.

Verdict : avantage Markstrom devant le filet, avantage Canucks dans la série.


Flames de Calgary (8) c. Jets de Winnipeg (9)

David Rittich/Cam Talbot face à Connor Hellebuyck

On a ici un duel entre un finaliste pour l'obtention du trophée Vézina et un duo de gardiens qui fait encore hésiter l'entraîneur en vue du premier match de la série. Il est assez clair pour moi qu'Hellebuyck a une bonne longueur d'avance sur Rittich et Talbot.

Les Jets ont aussi l'avantage aux autres positions. Ils ont su maintenir la cadence malgré le départ de plusieurs éléments-clés à la ligne bleue et ils possèdent une attaque talentueuse et pesante. De l'autre côté, l'attaque des Flames a été énigmatique, cette saison, et il y a eu beaucoup de turbulence au sein de l'équipe. 

Il est difficile de les voir venir à bout des Jets.

Verdict : avantage Hellebuyck devant le filet, avantage Jets dans la série.

 

* Propos recueillis par Guillaume Lepage, journaliste LNH.com

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.