Skip to main content

Analyse : match no 6, Blackhawks-Blues

Les joueurs de soutien et l'expérience des séries aident Chicago à forcer la tenue d'un match ultime

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Journaliste NHL.com

CHICAGO - Les champions en titre de la Coupe Stanley sont encore en vie. Les Blackhawks de Chicago ont vaincu les Blues de St. Louis 6-3 dans le match no 6 de leur série de première ronde de l'Association de l'Ouest au United Center samedi pour créer l'égalité 3-3 dans cette série quatre de sept.

Tirant de l'arrière 3-1, les Blackhawks ont dominé la période médiane et ont pris les devants grâce à des buts d'Artem Anisimov, Trevor van Riemsdyk et Dale Weise. Ils ont eu le dessus sur les Blues 19-4 dans la colonne des tirs dans l'engagement avant de devoir écouler une punition en fin de période. Andrew Shaw, de retour après une suspension d'un match, a touché la cible en avantage numérique tard en troisième période, et Marian Hossa a complété la marque dans un filet désert.

 

Ce que nous avons appris : Autant les joueurs formant le noyau des Blackhawks méritent les louanges pour tout le cœur qu'ils ont affiché au cours des dernières années, il faut regarder du côté des joueurs de soutien qui ont réalisé des jeux clés : Anisimov, van Riemsdyk, Weise, Shaw, Richard Panik et Andrew Ladd. Le directeur général Stan Bowman a dû composer avec le plafond salarial de la LNH et jouer avec son alignement pour entourer son noyau depuis la conquête de la Coupe Stanley de 2010. Il a trouvé la bonne formule en 2013 et 2015. Pour l'instant du moins, celle de cette saison fonctionne.

Ce que ça signifie pour les Blues : La pression augmente. Ils détenaient une avance de 3-1 en séries, puis ils ont perdu en deuxième période de prolongation dans le match no 5 avant d'échapper une avance de 3-1 dans la sixième rencontre. Ils affirment qu'ils forment une équipe différente, mais ils devront le prouver dans le match ultime après ce qui s'est passé au cours des trois dernières années en première ronde. En 2013, ils détenaient une avance de 2-0 dans leur série contre les Kings de Los Angeles avant de subir quatre défaites de suite. En 2014, ils avaient pris les devants 2-0 dans leur série contre les Blackhawks, et avaient à nouveau encaissé quatre revers consécutifs. L'an dernier, ils étaient à égalité 2-2 contre les Wild du Minnesota avant de perdre deux matchs de suite.

Ce que ça signifie pour les Blackhawks : La légende grandit. Sous les ordres de l'entraîneur Joel Quenneville, ils montrent une fiche de 45-15 dans les matchs no 4 à 7, et de 13-4 lorsqu'ils font face à l'élimination. Ils affichent un dossier de 15-1 dans les matchs no 6, dont 7-1 à domicile. Depuis 2009-10, ils ont soit gagné la Coupe Stanley ou ont été éliminés en prolongation d'un match no 7 à chacune des saisons sauf une.

Héros obscur : Panik, que les Blackhawks ont acquis dans une transaction avec les Maple Leafs de Toronto le 3 janvier, a patiné à l'aile gauche de Patrick Kane et Jonathan Toews. Panik a aidé à préparer le but égalisateur, transportant le disque en contre-attaque avant de remettre à Toews. Il a aussi distribué six mises en échec, décoché quatre tirs et bloqué deux lancers.

La suite : Le match ultime aura lieu lundi au Scottrade Center (20 h 30 (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC, CSN-CH). Les Blackhawks vont tenter de remporter une série après avoir tiré de l'arrière 3-1 comme ils l'avaient fait contre les Red Wings de Detroit en deuxième ronde en 2013. Les Blues vont tenter d'éviter une autre amère déception.

 

En voir plus