Skip to main content

Analyse : match no 5, Sharks-Kings

La résilience, le jeu de puissance et Jones ont permis à San Jose d'atteindre la deuxième ronde

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur du contenu éditorial NHL.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose ont mis un terme à leur série de première ronde de l'Association de l'Ouest contre les Kings de Los Angeles en l'emportant 6-3 dans le match no 5 au Staples Center vendredi.

San Jose a remporté cette série quatre de sept 4-1. Les Sharks s'étaient auparavant inclinés en sept parties devant Los Angeles au cours des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2013 et 2014.

 

Ce que nous avons appris : Ces Sharks forment un groupe beaucoup plus résilient que les éditions passées de l'équipe. Ils ont eu bien des occasions de céder, mais San Jose ne la jamais fait alors que les quatre premiers matchs de la série se sont soldés par l'écart d'un but. Le plus bel exemple de cette résilience est survenu dans le dernier match, alors que les Sharks s'étaient emparés d'une avance de 3-0 au cours des 26 premières minutes de jeu, seulement pour voir cette priorité disparaître en l'espace de 8:52 en deuxième période. Les Sharks sont revenus en troisième période - sur la route, dans un amphithéâtre hostile, avec le poids de leurs effondrements passés en séries sur leurs épaules - et ils n'ont pas seulement survécu, mais prospéré grâce au but gagnant de Joonas Donskoi, au but d'assurance du capitaine Joe Pavelski et du but inscrit dans un filet désert par Melker Karlsson.

Cela n'a peut-être pas été aussi facile qu'ils auraient pu le croire plus tôt au cours de la soirée, mais en fin de compte, le résultat n'en est peut-être que plus satisfaisant.

Ce que ça signifie pour les Sharks : Ils atteignent la deuxième ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2013, où ils vont croiser le fer avec le gagnant de la série de premier tour entre les Ducks d'Anaheim et les Predators de Nashville (série égale 2-2). Les Sharks vont certainement aborder cette série en confiance. Leur jeu de puissance a inscrit cinq buts au premier tour et ils ont vu leurs joueurs de soutien soutenir l'attaque pour la première fois de la série alors que Donskoi, Chris Tierney et Matt Nieto ont tous marqué leur premier des séries vendredi. Le gardien Martin Jones a remporté sa première série de la LNH en carrière à titre de partant et a frustré les Kings pendant de longues périodes.

Ce que ça signifie pour les Kings : Énorme déception. Ils n'ont joué comme ils étaient capables de le faire que pendant de courtes périodes au cours de cette série, mais chacune de leurs défaites a été subie par la marge d'un but. Les Kings ont perdu la bataille des unités spéciales, accordant cinq buts en avantage numérique en autant de matchs. De leur propre aveu, ils ont écopé de trop de punitions en raison de leur jeu indiscipliné, et ils n'ont pas été en mesure de percer régulièrement la muraille d'un jeune gardien qui agissait comme partant pour la première fois en séries éliminatoires. Les Kings ont fait étalage de leur meilleur hockey dans la troisième période du match no 4 et dans la deuxième moitié du deuxième tiers du cinquième match. Ils ont inscrit cinq buts au cours de ces séquences, mais ont été limités à cinq buts pour le reste de la série. Peu de choses distinguaient les deux rivaux après cinq matchs, ce qui rend cette élimination encore plus difficile à avaler.

Moment important : L'attaquant des Sharks Patrick Marleau, qui a inscrit le but gagnant dans le match no 4 en avantage numérique tôt en troisième période, a obtenu un tir de punition à 5:31 de la période médiane vendredi lorsqu'il a été accroché par Jake Muzzin alors qu'il s'amenait en échappée. Le gardien Jonathan Quick a stoppé la tentative de Marleau, et les Kings ont amorcé leur remontée 2:13 plus tard lorsque le centre Anze Kopitar a inscrit un but lorsqu'une rondelle a bifurqué sur Dwight King et sur la jambe de Kopitar avant de se retrouver derrière Jones.

Héros obscur : L'attaquant des Sharks Joel Ward. Vendredi matin, l'entraîneur Pete DeBoer avait parlé de celui qui avait été acquis sur le marché des joueurs autonomes cet été et du fait que cette décision devait porter ses fruits en séries éliminatoires. Ce fut le cas dans le match no 5. Ward a connu un autre bon match alors qu'il a récupéré plusieurs rondelles sur le deuxième trio. Il a absorbé plusieurs mises en échec pour réaliser des jeux en plus d'en distribuer quelques-unes. Cependant, c'est sa passe à travers le demi-cercle sur le bâton de Nieto pour le troisième but de San Jose qui a été le jeu signature de Ward pour la soirée.

La suite : Du repos pour les Sharks, qui ne vont pas jouer avant la semaine prochaine alors que les Predators et les Ducks devront disputer au moins deux autres matchs dans leur série. Le match no 5 aura lieu à Anaheim samedi, le match no 6 sera présenté lundi à Nashville, et le match ultime, si nécessaire, aura lieu mercredi à Anaheim.

 

En voir plus