Skip to main content

Analyse : match no 5, Rangers-Penguins

La vitesse et la profondeur de Pittsburgh ont eu raison des Rangers en première ronde

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

PITTSBURGH - Les Penguins de Pittsburgh sont devenus la deuxième équipe de l'Association à atteindre la deuxième ronde en l'emportant 6-3 dans le match no 5 contre les Rangers de New York au Consol Energy Center samedi. Les Penguins ont éliminé les Rangers en remportant la série quatre de sept 4-1.
 
Les Penguins, qui s'étaient inclinés en cinq matchs contre les Rangers en première ronde la saison dernière, devront attendre au moins jusqu'à dimanche pour savoir qui ils vont affronter au deuxième tour, soit le gagnant de la série entre les Capitals de Washington et les Flyers de Philadelphie.

 

Washington mène la série 3-2 et le match no 6 sera présenté au Wells Fargo Center dimanche (midi (HE); TVA Sports, NBC, CBC).
 
Ce que nous avons appris : Les Penguins sont rapides, talentueux, dangereux et possèdent une belle profondeur. Nous l'avons vu tout au long de la série, mais cela a été particulièrement évident dans le cinquième match, alors qu'il a semblé que tous les joueurs sur la glace représentaient une menace à l'attaque.
 
Quelle différence une année peut faire pour les Penguins. Sept joueurs qui ont pris part à la série de l'an dernier contre New York la saison dernière étaient de retour pour les Penguins cette saison. Ce revirement de situation a complètement modifié la profondeur des Penguins, et la décision de remplacer l'entraîneur Mike Johnston par Mike Sullivan a apporté un élément de vitesse qui manquait à la formation.
 
Les cinq buteurs de l'équipe samedi n'évoluaient pas avec les Penguins la saison dernière. Carl Hagelin portait l'uniforme des Rangers, inscrivant même le but qui a mis fin à la saison de Pittsburgh en prolongation. Matt Cullen évoluait avec les Predators de Nashville. Phil Kessel était membre des Maple Leafs de Toronto. Conor Sheary et Bryan Rust, ce dernier ayant touché la cible deux fois dans le match no 5, jouaient dans la Ligue américaine de hockey.
 
Ce que ça signifie pour les Rangers : Il s'agit de leur plus courte présence en séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis qu'ils avaient baissé pavillon en cinq parties contre les Capitals de Washington en quart de finale de l'Association de l'Est en 2011. New York avait remporté au moins une ronde à chacune des quatre dernières saisons. Plusieurs questions devront trouver réponse chez les Rangers au cours de la saison morte, la plus importante étant de savoir si la fenêtre d'opportunité de ce noyau se ferme ou est même déjà fermée. Ils ont régressé depuis qu'ils ont atteint la Finale de la Coupe Stanley en 2014. De difficiles décisions devront être prises.
 
Ce que ça signifie pour les Penguins :
Ils vont maintenant attendre de connaître leur adversaire de la deuxième ronde. Les Penguins ont remporté sept de leurs huit séries contre les Capitals depuis 1991, le plus récent duel remontant à 2009. Pittsburgh montre une fiche de 1-4 dans leurs séries contre Philadelphie depuis 1989.
 
Moment important : Le but de Cullen à 9:26 de la période médiane s'est avéré être le but gagnant, mais ce n'est pas pourquoi il a été si important. Il s'agit du but qui a brisé les reins des Rangers. Le deuxième but de la série du vétéran a donné les devants aux Penguins 4-2. Pittsburgh a poursuivi sur sa lancée par la suite, inscrivant deux autres buts avant l'entracte pour amorcer le troisième tiers avec une priorité de 6-2. Les Rangers ont de toute évidence fléchi après le but de Cullen. Le filet de Chris Kreider en troisième période a permis au but de Cullen de devenir le filet vainqueur.
 
Héros obscur : Le défenseur des Penguins Trevor Daley a effectué une superbe passe à Rust pour préparer le but qui donnait les devants à Pittsburgh à 5:21 de la période médiane. Daley a également amorcé le jeu qui a mené au but de Cullen en s'emparant le premier d'un disque libre derrière la ligne des buts en zone défensive. Daley a conclu la rencontre avec une mention d'aide, cinq tirs et un différentiel de plus-2 en 23:04 de temps de glace. Daley a connu un autre fort match pour les Penguins. Il en a connu plusieurs depuis qu'il a été acquis des Blackhawks de Chicago le 14 décembre, soit la journée du premier match de Sullivan derrière le banc des Penguins.
 
La suite : Les Penguins attendent. Les Rangers amorceront une saison morte qui pourrait être très intéressante. Le défenseur de New York Dan Boyle, qui a été laissé de côté samedi, a mentionné plus tôt cette année qu'allait probablement s'agir de sa dernière saison. Il n'a jamais indiqué qu'il avait changé d'avis. L'attaquant Eric Staal et le défenseur Keith Yandle peuvent devenir joueurs autonomes sans compensation le 1er juillet. Kreider et les attaquants J.T. Miller et Kevin Hayes, qui a été laissé de côté pour les matchs no 4 et 5, deviendront quant à eux joueurs autonomes avec compensation.

 

En voir plus