Skip to main content

Analyse : match no 5, Predators-Sharks

San Jose rebondit après un revers en troisième prolongation et prend les devants 3-2 dans la série

par Shawn P. Roarke @sroarke_nhl / Directeur du contenu éditorial NHL.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose l'ont emporté 5-1 contre les Predators de Nashville dans le match no 5 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest au SAP Center samedi.

L'ailier droit du premier trio Joe Pavelski a marqué deux fois, et le nouveau deuxième trio des Sharks a également fourni deux filets. Logan Couture, au centre, a trouvé le fond du filet, tout comme l'ailier Patrick Marleau, qui a été promu du troisième trio. Melker Karlsson a complété la marque alors qu'il restait 50 secondes à écouler à la rencontre.

 

Mike Fisher a réussi son troisième but en deux matchs pour Nashville.

San Jose mène la série quatre de sept 3-2.

Ce que nous avons appris : Les Sharks peuvent faire circuler la rondelle. Chacun de leurs quatre premiers buts a été le résultat d'un bel échange.

Sur le premier, l'ailier gauche Joonas Donskoi a effectué une superbe passe du revers qui a éludé le défenseur de Nashville Mattias Ekholm avant d'aboutir sur le bâton de Marleau, qui a tiré sur réception. Sur le second but, Joe Thornton a glissé le disque dans le haut de l'enclave même s'il savait qu'il allait se faire solidement frapper contre la rampe. Pavelski a profité de ce relais pour faire mouche. Couture a fait vibrer les cordages après 35 secondes de jeu en période médiane après avoir reçu une autre superbe passe de Donskoi, puis Pavelski a creusé l'écart dans la dernière minute de jeu du deuxième engagement après que Marleau lui eut remis le disque d'un angle restreint en contournant le filet.

Ce que ça signifie pour les Predators : Il est temps de se regrouper. Nashville savait que le cinquième match allait représenter un défi, mais les Predators ne s'attendaient pas à être dominés de cette manière. Ils n'ont dirigé que cinq tirs en deuxième période, et ont eu de la difficulté à entrer en zone offensive, et encore plus à appliquer de la pression après avoir franchi la ligne bleue de San Jose. Ils ont perdu trop de batailles pour la rondelle. Ils n'ont pas souvent créé de la circulation devant le gardien Martin Jones et il a permis aux Sharks de foncer vers leur gardien, Pekka Rinne, bien trop souvent. Quatre des cinq buts des Sharks ont été réussis d'un tir décoché plus bas que les cercles de mises en jeu. L'autre, marqué par Pavelski laissé fin seul, a été marqué du haut de l'enclave.

Ce que ça signifie pour les Sharks : Ils peuvent souffler un peu. Les Sharks savent qu'ils ont été la meilleure équipe au cours du match no 5, et que cette performance démontre à quel point ils sont forts mentalement. Il existait un risque que San Jose ait de la difficulté à oublier le match no 4, au cours duquel ils avaient échappé une avance tard en temps réglementaire et avaient subi la défaite malgré une domination au cours de la majeure partie des trois périodes de prolongation. Les Sharks ont toutefois sauté sur la glace comme si rien ne s'était passé et ont déployé une belle énergie dès la première présence du match. Ils auront maintenant deux chances d'éliminer les Predators, qui vont effectuer un huitième voyage entre Nashville et la Californie depuis que les séries éliminatoires de la Coupe Stanley ont commencé le 15 avril, et qui viennent de disputer l'un de leurs pires matchs du tournoi printanier.

Moment important : Dans la dernière minute de la deuxième période, Couture a effectué une belle montée en zone offensive, ce qui a poussé le défenseur de Nashville Roman Josi à commettre une infraction en le faisant trébucher. Neuf secondes après l'arrivée de Josi au cachot, Pavelski a profité d'une passe parfaite de Marleau pour battre Rinne du côté rapproché, procurant ainsi une avance de trois buts à San Jose.

Héros obscur : Le centre Dainius Zubrus. Inséré dans l'alignement par l'entraîneur des Sharks Peter DeBoer afin de profiter de ses jambes fraîches et de son imposant gabarit, Zubrus a fait ce qui était attendu de lui au cours de son temps de glace limité. L'attaquant de 37 ans, qui n'avait pas joué depuis le dernier match de saison régulière de San Jose contre les Coyotes de l'Arizona le 9 avril, a utilisé sa charpente de 6 pieds 5 pouces et 225 livres pour punir les joueurs des Predators chaque fois qu'il en avait la chance. Il a été crédité de six mises en échec et d'un tir bloqué en 11:25 de temps d'utilisation. Plus important encore, il a été responsable défensivement.

La suite : Le match no 6 aura lieu lundi au Bridgestone Arena (21 h (HE); TVA Sports 2, CNBC, SN). Est-ce que les Sharks pourront mettre un terme à la série sur la route, où ils ont si bien fait avant de subir deux revers à Nashville, pu est-ce que cette série se décidera lors d'un match ultime jeudi?

 

En voir plus