Skip to main content

Analyse : match no 4, Penguins-Sharks

Pittsburgh a de nouveau joué avec les devants, et son gardien recrue Murray a bien rebondi

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

SAN JOSE - Les Penguins de Pittsburgh ont vaincu les Sharks de San Jose 3-1 dans le match no 4 de la Finale de la Coupe Stanley lundi au SAP Center.

Les Penguins mènent la série quatre de sept 3-1 et pourraient remporter la Coupe Stanley pour la quatrième fois de leur histoire avec une victoire de plus.

Le défenseur Ian Cole a marqué sur un retour de Phil Kessel à 7:36 du début de la rencontre pour donner à nouveau les devants à Pittsburgh. Kessel a ensuite mis la table pour Evgeni Malkin en avantage numérique à 2:37 de la période médiane pour faire 2-0.

Melker Karlsson, dont la punition pour obstruction a mené au but de Malkin, s'est racheté en touchant la cible à 8:07 du troisième tiers pour réduire l'avance des Penguins de moitié. Eric Fehr a confirmé la victoire des Penguins en trouvant le fond du filet avec 2:02 à écouler au temps réglementaire.

Ce que nous avons appris : Les Penguins ont rebondi après avoir subi la défaite dans le match no 3 avec un bel effort collectif. Kessel a encore été le joueur le plus constant des Penguins et a récolté deux mentions d'aide. Il est le meneur de Pittsburgh avec 10 buts et 21 points en séries.

Après avoir été tenu à l'écart de la feuille de pointage au cours des trois premiers matchs de la Finale de la Coupe Stanley, Malkin est sorti de sa coquille avec un but et une passe. Le gardien recrue Matt Murray a bien répondu après avoir accordé deux buts discutables dans le revers subi dans le match no 3, en aidant les Penguins à conserver leur avance en troisième période en réalisant 11 de ses 23 arrêts.

Bien que les Sharks aient connu un très bon départ, ils ont tiré de l'arrière dans un quatrième match consécutif, et ont pourchassé les Penguins à nouveau pour le reste de la soirée. Les Sharks n'ont toujours pas joué avec l'avance dans cette série. Leur seule priorité est survenue après le but de Joonas Donskoi qui a mis fin au match no 3 en prolongation.

Ce que ça signifie pour les Penguins : Ils retournent à Pittsburgh pour le match no 5 où ils auront la chance de mettre la main sur la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2009.

Ce que ça signifie pour les Sharks : Ils ont subi un troisième revers au SAP Center depuis le début des présentes séries (8-3), et ils auront besoin d'un gain sur la route pour conserver leurs espoirs de soulever la Coupe.

Moment important : Les Sharks ont peut-être disputé une très bonne première période, mais ils se sont encore retrouvés en retard au tableau indicateur lorsque Cole a marqué le premier but de sa carrière en séries éliminatoires. En fait, le but de Cole était son premier à ses 104 dernières rencontres (saison régulière et séries éliminatoires combinées), soit depuis le 26 mars 2015 contre les Hurricanes de la Caroline.

Après avoir reçu une passe de Malkin, Kessel a transporté le disque en zone des Sharks et a décoché un tir d'un angle fermé du cercle droit. Le gardien Martin Jones a effectué un arrêt du bouclier, mais il a accordé un généreux retour dans le cercle gauche, d'où Cole a décoché un tir qui a placé Pittsburgh en avant 1-0.

Héros obscur : Le défenseur des Penguins Brian Dumoulin a disputé un autre match solide, aidant à nouveau son partenaire Kris Letang à résister au premier trio des Sharks composé de Joe Pavelski et Joe Thornton (et différents ailiers gauches).

La suite : La Coupe Stanley sera au Consol Energy Center pour le match no 5 de cette série quatre de sept jeudi (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC).

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.