Skip to main content

Analyse : match no 3, Penguins-Sharks

San Jose dispute son meilleur match de la Finale de la Coupe Stanley et l'emporte en prolongation

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

SAN JOSE - Les Sharks de San Jose ont défait les Penguins de Pittsburgh 3-2 en prolongation dans le match no 3 de la Finale de la Coupe Stanley au SAP Center samedi. Les Penguins mènent la série quatre de sept 2-1.

Joonas Donskoi a inscrit le but gagnant à 12:18 de la période de surtemps, contournant le filet avant de surgir à la droite du gardien Matt Murray avant de tirer haut du côté rapproché du bas du cercle gauche.

 

Les Penguins ont marqué les premiers dans un troisième match de suite lorsque le tir de la pointe droite du défenseur Ben Lovejoy a dévié derrière le gardien des Sharks Martin Jones à 5:29 du premier tiers. Le défenseur Justin Braun a riposté pour les Sharks avec son deuxième but en deux matchs, créant l'égalité à 9:34 de la première période.

Patric Hornqvist a replacé les Penguins en redirigeant un tir avec 52,3 secondes à écouler au deuxième tiers, mais Joel Ward a permis aux Sharks de créer l'égalité à nouveau en touchant la cible en avantage numérique à 8:48 du troisième vingt.

Jones a permis aux Sharks de demeurer dans la rencontre avec 40 arrêts.

Ce que nous avons appris : Les Sharks n'ont toujours pas joué avec une avance depuis le début de la Finale de la Coupe Stanley, mais ils ont disputé leur meilleur match de la série, malgré le fait qu'ils aient été privés des services de l'attaquant blessé Tomas Hertl, et ils ont été récompensés par le but gagnant de Donskoi.

Les Sharks ont généré une pression soutenue en territoire des Penguins en première période, mais ont eu de la difficulté à atteindre le filet avec leurs lancers. Les Penguins ont bloqué 12 tirs au premier engagement. Murray n'a pas été occupé pendant de longues séquences au cours des deux premiers matchs, mais il a répondu à l'appel en période médiane alors qu'il a réalisé neuf arrêts après que les Sharks eurent effectué une bonne poussée alors que le pointage était égal 1-1. Murray a toutefois failli à la tâche en troisième, permettant au lancer frappé de 41 pieds de Ward de le déjouer du côté de la mitaine.

Ce que ça signifie pour les Penguins : Pittsburgh mène toujours cette série, mais devra rebondir après que les Sharks eurent offert un effort plus soutenu dans le match no 3.

Ce que ça signifie pour les Sharks : Ils sont revenus dans la série avec leur première victoire en surtemps depuis le début des présentes séries (1-4) et pourront créer l'égalité dans la série avec un autre gain dans le match no 4 lundi.

Moment clé : Tout indiquait que les Sharks allaient être incapables de profiter d'un jeu de puissance de quatre minutes après que le centre des Penguins Nick Bonino eut été chassé pour bâton élevé, lorsque Ward a nivelé la marque 2-2 avec un tir frappé de loin. Le capitaine de Pittsburgh Sidney Crosby a eu la chance d'envoyer la rondelle profondément en zone des Sharks pour écouler les dernières secondes de l'avantage numérique, mais il a choisi de remettre au défenseur Kris Letang, qui soutenait l'attaque.

Letang a été coincé en zone adverse lorsque le centre des Sharks Joe Thornton (deux mentions d'aide) a intercepté la passe de Crosby avant de relancer le jeu de l'autre côté en alimentant Donskoi. Ward a conclu la séquence avec un tir que Murray aurait probablement pu stopper.

Héros obscur : Le centre du quatrième trio Nick Spaling a mené la voie physiquement pour les Sharks, distribuant sept de leurs 47 mises en échec en 17:22 de temps de glace.
 
La suite : Le match no 4 aura lieu lundi au SAP Center (20 h (HE); TVA Sports, NBC, CBC).

 

En voir plus