Skip to main content

Alzner a identifié ce qu'il doit faire mieux

Le défenseur du CH loin de jeter l'éponge pour la saison

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

MONTRÉAL - Karl Alzner allait sûrement passer de belles vacances en famille à Disney World cette semaine en Floride après avoir connu son meilleur match dans l'uniforme des Canadiens de Montréal, dimanche.

Le vétéran défenseur espère à son retour faire oublier la première moitié de saison en dents de scie qu'il a connue, à l'instar de l'équipe.

On ne lui demandera pas de marquer ou d'amasser deux points dans chacun des 40 matchs restants, comme il l'a fait dans la victoire de 5-2 acquise face aux Canucks de Vancouver.

« Si je pouvais terminer chaque match dans les plus (en défense), ça nous donnerait une chance », a-t-il souligné.

Les Canadiens ne s'en porteraient effectivement que mieux.

Alzner admet d'emblée qu'il n'a pas été à la hauteur jusqu'à maintenant. Il montrait un différentiel de moins-10, avec seulement cinq passes, avant sa performance de plus-3 dimanche. 

« Ç'a n'a pas été une première moitié de saison satisfaisante, mais j'estime que personne dans l'équipe n'est complètement satisfait de son rendement, a-t-il élaboré. Quand vous n'obtenez pas de succès, vous suranalysez les choses. C'est notre cas actuellement. Nous tentons de décortiquer tout ce qui ne fonctionne pas et de trouver ce que nous pouvons faire de mieux. »

En ce sens, c'est à souhaiter que le congé obligatoire de quatre journées dont profite le CH cette semaine lui permette de remettre de l'ordre dans ses idées. Alzner, qui avait livré ses 591 premiers matchs dans la LNH dans l'uniforme des Capitals de Washington, a une bonne idée des correctifs qu'il doit apporter à son jeu.

« Je dois être meilleur dans ma zone, a-t-il expliqué. Trop souvent, nous sommes hors-position. À mon arrivée dans une nouvelle équipe, j'ai dû assimiler de nouveaux patrons de jeux. Cela dit, je dois faire de meilleures lectures des intentions de mes coéquipiers, mieux identifier quand c'est le bon moment pour moi d'exercer de la pression ou quand c'est le moment de laisser aller un coéquipier.

« C'est bizarre d'avoir à penser à se contenir, a-t-il poursuivi en riant, mais si tout un chacun identifie le bon moment de le faire, vous verrez comme ç'a été le cas dans nos deux derniers matchs (deux victoires) que ça fonctionne très bien. »

Les Canadiens doivent enchaîner les séries de victoires afin de réintégrer le peloton de chasse dans la lutte pour l'obtention d'une place en séries éliminatoires dans l'Association de l'Est. Pour Alzner, il n'est pas trop tard.

« Personne ne va jeter l'éponge, surtout pas après une moitié de saison, a-t-il affirmé. Nous ne sommes tout de même pas à 20 points d'une place. Nous étions à huit points avant dimanche et nous sommes maintenant à sept points. C'est passablement proche. J'ai déjà vu des équipes gaspiller des avances plus confortables. Nous savons tous qu'il y a de l'espoir. » 

En attendant, Alzner et son épouse Mandi réservaient une surprise à leurs deux bambins pour le congé de cette semaine.

« Nous avons planifié un séjour à Disney World, mais il ne faut pas le dire trop fort parce que les enfants ne le savent pas encore », a-t-il lancé à la blague.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.