Skip to main content

Allen et les Blues remportent le quatrième match

Brouwer et Brodziak marquent deux buts chacun pour égaler la série contre les Sharks

par Eric Gilmore / Correspondant LNH.com

SAN JOSE - Le gardien Jake Allen a fourni le changement de momentum dont avaient besoin les Blues de St. Louis dans le match no 4 de la finale de l'Association de l'Ouest au SAP Center samedi.
 
Allen a réalisé 31 arrêts à son premier départ des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2016, Kyle Brodziak et Troy Brouwer ont chacun inscrit deux buts et les Blues de St. Louis ont défait les Sharks de San Jose 6-3 pour égaler la série quatre de sept 2-2.

Le cinquième affrontement aura lieu lundi au Scottrade Center de St. Louis (20 h (HE); CBC, NBCSN, TVA Sports).

Video: Les Blues marquent six buts pour égaler la série

 

Allen a amorcé la rencontre devant la cage de St. Louis au lieu de Brian Elliott. L'entraîneur Ken Hitchcock espérait que cette décision allait permettre à sa troupe de renverser la vapeur dans cette série. Hitchcock a aussi modifié ses trois premiers trios. Seule la quatrième unité utilisée dans le troisième match, formée de Brodziak au centre flanqué de Dmitrij Jaskin et Magnus Paajarvi, est demeurée intacte.

« Il nous a donné exactement ce dont nous avions besoin, a indiqué Hitchcock en parlant d'Allen. Il est tout un compétiteur. Nous avions besoin d'un battant devant le filet. Nous avions besoin de quelqu'un qui nous aide à mieux jouer en défensive. Nous avons joué avec plus de passion devant lui dans notre zone parce que j'ai apporté un changement devant le filet. Je devais prendre cette décision.
 
« J'avais simplement le sentiment que nous leur accordions trop d'espace avec [Elliott] devant le filet, et il était bombardé. Nous avions seulement besoin de creuser un peu plus en défensive si nous voulions avoir une chance dans cette série. »
 
Hitchcock a mentionné qu'il allait attendre à dimanche avant de nommer son gardien partant pour le match no 5, mais Allen semble avoir mérité ce rôle.
 
Le gardien des Sharks Martin Jones, qui venait de signer deux blanchissages consécutifs, a cédé quatre fois sur 19 lancers et il a été chassé de la rencontre à 10:11 de la deuxième période alors que San Jose tirait de l'arrière 4-0. Il a été remplacé par James Reimer, qui a accordé un but sur sept tirs à sa première présence en séries pour les Sharks.

Joe Pavelski, Chris Tierney et Melker Karlsson ont marqué en troisième période pour les Sharks, qui ont dominé les Blues 16 lancers contre 5 au cours de cet engagement.

« Nous nous sommes éloignés de notre style, a évoqué l'attaquant des Sharks Tommy Wingels. Notre style est de foncer droit devant et de réaliser des jeux lorsqu'ils se présentent. C'est aussi d'envoyer la rondelle derrière leurs [défenseurs], de traverser la zone neutre et d'appliquer de l'échec avant. Nous nous sommes éloignés de cela, nous avons transformé ce match en course pendant les premières 20 à 30 minutes, et cette équipe ne va pas gagner lorsque nous jouons de cette manière. »
 
Les Blues, de leur côté, ont recommencé à jouer de manière solide, sans fioritures.
 
« Ce sont deux équipes qui veulent jouer sensiblement de la même manière, qui veulent contrôler la rondelle en zone adverse, et il semble que la formation qui a eu le contrôle du disque a eu le contrôle du match », a noté le défenseur de St. Louis Jay Bouwmeester.

Les Blues ont pris les devants 1-0 à 6:14 du premier vingt quand Brouwer a compté en avantage numérique alors que Brent Burns était au cachot pour avoir fait trébucher Jaden Schwartz.

Robby Fabbri y est allé d'une passe de derrière la ligne des buts pour Brouwer au cercle droit. Ce dernier a battu Jones avec un tir des poignets du côté opposé pour inscrire son sixième filet des séries.

C'était un premier but pour St. Louis depuis celui de Lehtera marqué à 9:15 du deuxième tiers de la première partie de cette confrontation. Les Blues l'avaient alors emporté 2-1. Ce but a aussi interrompu la séquence de huit jeux de puissance neutralisés par les Sharks au cours de cette série.

Jones a vu sa séquence sans accorder de but prendre fin à 153:57. Evgeni Nabokov détient le record chez les Sharks avec une séquence de 178:14 réalisée en 2004.

Les Blues ont doublé leur avance quand Jori Lehtera a marqué de l'enclave à 10:11 de la première période. Jones a plongé pour repousser le tir du bas du cercle gauche de Fabbri avec son bâton, mais Lehtera a profité d'un revirement de Burns pour déjouer Jones avec un lancer des poignets.

Brodziak a porté le pointage à 3-0 à 6:09 du deuxième engagement en marquant son premier but des séries en infériorité numérique. L'attaquant des Sharks Joe Thornton a causé un revirement en territoire offensif, ce qui a provoqué une contre-attaque à deux contre un des Blues. Schwartz y est allé d'une passe transversale et Brodziak a battu Jones du cercle droit dans la lucarne gauche.

« Il m'a fait toute une passe, a relevé Brodziak. J'ai heureusement été en mesure d'envoyer la rondelle dans le filet. C'est agréable d'apporter sa contribution. »
 
Brodziak a de nouveau touché la cible à 10:11 quand il a capté une passe de Jaskin pour ensuite déjouer Jones entre les jambières du cercle gauche.
 
Allen, qui n'avait pas amorcé un match depuis le 3 avril, a assuré qu'il était prêt.
 
« J'ai tenté de pratiquer le plus fort possible, a-t-il expliqué. Mon niveau de confort était très élevé, et j'étais confiant devant le filet. »
 
Pavelski a réduit l'écart à 4-1 à 1:05 de la troisième période avec son 10e but, un sommet dans la LNH en séries éliminatoires. Il a redirigé la passe de la bande gauche de Thornton dans le fond du filet.

Lors d'une supériorité numérique, Brouwer a porté la marque à 5-1 en faisant dévier le lancer de la pointe d'Alexander Steen derrière Reimer.

« Nous savions qu'ils allaient amorcer le match de la sorte, a reconnu Tierney. Le problème a été notre manière de réagir. Nous n'avons pas été assez solides. Nous n'avons pas effectué les petites choses. Nous avons été paresseux à quelques reprises. Notre trio a effectué un mauvais changement sur le deuxième but. Des choses que nous ne faisons habituellement pas. »
 
Tierney a compté sans aide à l'aide d'un tir d'un angle restreint à 6:57 du troisième vingt. Alex Pietrangelo a ensuite marqué dans un filet désert à 15:39 pour les Blues, puis Karlsson a répliqué pour les Sharks avec un but sans aide à bout portant à 16:28.

« Nous devons jouer comme nous l'avons fait aujourd'hui si nous voulons l'emporter, a lancé Hitchcock. Nous avons joué de manière rapide. Nous avons joué de manière physique. Nous avons provoqué des revirements. Nous devons jouer de la sorte. Si nous le faisons, si nous continuons de la sorte, j'aime nos chances. J'aime nos chances de l'emporter. »

L'entraîneur des Sharks Peter DeBoer a mentionné qu'il s'attendait à ce que son équipe rebondisse.
 
« Nous avons été bons de manière constante depuis un moment, a rappelé DeBoer. Nous n'avons pas bien exécuté ce soir. Nous nous sommes brûlés. Nous avons eu ce que nous méritions en raison de notre exécution. Il faut vite oublier. Nous allons passer au match suivant. Nous avons connu un match ou deux comme celui-là depuis le début des séries, et nous avons toujours répondu de la bonne manière. »

Le capitaine des Blues David Backes n'a pas disputé les deux dernières périodes de la partie en raison d'une blessure subie au premier tiers. Fabbri n'a pas joué les 16 dernières minutes de la rencontre. Hitchcock a affirmé qu'il s'attendait à ce que ces deux joueurs soient en uniforme pour le match no 5.

Le défenseur des Blues Joel Edmundson, qui avait été laissé de côté lors du troisième match, a remplacé Robert Bortuzzo dans l'alignement.

 

En voir plus