Skip to main content

Alexandre Picard souhaite avoir finalement fait son nid, chez lui, à Ottawa

LNH.com @NHL

MONTREAL - Après avoir tenté de s'établir dans les organisations des Flyers de Philadelphie et du Lightning de Tampa Bay ces dernières saisons, Alexandre Picard souhaite avoir finalement fait son nid, dans son patelin, chez les Sénateurs d'Ottawa. Le défenseur âgé de 23 ans est originaire de Gatineau.

Choix de troisième tour, 85e au total, des Flyers en 2003, Picard n'a disputé que 68 matchs à Philadelphie, avant d'être envoyé au Lightning, le 25 février dernier, en échange du vétéran attaquant Vaclav Prospal. Après avoir complété la saison en Floride, Picard est passé aux Sénateurs en compagnie de Filip Kuba, le 29 août, dans la transaction impliquant le défenseur Andrej Meszaros.

"Je suis bien à Ottawa et j'espère y rester longtemps, a mentionné Picard, mardi. Quand j'ai été échangé, l'été dernier, j'étais déçu parce que c'était la deuxième fois en peu de temps. Mais les dirigeants des Sénateurs m'ont dit qu'ils avaient tenu à m'avoir. Dès le début du camp d'entraînement, on m'a fait confiance.

"C'a été une agréable surprise pour moi. Je ne m'attendais pas de jouer tant que ça. Je suis content de mon temps d'utilisation", a ajouté celui qui fait partie de la première unité des Sénateurs en supériorité numérique.

Avec le recul, Picard constate que l'instabilité des dernières saisons a été bénéfique parce qu'elle lui a permis de se faire les dents.

"A mes débuts à Philadelphie, les Flyers étaient derniers de la ligue. Ce n'était pas la meilleure situation pour un jeune. A Tampa, la saison dernière, c'était la même chose, a-t-il évoqué. Mais j'ai eu beaucoup temps de jeu et j'ai gagné de la confiance. C'est aussi à Tampa que j'ai pu cesser de me soucier d'être rétrogradé dans la Ligue américaine parce qu'on m'a accordé un contrat de deux ans.

"Cette saison, c'est la première fois que j'ai la chance d'évoluer dans une équipe de premier plan", a-t-il résumé.

(...)

Le malheur de Tom Kostopoulos a fait le bonheur de Mathieu Dandenault, qui a réintégré les rangs de la formation du Canadien en remplacement de son coéquipier suspendu. Dandenault était de la partie, après avoir été laissé de côté dans trois matchs.

Steve Bégin, lui, a continué de ronger son frein, ratant un troisième match d'affilée - un huitième dans les 10 dernières rencontres de l'équipe.

Le vétéran défenseur Patrice Brisebois a été l'autre élément en trop du côté du Tricolore.

Dans le camp des Sénateurs, qui ne comptent aucun blessé, seul les services du vétéran défenseur Luke Richardson n'ont pas été requis.

(...)

Antoine Vermette aurait souhaité avoir plus que quatre points à sa fiche (avant mardi), d'autant plus qu'il évolue depuis quelques matchs au sein du premier trio des Sénateurs, en compagnie de Jason Spezza et de Dany Heatley.

"On m'utilise à droite et c'est une première pour moi, a fait remarquer le gaucher Vermette, qui a joué aux positions de centre et d'ailier gauche depuis son arrivée dans la LNH. C'est une nouveauté, mais ça ne me dérange pas. J'estime que notre trio fait du bon travail, même si on n'obtient pas autant de succès qu'on voudrait. Personnellement, j'ai des occasions de marquer en masse. C'est une longue saison et je suis confiant que la situation va se replacer.

"C'est pour ça que je ne m'en fais pas trop. Ca vient avec l'expérience", a lancé le jeune vétéran natif de Saint-Agapit, dans la région de Québec.

En voir plus