Skip to main content

Alex Ovechkin : Un coéquipier, un adversaire… un spectacle

La supervedette des Capitals est un joueur craint, mais aussi admiré par les joueurs de la LNH

par Marc Tougas / Collaborateur LNH.com

Les joueurs de la LNH ont tous la même passion en commun, celle d'enfiler les patins et de se retrouver au coeur d'un match de hockey. Et bien souvent, cette passion tire sa source du plaisir qu'ils ont ressenti, durant leur enfance, à regarder les vedettes de la LNH briller de tous leurs feux.

Ce plaisir d'être le témoin de quelque chose de spécial, les joueurs de la LNH le ressentent encore de nos jours, notamment quand ils voient quelqu'un comme Alex Ovechkin forger sa légende sous leurs yeux.

Évidemment, quand ils sont confrontés à des joueurs comme l'attaquant vedette des Capitals de Washington, ils s'attellent à la tâche et tentent de le freiner du mieux qu'ils le peuvent. Mais il y a aussi une partie de leur cerveau qui succombe à un élan d'admiration.

Souvent, c'est quand ils sont au banc. Mais parfois, ça se passe à leur nez et à leur barbe, comme ç'a été le cas pour l'attaquant des Jets de Winnipeg Patrik Laine quand Ovechkin a enfilé le 600e but de sa carrière et est devenu le 20e joueur dans l'histoire de la LNH à atteindre ce plateau.

« J'étais bien placé… juste derrière lui !, a lancé Laine. J'étais là quand il a écrit l'histoire et peut-être qu'un jour, je vais pouvoir montrer que j'étais là, tout près, à inscrire un moins-1 à mon différentiel… »

Video: WPG@WSH: Ovechkin inscrit son 600e but dans la LNH

Derrière ce brin de sarcasme (à son propre endroit, en fait), se cache évidemment l'admiration qu'éprouve le jeune Finlandais de 19 ans pour celui qui a été la plus grande tête d'affiche de la LNH ces 13 dernières années en compagnie de Sidney Crosby des Penguins de Pittsburgh. C'est un sentiment que partage un autre joueur des Jets, le vétéran de 30 ans Mathieu Perreault.

« C'est quelque chose que je vais pouvoir raconter à mes enfants et à mes petits-enfants, que j'ai joué avec Ovechkin, a noté Perreault, qui a disputé les quatre premières saisons de sa carrière avec les Capitals. Il va être considéré comme une légende du hockey. Je suis content d'avoir eu la chance de le voir de près. »

« Il va assurément être considéré comme un des grands buteurs de l'histoire de la LNH, ça ne fait aucun doute », a affirmé le défenseur des Kings de Los Angeles Drew Doughty, qui s'est amené dans la LNH en 2008-09, alors qu'Ovechkin en était à sa quatrième campagne dans la Ligue. « Il est l'un des meilleurs buteurs depuis que je suis dans la Ligue, c'est un fait indéniable.

« Quand j'étais à mes débuts, beaucoup de gens me demandaient qui était le joueur le plus difficile à affronter à un contre un et je répondais toujours que c'était Ovechkin, a ajouté Doughty. Ce sont des duels avec des joueurs de cette trempe dont je vais me souvenir le plus une fois à la retraite. Ce sont ces histoires-là que je vais raconter. »

Une force toujours aussi irrésistible à 32 ans

Ovechkin continue de marquer régulièrement malgré le fait qu'en théorie, sa façon de jouer ne devrait plus être un secret pour personne. C'est là une qualité qui impressionne particulièrement Paul Maurice.

« Il a gagné en maturité au fil des ans, a souligné l'entraîneur des Jets. À ses débuts, c'était un franc-tireur et il aimait frapper. C'était un joueur très robuste, il couvrait beaucoup d'espace sur la patinoire durant les matchs. Avec le temps, il a appris à choisir ses moments. C'est encore difficile de l'affronter, il demeure un joueur qui est physiquement très fort. Mais on dirait qu'il réussit mieux à exploiter ses coéquipiers. Tous les joueurs apprennent à faire ça, mais lui, il a vraiment évolué à cet égard. »

« Il ne s'agit pas seulement de son tir sur réception », a quant à lui fait remarquer l'entraîneur des Kings John Stevens. Ovechkin peut avoir la rondelle derrière lui ou près de ses pieds et quand même décocher un bon tir. Il n'a pas besoin de beaucoup de temps pour dégainer. »

Si la supervedette des Capitals suscite autant l'admiration, c'est également en raison de l'enthousiasme qu'il affiche sur la patinoire. Le Russe de 32 ans est encore loin d'être blasé.

« Ce gars-là adore marquer des buts plus que quiconque dans cette Ligue, a fait remarquer Stevens. Il affiche tellement de passion. C'est difficile de marquer des buts dans le hockey d'aujourd'hui et pourtant, il semble avoir encore un long parcours devant lui. »

À ce sujet, justement… Ovechkin pourrait-il forger sa légende encore plus en rejoignant Wayne Gretzky au tout premier rang de l'histoire au chapitre des buts? Le défi semble gigantesque puisque ce total s'élève à 894, mais Stevens n'ose pas exclure cette possibilité.

« C'est presque 300 buts d'écart, a noté Stevens. Il faudrait donc qu'il marque 30 buts par année pendant 10 autres années… Il devra rester en santé. Est-ce possible? Probablement que oui. Il ne montre aucun signe de ralentissement. »

Tant pis pour les joueurs des autres équipes de la LNH… et tant mieux pour le spectateur qui sommeille en eux.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.