Skip to main content

Alex Kovalev se prépare pour son retour à Montréal et au Centre Bell

LNH.com @NHL

OTTAWA - En étalant tout son talent, mais en frustrant aussi les amateurs, à l'occasion, Alex Kovalev a laissé sa marque chez le Canadien de Montréal.

Ca n'a jamais été aussi évident que le jour où des partisans du Tricolore ont participé à une manifestation devant le Centre Bell, cet été, dans l'espoir que la formation montréalaise retienne les services de l'énigmatique attaquant.

Or, voilà que Kovalev foulera la glace du Centre Bell, samedi, pour la première fois depuis qu'il s'est entendu avec les Sénateurs d'Ottawa, le 6 juillet.

"Il a passé cinq ans là-bas et les amateurs l'ont adoré", a rappelé Daniel Alfredsson, le capitaine des Sénateurs et nouveau coéquipier de trio de Kovalev, après la séance d'entraînement de vendredi.

"Ils ont probablement encore de bons souvenirs de lui, et pour cette raison, je m'attends à ce qu'il vive une belle et excitante soirée."

Kovalev a passé quatre saisons complètes avec le Canadien, en plus de prendre part à une douzaine de matchs en 2003-2004, et il s'est fréquemment avéré le centre d'attraction.

Il a maintes fois suscité la controverse et fait les manchettes pour les mauvaises raisons - notamment lorsqu'il a nié avoir critiqué l'ancien entraîneur Guy Carbonneau, lors d'une entrevue avec un quotidien de la Russie. Ou lorsque le directeur général Bob Gainey lui a demandé de demeurer à Montréal, pendant un voyage à l'étranger la saison dernière, à cause de son jeu peu inspiré.

Mais il a également orné les pages de journaux pour les bonnes raisons, comme lorsqu'il a amassé 84 points, dont 35 buts, en 2007-2008. Et à l'issue de sa sélection à titre de joueur par excellence du Match des étoiles, en janvier dernier à Montréal.

C'est donc avec un certain degré d'émotions que les amateurs de hockey de Montréal ont vu Gainey laisser l'athlète de 36 ans, affectueusement surnommé "L'Artiste", se prévaloir de son statut de joueur autonome le 1er juillet dernier.

Cinq jours plus tard, il se retrouvait à l'autre bout de l'autoroute 417 pour parapher une entente de deux saisons d'une valeur de 10 millions $ US. Kovalev n'a pas pris part au match préparatoire des Sénateurs au Centre Bell, de sorte que les partisans du Canadien auront l'occasion, pour la première fois samedi soir, de le remercier pour les services qu'il a rendus.

Kovalev a admis vendredi qu'il ne sait trop quel accueil il recevra.

"J'espère que ce sera positif", a-t-il confié, tout en disant tenter de traiter ce match comme n'importe quel autre, bien que cela risque d'être ardu.

"J'ai connu de grands moments avec l'équipe, l'organisation et les amateurs, a-t-il aussi reconnu. Demain (samedi), alors que l'on approchera de l'heure du match, je suis certain que je ressentirai toutes sortes d'émotions, mais j'essaie de ne pas trop y penser."

"Je dois toutefois me rappeler que je vais jouer un match de hockey. Je ne joue plus avec Montréal, j'évolue avec Ottawa, et je tâche de me concentrer sur le match. Je serais que ce sera difficile, mais tout ce qui importe, c'est la victoire", a renchéri Kovalev.

En août, quelques semaines seulement après avoir signé son contrat, Kovalev n'a pas nécessairement laissé bonne impression aux amateurs de hockey de la capitale canadienne après avoir affirmé qu'il aimerait mettre un terme à sa carrière de joueur à Montréal.

Mais compte tenu du fait que la question lui avait été posée dans le cadre de son tournoi de golf annuel à Montréal, en août, alors qu'il était entouré de nombreux journalistes de la métropole, ses propos méritaient d'être pris à la légère.

Par ailleurs, Kovalev connaît un lent début de saison. Il n'a inscrit que deux buts et affiche un différentiel de moins-4 au fil des six premiers matchs des Sénateurs. Toutefois, il commence à s'adapter à Alfredsson et au joueur de centre Mike Fisher.

"Ce jeu est tellement plus facile lorsque vous vous entendez bien avec vos coéquipiers de trio", a fait remarquer Kovalev, qui a donné le ton à une victoire de 7-1 face au Lightning de Tampa Bay en inscrivant le premier but du match, jeudi soir.

"La chimie s'est intensifiée au cours des derniers matchs et nous formons une meilleure unité."

Kovalev se présentera au Centre Bell samedi soir au moment où le Canadien est plongé dans une séquence de quatre défaites, après avoir gagné ses deux premiers matchs. Les Sénateurs pensent que leur mystérieux coéquipier, reconnu pour bien cacher ses émotions, sera gonflé à bloc.

"Je crois qu'il le sera", a noté l'entraîneur en chef Cory Clouston. "C'est la nature humaine. Il a passé plusieurs saisons là-bas et il a connu du succès. Il ressentira sûrement beaucoup d'émotions."

En voir plus