Skip to main content

Aho et Ward mènent les Hurricanes à la victoire

Sebastian Aho rompt l'égalité en troisième période et Cam Ward bloque 24 tirs face aux Oilers

par Kurt Dusterberg / Correspondant LNH.com

RALEIGH - Sebastian Aho a marqué en avantage numérique pour rompre l'égalité en troisième période et Cam Ward a effectué 24 arrêts pour conduire les Hurricanes de la Caroline à un gain de 2-1 contre les Oilers d'Edmonton au PNC Arena, vendredi.

Les Hurricanes (23-20-7) en étaient à une deuxième victoire consécutive après avoir mis fin à une série de cinq défaites.

Aho a marqué sur le premier avantage numérique du match des Hurricanes. Justin Faulk a fait fi de la pression exercée contre lui et il a remis à Aho qui a tiré sur réception du cercle droit. C'était le quatrième but de la recrue en deux matchs.

Cam Talbot a bloqué 21 tirs devant le filet des Oilers (28-18-8) qui ont subi une troisième défaite de suite.

Jordan Staal a inscrit l'autre but des Hurricanes.

Connor McDavid a marqué l'unique but des Oilers, son 18e but de la saison.

Staal a procuré une avance de 1-0 aux Hurricanes avec sa 11e réussite de la campagne à 11:36 du premier tiers. Staal a déjoué Talbot entre les jambières pour compléter un rapide échange entre Jaccob Slavin et Elias Lindholm.

Video: Aho et Ward s'illustrent dans la victoire

McDavid a créé l'égalité à 8:04 de la deuxième. Le capitaine des Oilers a saisi une longue passe d'Oscar Klefbom à la ligne bleue des Hurricanes et a bien protégé la rondelle avec son corps face à Lindholm avant de déjouer Ward à l'aide d'un tir du revers. McDavid était libre dans la zone centrale après s'être rendu à son banc pour remplacer son bâton brisé.

Matt Benning a quitté le match à 5:24 de la première après être entré en collision avec Viktor Stalberg derrière le filet des Oilers. La tête de Benning a donné contre la poitrine de Stalberg et il a quitté la patinoire en se couvrant le nez d'une serviette.

L'unité en infériorité numérique des Hurricanes, la meilleure de la ligue (87,8 pour cent), a neutralisé les trois avantages numériques des Oilers.

En voir plus