Skip to main content

A 21 ans, Alexander Ovechkin devient déjà un leader chez les Capitals

LNH.com @NHL

TORONTO (PC) - Alexander Ovechkin commence à s'implanter comme un leader chez les Capitals de Washington.

Ca se voit notamment par le "A" qu'il porte sur son chandail et aussi par l'emplacement de son casier dans le vestiaire.

Et aussi, comme ce fut le cas mardi matin en attendant le match contre les Maple Leafs, en répondant longuement aux questions concernant son équipe qui va encore une fois rater les séries.

C'est évident: Ovechkin est devenu une voix sinon la voix des Capitals.

"Nous voulons gagner, qu'on soit dans les séries ou non, a-t-il dit à Toronto. Gagner vous procure des sensations fortes, Quand on perd, c'est comme si quelqu'un était mort."

Le fait que les vétérans Jamie Heward, Richard Zednik et Dainius Zubrus aient été récemment échangés contribue aussi au changement de statut du jeune Russe de 21 ans.

"Nous avons perdu de grands joueurs, a dit Ovechkin, qui était spécialement proche de Zubrus, dont il a hérité du "A". C'était de très bons coéquipiers et parfois des joueurs très importants.

"Ce sont des choses qui arrivent. C'est la LNH."

Les Capitals ont passé presque toute la saison près de la queue du classement mais ils croient que ce n'est qu'une question de temps avant que le succès se pointe. Ovechkin devrait être le leader de ces Capitals de l'avenir.

Selon l'entraîneur Glen Hanlon, les jeunes enrôlés dans le programme de renouvellement de l'équipe "commencent à réaliser qu'ils peuvent se faire une place importante dans notre organisation. Associer jeunesse et patience n'est pas toujours ce qu'ils y a de plus facile mais les jeunes ont bien réagi."

Hanlon a fixé comme objectif à ses joueurs de dépasser le total de 70 points de l'an dernier, ce qui est un "exploit" à leur portée puisque les Capitals avaient déjà 60 points en banque avant d'affronter les Maple Leafs.

Les Capitals espèrent finir en force comme la saison dernière mais Hanlon affirme que le rôle de trouble-fête contre des équipes qui luttent pour participer aux séries, comme les Leafs justement, ne constitue pas un facteur de motivation.

"On ne parle pas de ça, dit-il, on veut juste que l'équipe devienne meilleure."

Ovechkin s'est fixé le même objectif personnel, même s'il est en retard sur ses statistiques de l'an dernier quand il a marqué 52 buts et totalisé 106 points pour être choisi recrue de l'année.

Il avait 38 buts et 80 points avant le match de mardi soir mais n'avait pas renoncé à la cinquantaine de buts.

"Tous ceux qui en ont déjà 35 ou 36 souhaitent arriver à 50, mais une fois sur la glace, on ne peut se concentrer là-dessus", a indiqué l'adjoint au capitaine des Capitals qui fait l'objet d'une surveillance plus étroite cette saison.

En voir plus