Skip to main content

7e match: les Flames voudront maintenir leur élan victorieux

LNH.com @NHL

CALGARY - Pour un amateur de hockey, il n'y a pas mieux qu'un septième match des séries de la LNH pour faire augmenter le rythme cardiaque et donner une poussée d'adrénaline. C'est le genre d'effet que risque d'avoir le match ultime de mardi, à San Jose, entre les Sharks, les favoris, et les Flames de Calgary.

Il y a deux ans, en tant que favoris, les Flames menaient la série 3-2 contre Anaheim, mais ils ont subi l'élimination après avoir perdu le sixième match, à l'étranger, puis la septième rencontre, à domicile.

Les Sharks ont montré la deuxième meilleure fiche, en saison régulière; les Flames, la 14e. Ayant remporté le sixième match au Saddledome, dimanche, ils tenteront donc de conserver leur élan victorieux.

Ce sera la première fois que les Sharsks seront les hôtes d'un septième match. Le capitaine des Flames, Jarome Iginla, se rappelle de la pression qui pesait sur l'équipe dans une situation similaire, il y a deux ans.

"Oui, ça nous avait affectés, a dit Iginla. Nous étions la troisième meilleure équipe de l'Ouest, et eux la sixième. Nous avons perdu en prolongation à Anaheim. Ca nous a donné un dur coup au moral, et nous devions nous ressaisir pour le septième match, à Calgary.

"Alors oui, c'est certain que nous ressentions de la pression. Nous espérons que ça les affectera aussi, mais le sentiment de notre équipe est que nous devons avant tout nous concentrer sur notre propre jeu."

Les scores ont été serrés jusqu'ici, avec quatre matches se décidant par un but et deux par deux buts.

Les Flames ont joué leur meilleur hockey de la série lors du sixième match, l'emportant 2-0. Ils ont dominé le long des bandes et n'ont pas donné à des joueurs comme Joe Thornton, Milan Michalek, Jonathan Cheechoo et Patrick Marleau ni le temps ni l'espace pour manoeuvrer.

Miikka Kiprusoff a brillé devant le filet, et bien que Kristian Huselius, Alex Tanguay, Matthew Lombardi et Craig Conroy n'aient pas inscrit de point, ils ont enlevé des chances de marquer aux Sharks avec du travail acharné et une volonté de payer le prix pour s'emparer des rondelles.

Il y a 19 joueurs des Flames qui ont déjà joué lors d'un septième match des séries, contre 10 du côté des Sharks.

L'entra îneur des Flames, Mike Keenan, deviendra celui ayant dirigé le plus de matches ultimes, avec un 10e. Il dépassera ainsi Scotty Bowman, Pat Burns et Pat Quinn (neuf septièmes matches, tous les trois). Les équipes sous sa gouverne montrent une fiche de 5-4 en de telles circonstances.

En voir plus