Skip to main content

5 Questions : Penguins de Pittsburgh

La lutte pour le poste de gardien de but partant et la santé d'Evgeni Malkin sont essentiels aux succès des champions en titre

par Wes Crosby / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Penguins de Pittsburgh en 2016-17 :

De quelle manière Matt Murray performera-t-il à son retour?

 

À l'aube de sa deuxième saison dans la LNH, Murray devait lutter contre le gardien Marc-André Fleury durant le camp d'entraînement pour le poste de gardien de but numéro 1. Certains observateurs étaient d'avis qu'il était le favori pour occuper ce poste contre les Capitals de Washington au match inaugural des Penguins le 13 octobre, mais la situation a changé le 24 septembre, lorsque les Penguins ont annoncé que Murray raterait de 3 à 6 semaines de jeu après s'être fracturé une main durant la Coupe du monde de hockey 2016. Murray, qui croyait au départ s'être foulé un pouce, a déclaré que la blessure l'empêchait de tenir adéquatement son bâton. La maturité de Murray semble avoir été l'un de ses plus grands atouts en début de carrière et il devra à nouveau en faire preuve.

 

Au retour de Murray, qui occupera le poste de gardien de but partant?

Pour le moment, Fleury occupe sans aucun doute le poste de gardien de but partant des Penguins, mais personne ne sait combien de temps cela durera. Fleury, joueur d'expérience de 31 ans, et Murray, son protégé de 22 ans, ont chacun bien fait la saison dernière. Avant de subir une deuxième commotion cérébrale en quatre mois le 31 mars, Fleury excellait, compilant une fiche de 35-17-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,29 et un pourcentage d'arrêt de ,921. Murray a remplacé Fleury et remporté 15 de ses 21 départs en séries de la Coupe Stanley en cumulant une moyenne de buts alloués de 2,08 et un pourcentage d'arrêt de ,923. L'entraîneur des Penguins Mike Sullivan s'est déclaré chanceux de pouvoir compter sur deux aussi bons gardiens de but de la LNH, estimant que leur performance respective dicterait leur temps de jeu.

Evgeni Malkin retrouvera-t-il la forme?

Au cours de la première moitié de la saison dernière, Malkin était sans aucun doute le meilleur attaquant de Pittsburgh. Sa production à l'attaque a diminué en fin de saison, essentiellement en raison d'une blessure au coude qui a mis fin à sa saison régulière le 11 mars. Il est revenu au jeu pour les séries éliminatoires le 16 avril et a obtenu 18 points (six buts et 12 mentions d'aide) en matchs d'après-saison, mais les relents de sa blessure ont semblé le ralentir. À la conclusion des séries éliminatoires, Malkin a déclaré que son coude l'avait gêné durant toutes les séries. Même si cette blessure n'a pas nécessité d'intervention chirurgicale, tous les regards seront tournés sur le rendement de Malkin en début de saison.

Les Penguins parviendront-ils à répéter leurs exploits avec un alignement sensiblement pareil à celui de la saison dernière?

Les Penguins ont surpris leurs adversaires par leur vitesse et leur agressivité en fin de saison, ce qui a notamment permis à l'équipe de remporter la Coupe Stanley. Bien que le statu quo privilégie assurément les Penguins, il permet aussi aux autres équipes de s'adapter à la vitesse des Penguins. Le reste de la LNH étant désormais au fait du rythme de jeu endiablé des Penguins, ceux-ci pourraient avoir de la difficulté à s'imposer et à dicter l'allure du jeu.

Sidney Crosby est-il en voie de connaître la meilleure saison de sa carrière?

Tout semble indiquer que la production offensive de Crosby, 29 ans, augmentera de manière spectaculaire au cours de sa 12e saison dans la LNH. Il a connu une séquence heureuse à la fin de la saison dernière, inscrivant 29 points (11 buts et 18 mentions d'aide) à ses 21 derniers matchs en saison régulière avant d'obtenir 19 points (six buts et 13 aides) en 24 matchs de séries, ce qui lui a permis de décrocher le trophée Conn Smythe, remis au joueur le plus utile à son équipe en séries éliminatoires. Crosby a poursuivi sur sa lancée à la Coupe du monde de hockey, inscrivant 10 points (trois buts et sept aides) en six matchs, décrochant le titre de joueur le plus utile à son équipe et aidant Équipe Canada à défaire Équipe Europe en finale du tournoi. Crosby semble faire flèche de tout bois et être en voie d'imposer sa domination durant la saison à venir.

En voir plus