Skip to main content

5 Questions : Sénateurs d'Ottawa

La performance de Brassard en avantage numérique pourrait avoir un gros impact sur le destin des Sénateurs cette saison

par Chris Stevenson / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Sénateurs d'Ottawa en 2016-17 :

Derick Brassard pourra-t-il fournir l'étincelle au jeu de puissance?

 

Une priorité pour le directeur général Pierre Dorion pendant la saison morte était l'acquisition d'un joueur de centre gaucher pour donner au nouvel entraîneur Guy Boucher plus d'options dans la construction de ses unités en avantage numérique. L'équipe confie à Brassard la tâche d'améliorer un jeu de puissance qui a fini la saison dernière au 26e rang dans la LNH et qui n'a réussi que 15 buts en avantage numérique à domicile, le pire rendement dans la LNH. Brassard a récolté 22 de ses 58 points en avantage numérique avec les Rangers de New York la saison dernière.

 

Clarke MacArthur pourra-t-il revenir de sa récente commotion cérébrale?

MacArthur, 31 ans, a dû rater tout sauf les quatre premiers matchs de la saison dernière à cause d'une commotion cérébrale. L'attaquant était censé occuper un rôle parmi le top-6 des Sénateurs cette saison, mais il a subi une deuxième commotion cérébrale en moins d'un an (sa quatrième en 19 mois) quand il a été plaqué par le défenseur Patrick Sieloff lors d'un match simulé pendant la troisième journée du camp d'entraînement de l'équipe. Trois jours après l'incident, MacArthur a écrit sur son compte Instagram « que j'ai l'intention de travailler à un retour sur glace bientôt ».

Les Sénateurs vont-ils trouver le moyen de connaître de meilleurs départs?

Les Sénateurs ont cédé le premier but de la rencontre à 51 reprises la saison dernière, même s'ils sont parvenus à revenir de l'arrière et remporter 14 de ces matchs (14-30-7). Ils ont compilé une fiche de 24-5-2 dans les matchs où ils ont inscrit le premier but. Boucher prêche la préparation et le jeu agressif dès que la rondelle touche la glace, deux choses qui devrait régler le problème de lents départs à Ottawa.

Boucher peut-il aider Mike Hoffman à devenir un marqueur de 35 buts?

Hoffman a mené les Sénateurs la saison dernière avec 29 buts, incluant neuf en avantage numérique, malgré le fait qu'il a fini au cinquième rang parmi les attaquants d'Ottawa au chapitre du temps d'utilisation en avantage numérique sous les ordres de l'ancien entraîneur Dave Cameron. Il y a une histoire entre Boucher et Hoffman, ce dernier ayant remporté un titre de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec les Voltigeurs de Drummondville, à cette époque dirigés par Boucher. Boucher a déclaré qu'il a l'intention de donner à Hoffman un rôle clé au sein de l'unité en avantage numérique des Sénateurs, ce qui pourrait permettre à l'attaquant d'atteindre le plateau des 35 buts.

Erik Karlsson va-t-il remporter son troisième trophée Norris?

Karlsson a égalé le défenseur et membre du Temple de la renommée du hockey Denis Potvin en devenant le seul autre défenseur de l'histoire de la ligue à mener son équipe au chapitre des points dans trois saisons consécutives (Potvin a réalisé l'exploit dans quatre saisons consécutives avec les Islanders de New York de 1973-74 à 1976-77). Si les Sénateurs vont accéder aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, ils auront besoin que Karlsson ait une autre campagne digne du Norris. Boucher a affirmé que Karlsson est le meilleur défenseur offensif de la ligue et bien qu'il veuille que le jeu défensif du Suédois s'améliore, cette amélioration ne se ferait pas aux dépens de sa contribution offensive.

En voir plus