Skip to main content

5 questions : Red Wings de Detroit

Frans Nielsen doit jouer un rôle majeur et les vétérans à l'attaque doivent produire

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Red Wings de Detroit en 2016-17 :

Est-ce que Pavel Datsyuk peut être remplacé?

Il n'y a pas d'autre « magicien », mais Datsyuk a souvent été blessé dernièrement et il aurait eu 38 ans cette année s'il n'avait pas choisi de faire l'impasse sur la dernière saison de son contrat pour rentrer en Russie. Le centre Frans Nielsen, qui a accepté une entente de six ans d'une valeur estimée à 31,5 millions de dollars (une moyenne de 5,25 millions de dollars par année) sur le marché des joueurs autonomes le 1er juillet, a 32 ans. Donc, à court terme, il devrait permettre de combler cette perte. Datsyuk a inscrit 49 points (16 buts, 33 aides) en 66 matchs avec Detroit la saison passée; Nielsen a récolté 52 points (20 buts, 32 aides) en 81 parties avec les Islanders de New York. Dylan Larkin (20 ans) sera muté de l'aile au centre, déplaçant ainsi Henrik Zetterberg, qui aura 36 ans dimanche, à l'aile. L'équipe devrait donc être plus rapide.

Est-ce que Zetterberg, Niklas Kronwall et Thomas Vanek ont encore de l'essence dans le réservoir?

Sur l'aile aux côtés de Nielsen, Zetterberg n'aura pas à patiner autant et il aura l'occasion de réaliser de beaux jeux. La blessure au genou qu'il a subie au camp d'entraînement, et qui l'a empêché d'agir à titre de capitaine d'Équipe Suède à la Coupe du monde de hockey 2016, n'est pas sérieuse. Par contre, Kronwall (35 ans) souffre de problèmes chroniques au genou. Il ne sera peut-être pas en uniforme pour le match d'ouverture et on ne sait pas si ses performances vont s'en ressentir à son retour et combien de temps il pourra encore tenir. La production offensive de Vanek (32 ans) est en déclin depuis trois saisons, passant de 27 buts à 21, puis à 18. Il va amorcer l'année sur le troisième trio et sur la première vague en supériorité numérique. Vanek n'a pas à compter 40 buts comme il l'a déjà fait, mais une vingtaine aiderait beaucoup l'équipe.

Combien de buts Tomas Tatar et Gustav Nyquist marqueront-ils?

Tatar a compté 29 buts en 2014-15 et 21 l'an passé. Nyquist en a compté 27 en 2014-15 et 17 l'année dernière. Les Red Wings espèrent que Tatar (25 ans) et Nyquist (27 ans) pourront au moins améliorer leur production de la dernière campagne. La baisse de rendement de Tatar s'explique principalement par ses statistiques à forces égales : il est passé de 20 buts à 14 dans cette situation. Nyquist, quant à lui, a vu sa production baisser en avantage numérique, où il est passé de 14 à 7 buts. Par conséquent, les deux ont vu leur temps de glace diminuer : de 16:13 par partie à 14:21 pour Tatar et de 16:39 à 15:10 pour Nyquist. Ils devraient avoir l'occasion de contribuer davantage à l'attaque cette année, mais ils devront aussi provoquer plus de choses et être plus dynamiques.

Comment Andreas Athanasiou et Anthony Mantha pourront-ils obtenir plus de temps de glace?

Les Red Wings ont un surplus d'attaquants et ils ont toujours été très patients avec leurs jeunes. Les joueurs doivent gagner leur poste et mériter de plus grandes responsabilités. Les Red Wings en veulent plus de ces deux joueurs de 22 ans qui peuvent être rétrogradés sans passer par le ballottage. Athanasiou est rapide et agile. Mantha a un bon gabarit (6 pieds 5 pouces, 214 livres) et il est capable de marquer. Or, ce n'est pas suffisant, surtout lorsqu'on pense à leur progression à long terme. Ils doivent travailler plus fort et être plus constants dans toutes les phases du jeu pour ainsi forcer leurs patrons à les insérer dans l'alignement et à les utiliser.

Est-ce que Petr Mrazek peut revenir parmi l'élite des gardiens et y rester?

Mrazek (24 ans) est un gardien athlétique, calme et confiant. Il doit cependant améliorer sa technique pour se doter d'une base solide sur laquelle s'appuyer au besoin. Ainsi, il ne perdrait pas tous ses moyens aussi facilement lors des périodes plus difficiles. Son nouvel entraîneur des gardiens est Jeff Salajko, avec qui il a déjà travaillé dans les rangs mineurs. Ce sera peut-être un avantage.

 

En voir plus