Skip to main content

5 Questions : Panthers de la Floride

Le niveau de jeu de Jaromir Jagr et les changements apportés chez les défenseurs seront les points de mire

par Alain Poupart / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Panthers de la Floride en 2016-17 :

Les Panthers ont-ils eu raison de transformer leur brigade défensive?

C'est normal que les équipes apportent des changements d'une saison à l'autre, mais ce que les Panthers ont fait avec leur brigade défensive, après avoir récolté 103 points au classement en saison régulière, est plutôt draconien. Keith Yandle a été l'acquisition la plus notable. L'équipe a fait son acquisition lors d'une transaction avec les Rangers de New York, le 20 juin, et quatre jours plus tard Yandle a signé un contrat de sept ans d'une valeur de 44,45 millions $ (valeur annuelle moyenne de 6,35 millions $). Le vétéran défenseur a ainsi renoncé à la possibilité de devenir joueur autonome sans compensation. Parmi les nouveaux venus, on retrouve aussi Jason Demers, qui a conclu une entente de cinq ans qui lui rapporterait 22,5 millions $ (4,5 millions $ par saison en moyenne) le 2 juillet, et Mark Pysyk, qui a été obtenu des Sabres de Buffalo le 25 juin avec deux choix au repêchage en retour du défenseur Dmitry Kulikov et d'un choix au repêchage. Le capitaine Willie Mitchell n'est pas de retour en raison de problèmes liés à une commotion cérébrale, tandis que Brian Campbell a signé un contrat d'un an avec les Blackhawks de Chicago. Les Panthers ont aussi échangé Erik Gudbranson et un choix au repêchage aux Canucks de Vancouver en retour de l'attaquant Jared McCann et de deux choix au repêchage, le 25 mai. Gudbranson et Kulikov ont possiblement été les deux défenseurs les plus efficaces des Panthers durant leur série du premier tour éliminatoire dans l'Association de l'Est contre les Islanders de New York, et Gudbranson était considéré comme un aspirant au poste de capitaine. La série de changements à la ligne bleue était en partie motivée par le plafond salarial, mais on cherchait aussi à devenir plus rapide à cette position. Le résultat, c'est que les Panthers commenceront la campagne sans quatre des six défenseurs qui faisaient partie de la formation au début de la saison 2015-16. Il reste à voir si toutes ces nouveautés feront de la Floride une formation améliorée.

Les troisième et quatrième trios contribueront-ils offensivement?

Les Panthers ont deux très bons trios à l'attaque avec l'unité composée de Jonathan Huberdeau, Aleksander Barkov et Jaromir Jagr, et celle réunissant Jussi Jokinen, Vincent Trocheck et Reilly Smith. Toutefois, ceux-ci n'ont pas été bien épaulés par les autres attaquants de l'équipe, la saison dernière. En raison de blessures, Nick Bjugstad a été limité à 15 buts en 67 matchs après qu'il eut mené les Panthers avec 24 filets en 2014-15 ; la Floride a besoin qu'il revienne en force. Les Panthers espèrent aussi que McCann et deux joueurs obtenus au moyen du marché des joueurs autonomes, Jonathan Marchessault et Colton Sceviour, mettront l'épaule à la roue en terme de production. La Floride a fait l'acquisition de Jiri Hudler et Teddy Purcell avant la date limite des transactions, l'hiver dernier, afin d'ajouter de la profondeur à l'avant, mais ces deux joueurs ont quitté l'équipe cet été sur le marché des joueurs autonomes.

Jaromir Jagr peut-il continuer à produire?

Jagr a ajouté un autre exploit à son palmarès déjà fort étoffé, la saison dernière, quand il a terminé au premier rang des marqueurs des Panthers avec 66 points (27 buts, 39 aides) alors qu'il a célébré ses 44 ans en février. En plus de jouer au sein du premier trio avec Barkov et Huberdeau, Jagr a été un élément-clé au sein du jeu de puissance et il a continué de servir d'exemple pour les jeunes joueurs des Panthers en raison de ses habitudes de travail. Le nouveau directeur général Tom Rowe a dit s'attendre à ce que Jagr continue de produire offensivement, mais la réalité, c'est que Jagr a été incapable de trouver le fond du filet durant le premier tour éliminatoire dans l'Association de l'Est, quand la Floride a été éliminée par les Islanders de New York, et il aura 45 ans en février. Même si Jagr a été formidable jusqu'ici, son niveau de jeu finira bien par décliner un de ces jours.

Michael Matheson peut-il élever son jeu d'un cran?

Matheson, un jeune de 22 ans qui a été réclamé au 23e rang du repêchage 2012 de la LNH, a fait ses débuts dans la LNH la saison dernière, et après avoir été rayé de l'alignement lors du premier match des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, il a conclu la série de six rencontres contre les Islanders aux côtés d'Aaron Ekblad au sein du premier duo d'arrières. Matheson a continué d'offrir du jeu solide au Championnat du monde 2016 de la FIHG, alors qu'il a aidé le Canada à décrocher la médaille d'or et a été proclamé meilleur défenseur du tournoi. Bien qu'il n'y ait pas de garanties, il y a lieu de croire que Matheson est prêt à occuper un poste régulier au sein d'un des deux premiers duos de défenseurs chez les Panthers.

Les jeunes joueurs continueront-ils de progresser?

Si bien des observateurs s'attendent à ce que les Panthers soient une des équipes pouvant aspirer à remporter la Coupe Stanley cette saison, c'est parce que la plupart de leurs joueurs-clés, la saison dernière, étaient des joueurs en pleine progression. Les Panthers estiment qu'ils vont connaître du succès pendant plusieurs années avec le noyau qu'ils ont en place, et c'est pourquoi ils ont accordé des contrats à long terme à Ekblad (20 ans), Trocheck (23), Smith (25) et Huberdeau (23), et mis la main sur des vétérans comme Yandle, Demers et le gardien James Reimer pour les encadrer. Si le noyau de jeunes joueurs des Panthers continue de progresser, la Floride pourrait se retrouver avec une formation capable de rivaliser avec les meilleures équipes dans la ligue.

 

 

En voir plus