Skip to main content

5 Questions : New York Rangers

Le rendement de Rick Nash et des recrues Jimmy Vesey et Pavel Buchnevich au cœur des préoccupations

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Rangers de New York en 2016-17 :

Quel impact auront les recrues Jimmy Vesey et Pavel Buchnevich?

Les Rangers veulent balancer leur production offensive sur trois lignes d'attaque, ce qui veut dire que Vesey et Buchnevich doivent immédiatement contribuer à l'attaque. Ces deux ailiers devraient entreprendre la saison sur l'un des trois premiers trios de New York. L'ailier gauche Vesey, tirant de la gauche, devrait jouer avec Derek Stepan ou Kevin Hayes, deux centres droitiers des Rangers. Vesey, 23 ans, a remporté le trophée Hobey Baker avec Harvard la saison dernière. Buchnevich, ailier droit de 21 ans tirant de la gauche, devrait commencer la saison à l'aile du centre Mika Zibanejad.

Les défenseurs Dan Girardi et Marc Staal rebondiront-ils?

Les Rangers n'ont pas vraiment d'autre choix que de miser sur cette possibilité. Puisqu'ils ont refusé de racheter certains contrats, ils espèrent que Girardi, 32 ans, et Staal, 29 ans, feront mieux que la saison dernière, au cours de laquelle ils ont peiné à lire le jeu, à suivre le rythme, à effectuer des sorties de zone et à couvrir les attaquants adverses. Les deux joueurs ont avoué qu'ils avaient fort à prouver au cours de la prochaine saison et les Rangers leur donneront amplement d'occasions de se reprendre.

Rick Nash réussira-t-il à doubler sa récolte offensive de la saison dernière?

S'il y parvient, il marquera au moins 30 buts. Ce genre de production de l'attaquant de 32 ans Nash serait idéal, mais est-ce vraiment réaliste? Pour atteindre ce plateau, Nash devrait marquer 15 buts de plus qu'à la saison dernière et 12 de moins qu'il y a deux saisons, alors qu'il avait obtenu 42 buts en 80 matchs, un sommet en carrière. Nash n'a participé qu'à 60 matchs la saison dernière en raison d'une blessure à la jambe gauche, et n'a pas connu de période heureuse à l'attaque, lui qui a tendance à marquer par séquences. Au camp d'entraînement, Nash a déclaré qu'il devait prouver qu'il avait encore sa place dans l'équipe. Son rôle pourrait toutefois diminuer s'il n'améliore pas sa production offensive.

Kevin Hayes et J.T. Miller poursuivront-ils leur progression?

D'une certaine façon, Miller a progressé la saison dernière, celui-ci marquant 43 points (22 buts et 21 mentions d'aide). Il devrait continuer à se développer cette saison et améliorer son jeu d'ensemble d'une extrémité à l'autre de la patinoire. Le jeu de Hayes a semblé décliner la saison dernière après une bonne année recrue. Il a inscrit 45 points (17 buts et 28 aides) en 79 matchs à son année recrue; sa production a diminué à 36 points (14 buts et 22 aides) en 79 parties la saison dernière. Hayes a été critiqué par l'entraîneur Alain Vigneault, qui s'attend à plus du jeune joueur. Il l'a finalement rayé de l'alignement pour tenter de le secouer. Hayes a également été tenu à l'écart du jeu en séries. Pour connaître du succès, les Rangers ont besoin que Hayes soit une présence menaçante à l'attaque et fasse preuve de robustesse. Tout comme pour Buchnevich et Vesey, les succès de l'attaque équilibrée des Rangers reposeront sur la production de Hayes et de Miller.

Qui sera le général du jeu de puissance?

La question se pose puisque Keith Yandle, désormais avec les Panthers de la Floride, occupait ce rôle la saison dernière. Il a mené l'équipe avec 20 mentions d'aide en supériorité numérique, dont 12 premières aides. Yandle a obtenu 22 points sur le jeu de puissance, à égalité au premier rang dans l'équipe avec Derick Brassard, maintenant avec les Sénateurs d'Ottawa. Le jeu de puissance des Rangers s'est classé au 14e rang dans la LNH la saison dernière avec un taux d'efficacité de 18,6 pour cent. De la pointe gauche, le capitaine des Rangers Ryan McDonagh devrait se charger de la distribution de la rondelle en avantage numérique. Les Rangers devront aussi compter sur les prouesses du centre Mika Zibanejad, acquis le 16 juillet des Sénateurs en retour de Brassard. Sur le jeu de puissance la saison dernière, McDonagh a compilé neuf points et Zibanejad, 11 points avec Ottawa. Malheureusement, l'avantage numérique des Rangers ne peut pas compter sur un tir puissant de la pointe. Bref, il serait préférable que les Rangers connaissent du succès à forces égales.

En voir plus