Skip to main content

5 Questions : Flyers de Philadelphie

La bataille devant le filet entre Steve Mason et Michal Neuvirth fait partie des intrigues

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Flyers de Philadelphie en 2016-17 :

Qui est le gardien no 1?

Steve Mason et Michal Neuvirth ont discrètement connu de solides saisons en 2015-16. Mason a maintenu un pourcentage d'arrêts de ,932 à forces égales, au cinquième rang de la ligue parmi les gardiens ayant disputé au moins 50 matchs. Et lorsque les Flyers ont eu besoin d'une poussée tardive pour se qualifier pour les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, il a conservé une fiche de 10-4-3 avec une moyenne de buts alloués de 2,14 et un pourcentage d'arrêts de ,924 alors qu'il a amorcé 17 des 19 derniers matchs de la saison régulière. Les blessures ont limité Neuvirth à 32 parties, mais son pourcentage d'arrêts de ,924 lui a procuré une égalité au quatrième rang dans la ligue parmi les gardiens avec au moins 30 matchs. Les deux gardiens ont donné aux Flyers un pourcentage d'arrêts de ,933 à 5-contre-5, au deuxième rang de la ligue derrière les Rangers de New York (,934), selon corsica.hockey.

Comment l'entraîneur Dave Hakstol va-t-il se débrouiller à sa deuxième saison?

La saison dernière, Hakstol est devenu le troisième entraîneur à passer de la NCAA à la LNH sans avoir d'expérience préalable dans la LNH, et après un départ difficile, il a mené les Flyers à la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Est. La plupart des joueurs sont de retour cette saison et vont savoir à quoi s'attend Hakstol dès le premier jour. La courbe d'apprentissage que l'on a vu en première moitié de saison l'an dernier ne devrait pas être nécessaire en 2016-17.

Est-ce que Jakub Voracek peut rebondir?

Voracek a amassé 55 points (11 buts, 44 passes) la saison dernière, en forte baisse par rapport à 2014-15, alors qu'il avait terminé au quatrième rang de la ligue avec 81 points (22 buts, 59 passes). Hakstol a utilisé Voracek de différentes manières afin de le sortir de sa torpeur, lui qui a notamment passé de l'aile droite à l'aile gauche, où il n'avait jamais joué auparavant. Voracek n'a trouvé le fond du filet qu'une fois à ses 30 premiers matchs, et ses déboires de début de saison combinés à la pression de performer après avoir accepté un contrat de huit ans d'une valeur estimée à 66 millions $ (moyenne annuelle de 8,25 millions $) au cours de l'été ont été les principales raisons qui expliquent sa baisse de production. Mais après une solide performance (un but, une passe en trois matchs) avec Équipe République tchèque à la Coupe du monde de hockey 2016, Voracek a affirmé qu'il se sentait prêt à renouer avec son niveau de 2014-15. « La Coupe du monde m'a tellement aidée, a-t-il mentionné. Je jouais du hockey des séries éliminatoires en septembre. […] J'en suis en quelque sorte à ma forme de mi-saison. C'est très bien pour moi. »

Est-ce qu'Ivan Provorov peut avoir un impact en défensive?

Provorov, le septième choix au total du repêchage 2015 de la LNH, a été nommé défenseur par excellence dans la Ligue canadienne de hockey la saison dernière. À 6 pieds 1 pouce et 201 livres, Provorov, âgé de 19 ans, possède le gabarit et jeu complet afin d'aider une la défensive des Flyers qui a connu des ratés dans sa zone et en transition. Il y a six défenseurs avec des contrats à un volet en plus de Shayne Gostisbehere, le finaliste au trophée Calder la saison dernière, mais le directeur général Ron Hextall a montré qu'il n'avait pas peut d'envoyer un joueur avec un contrat à un volet dans la Ligue américaine de hockey. Mais Hextall a également déclaré qu'il n'allait pas précipiter l'arrivée des espoirs de Philadelphie. Les Flyers ont besoin d'un joueur avec les habiletés de Provorov, mais il devra montrer qu'il peut apporter sa contribution pendant 82 matchs pour décrocher un poste dans la LNH.

D'où l'attaque proviendra-t-elle?

La saison dernière, les Flyers ont terminé au 22e rang de la ligue avec une moyenne de 2,57 buts marqués par rencontre, et 11 de leurs 14 attaquants qui ont disputé au moins 20 matchs sont de retour. Le seul ajout notable à l'attaque a été Dale Weise, qui a établi un sommet en carrière dans la LNH l'an dernier avec 14 buts, mais il n'a marqué qu'une fois en 19 matchs de saison régulière et de séries éliminatoires pour conclure la saison 2015-16 avec les Blackhawks de Chicago. La saison dernière, le premier trio composé de Wayne Simmonds (32), Brayden Schenn (26) et Claude Giroux (22) a inscrit 80 des 211 buts des Flyers en temps réglementaire et en prolongation (37,9 pour cent), mais aucun autre attaquant n'a obtenu plus que les 13 buts de Michael Raffl. Afin de retourner en séries éliminatoires, ils auront besoin de plus de contribution à l'attaque du reste de l'alignement.

 

En voir plus