Skip to main content

5 questions : Flames de Calgary

Le statut de Johnny Gaudreau est la plus grande inquiétude dans la reconstruction en cours

par Aaron Vickers / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Flames de Calgary en 2016-17 :

Quand Johnny Gaudreau va-t-il signer?

L'éléphant de 157 livres dans la pièce tout au long de la saison morte et au camp d'entraînement des Flames a été le statut de Gaudreau, un joueur autonome avec compensation et le pilier de l'attaque de Calgary. L'ailier gauche de 23 ans a été le meilleur pointeur des Flames la saison dernière et a terminé à égalité au sixième rang dans la LNH avec 78 points (30 buts, 48 passes) en 79 matchs. Gaudreau a représenté Calgary au Matchd des étoiles de la LNH à chacune des deux dernières saisons. Il est toujours sans contrat au début du mois d'octobre après avoir écoulé son contrat de recrue. Gaudreau n'a pas parlé des négociations de contrat alors qu'il participait à la Coupe du monde de hockey 2016, et les deux côtés sont demeurés silencieux depuis qu'Équipe Amérique du Nord a été éliminée du tournoi le 22 septembre.
 
Est-ce que Brian Elliott peut stabiliser la situation devant le filet?

Les Flames ont terminé au 30e et dernier rang de la LNH la saison dernière avec un pourcentage d'arrêts de ,898 et ont accordé en moyenne 3,13 buts par match, un sommet dans la ligue. Ils espèrent avoir remédié à ces problèmes avec Elliott, qui a été acquis des Blues de St. Louis le 24 juin en retour d'un choix de deuxième ronde au repêchage 2016 de la LNH et d'un choix conditionnel de troisième ronde en 2018. En 41 matchs de saison régulière avec St. Louis la saison dernière, Elliott a montré une fiche de 23-8-6, en plus de mener la ligue avec un pourcentage d'arrêts de ,930 et de terminer à égalité en deuxième place avec une moyenne de buts alloués de 2,07. Parmi les gardiens avec au moins 50 matchs joués dans la LNH depuis 2011-12, Elliott est premier pour la moyenne de buts alloués (2,01) et deuxième pour le pourcentage d'arrêts (,925; Cory Schneider des Devils du New Jersey mène avec ,926) et les blanchissages (25; Jonathan Quick des Kings de Los Angeles mène avec 28).
 
Qui va jouer à l'aile droite du premier trio?

Il y a deux ans, le trio composé de Gaudreau, Sean Monahan et Jiri Hudler a été l'un des plus productifs de la LNH. Les Flames ont accordé à Monahan un contrat de sept ans évalué à 44,625 millions $ (moyenne annuelle de 6,375 millions $) le 19 août, et le contrat de Gaudreau demeure la priorité. Cependant, Hudler, qui allait devenir joueur autonome sans compensation, a éprouvé des difficultés tout au long de la dernière saison avant d'être échangé aux Panthers de la Florida le 27 février. Il a ensuite accepté une entente d'un an avec les Stars de Dallas le 24 août. Alex Chiasson, acquis des Sénateurs d'Ottawa, va vraisemblablement avoir la première chance d'évoluer sur le premier trio. Troy Brouwer, qui a accepté un contrat de quatre ans d'une valeur estimée à 18 millions $ (moyenne annuelle de 4,5 millions $) le 1er juillet, pourrait aussi être considéré s'il ne parvient pas à établir une chimie avec le centre de deuxième année Sam Bennett.
 
Comment Glen Gulutzan se débrouillera-t-il derrière le banc?

Les Flames ont congédié l'entraîneur Bob Hartley le 3 mai après avoir conclu la dernière campagne avec un dossier de 35-40-7, au cinquième rang de la section Pacifique et 10 points derrière le Wild du Minnesota et la dernière place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest. Gulutzan, qui a passé les trois dernières saisons comme entraîneur adjoint avec les Canucks de Vancouver, a été embauché le 17 juin. Il s'agit de son deuxième séjour comme entraîneur-chef derrière le banc d'une équipe de la LNH. Il a dirigé les Stars de Dallas entre 2011 et 2013. En deux saisons sous les ordres de Gulutzan, les Stars ont affiché un dossier de 64-57-9 et n'ont jamais participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.
 
Quel(s) espoir(s) va s'imposer?

Les Flames ont vu plusieurs de leurs espoirs s'imposer depuis qu'ils ont entrepris leur reconstruction en 2013. D'importantes contributions de Monahan, Gaudreau et Bennett ont aidé à accélérer le processus, ce qui a permis aux Flames de participer aux séries en 2015. Cependant, une autre vague est requise afin de poursuivre la progression. Les attaquants Hunter Shinkaruk, Mark Jankowski et Matthew Tkachuk, le sixième choix au total du repêchage 2016 de la LNH, pourraient représenter cette prochaine vague s'ils montrent qu'ils peuvent percer l'alignement et apporter leur contribution.

 

En voir plus