Skip to main content

5 Questions : Canucks de Vancouver

La chimie entre Loui Eriksson et les frères Sedin pourrait améliorer l'attaque

par Kevin Woodley / Correspondant LNH.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Canucks de Vancouver en 2016-17 :

Y a-t-il assez de talent offensif au sein de cet alignement?

 

Pour améliorer la deuxième pire attaque de la LNH l'an dernier, les Canucks ont embauché l'attaquant Loui Eriksson, un joueur autonome sans compensation de 31 ans qui a marqué 30 buts la saison passée avec les Bruins de Boston. Le fait qu'Eriksson a déjà joué aux côtés de Daniel et Henrik Sedin avec l'équipe nationale de Suède pourrait être payant à Vancouver. Les Canucks comptent aussi sur une saison complète de Brandon Sutter, qui a compté 21 buts avec les Penguins de Pittsburgh il y a deux ans. Les blessures ont limité ce dernier à 20 matchs avec les Canucks la saison dernière. Par contre, ça ne sera peut-être pas suffisant pour l'équipe qui a marqué seulement 186 buts l'an passé. Seuls les Devils du New Jersey ont fait pire avec 182 buts et le Wild du Minnesota, qui avait la pire attaque de toutes les formations de l'Association de l'Ouest qui ont participé aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley, a devancé les Canucks par 27 buts.

 

Est-ce qu'un système simplifié aidera cette brigade défensive?

Une défense améliorée est également cruciale pour cette formation qui a pris le 23e rang de la ligue avec 239 buts contre.

Le vétéran Dan Hamhuis, le seul défenseur des Canucks avec un taux de tentatives de tirs supérieur à 50 pour cent l'an dernier, a été embauché par les Stars de Dallas à titre de joueur autonome. Cependant, la brigade défensive de Vancouver est plus imposante et devrait être meilleure cette année avec l'acquisition du défenseur de 6 pieds 5 pouces et 216 livres Erik Gudbranson des Panthers de la Floride. Les Canucks comptent aussi sur des ajustements subtils apportés par leur nouvel entraîneur adjoint Doug Jarvis pour réduire le nombre de buts accordés. Un système simplifié devrait aider une équipe moins expérimentée. Quant à une meilleure relance, les Canucks vont tenter de jumeler un arrière mobile à un arrière défensif sur chacun de leurs duos défensifs. Ainsi, Ben Hutton, qui en sera à sa deuxième saison dans la LNH, sera jumelé à Gudbranson, qui compte 43 points en 309 matchs dans la ligue, sur la deuxième paire.

Peuvent-ils rester en santé?

Les blessures expliquent en grande partie pourquoi les Canucks ont conclu la dernière campagne avec seulement 75 points, leur plus bas total depuis 1998-99. Sutter, qui devait pivoter le deuxième trio, a raté presque toute la saison, mais c'est surtout à la ligne bleue que les blessures ont frappé. Alexander Edler a raté 30 parties en raison d'une fracture au péroné et son partenaire sur le premier duo défensif, Christopher Tanev, en a raté 13. Luca Sbisa n'a disputé que la moitié de la saison, tandis que Hamhuis s'est absenté pendant 24 matchs. Les Canucks ont utilisé 11 défenseurs différents. C'était la septième année de suite qu'ils utilisaient au moins 10 défenseurs. La brigade défensive a plus de profondeur cette année, notamment grâce à l'arrivée de Nikita Tryamkin (6 pieds 7 pouces, 228 livres) de Russie tard la saison dernière. Vancouver entend utiliser huit défenseurs cette année, mais personne ne semble être en mesure de remplacer un des quatre meilleurs arrières en cas de blessure.

Est-ce que Bo Horvat peut être aussi bon en première moitié de saison qu'en deuxième?

Il y a deux ans, à sa première campagne dans la LNH, Horvat a compté 10 de ses 13 buts dans la deuxième moitié de la saison. L'an dernier, avec la blessure de Sutter, Horvat a dû assumer plus de responsabilités défensives et il a éprouvé des difficultés. Il a connu une disette de 27 parties sans but qui a pris fin tôt en janvier. Il a inscrit 10 points à ses 42 premiers matchs avant d'en obtenir 30 à ses 40 derniers. Les Canucks espèrent que Horvat profitera du retour de Sutter et de la présence à ses côtés de Sven Baertschi, qui a compté 13 de ses 15 buts à ses 42 dernières parties après s'être joint au trio de Horvat.  

Est-ce que les jeunes joueurs comme Jake Virtanen auront l'occasion d'apprendre de leurs erreurs?

L'entraîneur Willie Desjardins a admis avoir eu de la difficulté à concilier le désir de gagner et le développement des jeunes joueurs. L'an dernier, les Canucks ont fait confiance à Virtanen et à Jared McCann, deux attaquants de 19 ans, et ils ont accordé du temps de jeu à Tryamkin. McCann a été échangé et Virtanen a maintenant 20 ans, ce qui signifie que le sixième choix du repêchage 2014 de la LNH peut être rétrogradé dans la Ligue américaine de hockey s'il éprouve des difficultés. Desjardins a insisté sur le fait que la priorité était de gagner cette année.

En voir plus