Skip to main content

5 clés: Sharks vs Oilers, match no 2

Edmonton doit demeurer discipliné; la production offensive de Joel Ward pourrait être un facteur déterminant pour San Jose

par Derek van Diest / Correspondant NHL.com

EDMONTON -- Les Sharks de San Jose auront la chance de prendre les devants 2-0 dans leur série de première ronde des séries éliminatoires de la Coupe Stanley dans l'Association de l'Ouest alors qu'ils affronteront les Oilers d'Edmonton, samedi soir, au Rogers Place (22h30 HE; TVA Sports, SN NBCSN).

Les Sharks ont remporté le premier affrontement 3-2 en prolongation, mercredi, après avoir tiré de l'arrière 2-0 en première période. C'était le premier match des Oilers en séries éliminatoires en 11 ans. Edmonton a décoché 19 tirs au but au cours de la rencontre contre 44 pour San Jose. 

Voici les 5 clés du match numéro 2

1. La santé de Joe Thornton

Le centre Joe Thornton des Sharks a raté le premier match en raison d'une blessure à un genou subie face aux Canucks de Vancouver, le 2 avril dernier. Thornton s'est entraîné jeudi et a été le dernier joueur à quitter la glace lors de la séance d'entraînement matinale de ce matin. On décidera de sa présence tout juste avant le match de ce soir.

« C'était bien de s'entraîner un peu plus longtemps, a dit Thornton. J'ai pu voir comment mon genou réagissait. »

L'entraîneur-chef des Sharks Peter DeBoer a révélé que la décision de faire jouer Thornton ou non ne dépendait aucunement de la victoire obtenue lors de la première partie. « C'est lui qui va décider quand il peut revenir au jeu et nous aider, a dit DeBoer. L'issue du premier match n'a rien à voir là-dedans. Quand il va nous dire, je suis prêt, il va jouer. »

2. Les nombreuses pénalités des Oilers

Les Oilers ont écopé de sept pénalités mineures lors du premier duel, permettant aux Sharks de prendre du rythme en deuxième période. San Jose a marqué une fois en six avantages numériques et a inscrit le but égalisateur lors d'un quatre contre quatre. « La démarcation est mince entre jouer de façon agressive et outrepasser la frontière », a mentionné l'attaquant Drake Caggiula des Oilers, qui a lui-même été puni deux fois en zone offensive lors du match numéro un. « En jouant de façon physique, vous devez être certain de ne pas franchir cette démarcation. »

Lors du deuxième match, les Oilers voudront certes jouer de façon physique, mais devront être beaucoup plus disciplinés.

« C'est peut-être l'énervement des jeunes joueurs qui n'ont jamais participé aux séries de fin de saison, a expliqué Caggiula. Vous êtes un peu plus nerveux, vous jouez un peu trop sur les talons et vous êtes trop excités.Tout cela peut mener à, A: écoper de pénalités, ou B: votre niveau d'énergie est trop élevé en début de match et vous avez du mal à terminer la rencontre. »

3. La longueur des présences sur la glace des Oilers

Du côté des Oilers, on pense que les présences sur la patinoire ont été trop longues lors de la première partie et les joueurs devront faire un effort pour limiter ces présences et effectuer de meilleurs changements de trios. « Je pense que nous devons donner une meilleure chance au trio suivant de connaître du succès, a révélé l'attaquant Jordan Eberle. Nous devons peut-être lancer au but et effectuer le changement alors que nous sommes en zone offensive ou encore quitter la glace plus tôt pour conserver un bon niveau d'énergie et ainsi mainten

4. Un joueur qui excelle en série

L'attaquant Joel Ward des Sharks a touché la cible lors du premier match et a obtenu 49 points (22 buts, 27 aides) en 78 rencontres en carrière lors des séries éliminatoires. Ward a amassé 29 points (10 buts, 19 passes) en 78 matchs la saison dernière. « Vous devez vous amuser, c'est la clé du succès », a avoué Ward en parlant de sa production lors des séries. « Ne faites qu'apprécier le moment et avoir du plaisir à jouer. » Ward en est à sa deuxième campagne avec San Jose. Il a récolté 13 points (sept buts, six aides) en 24 parties éliminatoires l'an dernier. « C'est son meilleur temps de l'année, a indiqué DeBoer. Le directeur général Doug Wilson et tous les entraîneurs pensent beaucoup aux séries de fin de saison avant d'obtenir des joueurs qui peuvent atteindre un autre niveau au cours des séries et Joel a fait cela tout au long de sa carrière. »

5. Un deuxième match éliminatoire pour Connor McDavid

Le capitaine des Oilers Connor McDavid a obtenu une aide lors de la première partie pour prolonger à 15 sa série de matchs avec au moins un point, série qui remonte au 14 mars. Cependant, le champion pointeur de la LNH a eu de la difficulté à trouver de l'espace pour manoeuvrer en zone offensive lors du premier affrontement. McDavid veut s'impliquer encore plus en attaque et mieux contrôler la rondelle.

« Je pense que tout débute avec la mise en jeu. Je dois être plus intelligent avec la rondelle et mieux la contrôler, a-t-il dit. Nous avons commis plusieurs revirements et avons été paresseux quand nous avons projeté le disque en zone adverse. Nous devons tout simplement être meilleurs avec celui-ci. »

McDavid a connu une saison de 100 points (30 buts, 70 aides). Il a terminé au premier rang des pointeurs, 11 points devant Sidney Crosby des Penguins de Pittsburgh et Patrick Kane des Blackhawks de Chicago.

Alignement prévu des Sharks

Melker Karlsson -- Logan Couture -- Joe Pavelski

Joonas Donskoi -- Patrick Marleau -- Joel Ward

Jannik Hansen -- Tomas Hertl -- Mikkel Boedker

Marcus Sorensen -- Chris Tierney -- Timo Meier

Paul Martin -- Brent Burns

Marc-Édouard Vlasic -- Justin Braun

Brenden Dillon -- David Schlemko

Martin Jones

Aaron Dell

Retranchés: Kevin Labanc, Dylan DeMelo, Micheal Haley

Blessé: Joe Thornton (genou)

Alignement prévu des Oilers

Patrick Maroon -- Connor McDavid -- Leon Draisaitl

Milan Lucic -- Ryan Nugent-Hopkins -- Jordan Eberle

Drake Caggiula -- Mark Letestu -- Zack Kassian

Benoit Pouliot -- David Desharnais -- Anton Slepyshev

Oscar Klefbom -- Adam Larsson

Andrej Sekera -- Kris Russell

Darnell Nurse -- Matthew Benning

Cam Talbot

Laurent Brossoit

Retranchés: Eric Gryba, Matt Hendricks, Jujhar Khaira, Iiro Pakarinen

Blessé: Tyler Pitlick (genou)

En voir plus