Skip to main content

5 clés : match no 6, Stars-Blues

Dallas a besoin que ses vedettes se lèvent, St. Louis doit continuer à créer sa propre chance

par Amalie Benjamin @amaliebenjamin / Journaliste NHL.com

ST. LOUIS - Les Stars de Dallas et les Blues de St. Louis vont disputer le match no 6 de leur série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest lundi au Scottrade Center (20 h (HE); TVA Sports, NBCSN, CBC). Les Blues mènent la série quatre de sept 3-2.

Voici les cinq clés du match no 6 :

1. LES VEDETTES DOIVENT SE LEVER

Jamie Benn a récolté un but et trois passes dans cette série après avoir inscrit quatre buts et six passes en première ronde contre le Wild du Minnesota (six matchs). Bien que la série entre les Stars et les Blues ait été plus serrée que celle entre les Stars et le Wild, Dallas a tout de même besoin de plus que quatre points de sa plus grande menace offensive, surtout en l'absence de Tyler Seguin.

Et Benn n'est pas seul dans ce bateau. Jason Spezza, qui a obtenu neuf points (quatre buts, cinq passes) en première ronde, a été limité à trois mentions d'aide contre St. Louis. Patrick Sharp a été l'auteur de trois buts en première ronde, mais n'a qu'un but et une passe au deuxième tour. Ces joueurs doivent être les leaders de Dallas, ceux qui trouvent le fond du filet, ceux qui feront en sorte qu'un match ultime sera nécessaire.

2. RETROUVER LA PUISSANCE

Les Stars de Dallas affichent un rendement de 1-de-16 sur le jeu de puissance contre les Blues. Il ne s'agit pas d'une stratégie gagnante, surtout pour une équipe dont les succès reposent sur son offensive. Les Stars ont conclu la saison régulière au quatrième rang de la LNH en avantage numérique (22,1 pour cent), mais les Blues - qui ont terminé au troisième rang de la ligue en infériorité numérique cette saison (85,1 pour cent) - ont jusqu'ici été en mesure de neutraliser l'attaque massive de Dallas. Il ne s'agit pas seulement de marquer sur le jeu de puissance, mais aussi de bâtir du momentum à partir de celui-ci.

3. COURTISER DAME CHANCE

Les Blues ont été un peu chanceux par moments au cours de cette série, avec des buts réussis à l'aide de déviations sur un patin ou grâce à des bonds favorables. Il ne s'agit toutefois pas seulement de chance. C'est que les Blues font les bonnes choses afin de se placer en position qui leur permet de profiter de la chance qui s'offre à eux.

Comme l'entraîneur des Blues Ken Hitchcock a mentionné à propos des buts inscrits dans le match no 5 : « Je regarde bien plus haut que cela dans la chaîne alimentaire. Si vous regardez les trois buts que nous avons marqués, les trois ont été réussis grâce à notre structure, qui nous a permis de nous trouver en position profondément en zone adverse. J'ai trouvé que ces trois buts étaient le résultat d'une exécution similaire afin de se rendre dans cette position. On ne sait jamais ce qui va se produire une fois en profondément en zone adverse. »

Vous faites votre propre chance. C'est ce que les Blues ont fait au cours de cette série, du moins au cours du match no 5, un peu mieux que les Stars.

4. EST-CE QUE LES BLUES PEUVENT CONCLURE?

En première ronde contre les Blackhawks de Chicago, les Blues ont obtenu deux chances de mettre un terme à la série avant de finalement trouver un moyen d'y parvenir. Cela veut toutefois dire qu'au lieu de mettre fin à la série dans le match no 5 ou 6, il aura fallu disputer un match ultime.

La question est de savoir si les Blues ont appris de leur passé en séries et qu'ils sont mieux outillés pour éliminer les Stars en six matchs lundi.

« Nous allons jouer de manière aussi désespérée que possible, et ils feront de même, a noté Hitchcock. La différence entre les deux équipes est toutefois tellement mince que l'on peut jouer très bien et ne pas l'emporter. La meilleure partie que nous ayons disputée du début à la fin au cours des présentes séries est le match no 5 contre Chicago. Ce fut notre meilleure rencontre, et nous n'avons pas gagné. Alors lorsque vous avez ce genre d'opposition devant vous, il faut jouer au meilleur de ses capacités. »

5. EAVES DE RETOUR

Le statut de Patrick Eaves fera l'objet d'une décision juste avant le match no 6, lui qui a raté les quatre dernières parties des Stars après avoir été atteint à un pied par le tir de son coéquipier Stephen Johns dans le premier match.

Le jeu de puissance est l'une des facettes du jeu où Eaves a particulièrement manqué à Dallas, lui qui a touché la cible à deux reprises en six matchs en première ronde contre le Minnesota en pareilles circonstances. Il s'agit d'un but de plus en avantage numérique que toute l'équipe des Stars contre les Blues. Eaves a indiqué se sentir mieux que dimanche, mais qu'il était toujours en mode attente.

« J'aimerais beaucoup jouer, a affirmé Eaves. Il faut cependant être en mesure d'aider l'équipe. Il ne faut pas simplement être un joueur qui erre sur la glace. Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte. »

 

En voir plus