Skip to main content

32 en 32 : Trois enjeux à surveiller chez les Stars

La situation de l'équipe devant le filet laisse place à beaucoup de questionnements

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 32 équipes pendant les mois de septembre et octobre. Aujourd'hui, les Stars de Dallas.

Les Stars se retrouvaient devant une importante question dans l'évaluation de leurs effectifs au terme de la dernière campagne. Il leur fallait déterminer quel était l'accident de parcours entre leur présence en Finale de la Coupe Stanley en 2020 et la saison plutôt décevante qu'ils ont connue en 2020-21.

32 EN 32 - STARS : Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

En vertu d'une fiche de 23-19-14, la troupe de Rick Bowness a récolté 60 points en 56 matchs et a raté les séries éliminatoires par quatre petits points dans la section Centrale Discover - pas nécessairement la progression espérée pour une équipe s'étant approchée à deux victoires de la Coupe Stanley.

« Je pense qu'ils ont fait un travail incroyable compte tenu des embuches que nous avons dû surmonter », a indiqué le directeur général Jim Nill au terme de la saison. « Nous avons bataillé tous les soirs. Nous sommes déçus du résultat, mais l'équipe était prête à tous les matchs et nous avons fait du bon travail. »

En plus d'hériter d'un calendrier encore plus condensé en raison d'une éclosion de COVID-19 en tout début de saison, les Stars ont dû se débrouiller en grande partie sans les attaquants Tyler Seguin et Alexander Radulov, tandis que le gardien Ben Bishop a raté toute la saison.

Comme ils ont ajouté le vétéran défenseur Ryan Suter et l'énigmatique gardien Braden Holtby à leur formation sans procéder à de grands bouleversements, tout indique que l'état-major a toujours confiance au noyau dur de l'équipe pour effectuer un retour en séries.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Stars cette saison :

À quoi s'attendre du ménage à quatre devant le filet?

C'est la grande question à laquelle il n'y a toujours pas de réponse claire. Le duo formé du vétéran Anton Khudobin et du jeune Jake Oettinger a fait un travail plus qu'honnête en l'absence de Bishop, la saison dernière, mais il semble clair que Nill veut se donner plus de latitude à cette position.

Armés d'une brigade défensive fort fiable, les Stars ont pourtant maintenu la septième meilleure moyenne de buts alloués (2,64 par match), à égalité avec les Maple Leafs de Toronto. Il aurait été logique de poursuivre dans la même veine pour continuer de donner de l'expérience à Oettinger, surtout qu'il démontre qu'il a toutes les qualités requises pour s'emparer du poste de numéro un d'ici une ou deux saisons.

Mais voilà qu'en plus de Bishop, qui a encore deux saisons à écouler à son contrat et qui est aux prises avec des ennuis de santé plutôt inquiétants, les Stars ont accordé un contrat d'un an à Holtby. Ce dernier a connu la pire saison de sa carrière, l'an dernier, mais il n'a encore que 31 ans. 

« Nous nous attendons à ce que Braden nous offre le niveau de jeu élite qu'il a démontré tout au long de sa carrière, a commenté Nill. Nous sommes emballés de le voir rejoindre notre groupe de gardiens. »

Si Holtby retrouve ses repères, il a la capacité de s'emparer du poste de partant. Qu'est-ce que cela signifierait pour Bishop, Khudobin et Oettinger? On ne le sait trop, et on en saura davantage au début du camp d'entraînement.

Les retours en santé de Seguin et de Radulov seront-ils suffisants pour relancer l'attaque des Stars?

Les Stars ont amorcé la dernière saison avec une prise quand ils ont appris que Seguin, leur meilleur pointeur de la saison 2019-20, allait devoir s'absenter pendant la majeure partie de la saison en raison d'une opération à la hanche. À cela s'est ajoutée la perte de Radulov après qu'il eut joué seulement 11 matchs.

Ces deux lourdes pertes ont assurément contribué au fait que la formation texane a conclu au 18e rang au chapitre des buts marqués par match (2,79) - surtout quand on sait que Seguin a inscrit au moins 33 buts dans cinq de ses six premières saisons à Dallas. 

Video: DAL@TBL: Pavelski aide Seguin à créer l'égalité

« Il m'a fallu du temps pour en arriver là. Il y a certaines choses, comme des sprints, qui m'ont causé un peu de souci, mais sur la glace, je me sens presque de retour à la normale, ce qui m'enthousiasme beaucoup. »

Les deux devraient être de retour en pleine forme au camp d'entraînement, et ça devrait donner un bon coup de main à l'attaque, qui a été largement dirigée par le vétéran Joe Pavelski (51 points) et les jeunes Jason Robertson (45) et Roope Hintz (43).

Si ces derniers produisent au même rythme et que les deux ténors retrouvent leur forme d'antan, les résultats devraient être fort intéressants.

Quelles seront les responsabilités de Miro Heiskanen?

Le défenseur finlandais de 22 ans vient de signer un gros contrat de huit ans et 67,6 millions $, ce qui fait de lui l'arrière le mieux payé de la brigade texane. Avec cela viendront automatiquement davantage de responsabilités offensives. Surtout que John Klingberg, qui était devant lui dans la hiérarchie en avantage numérique, en est à sa dernière année de contrat avec les Stars.

« Comme organisation, nous avons le sentiment que Miro n'a fait qu'effleurer toute l'ampleur de son potentiel, a vanté Nill. Son nom sera inclus dans les discussions pour le trophée Norris pour les nombreuses années à venir. »

Video: CBJ@DAL: Heiskanen fait 2-1 sur une belle manœuvre

À la lumière de ces commentaires du grand manitou, on pourrait sans doute assister à la passation des pouvoirs. Le jeune en pleine progression pourrait prendre le flambeau du vétéran, qui accédera à l'autonomie complète à la fin de la saison.

L'an dernier, Heiskanen a récolté trois buts et 11 points en avantage numérique - des sommets en carrière - comparativement à deux buts et 17 points pour Klingberg, qui était utilisé en moyenne 16 secondes de plus par match que son jeune coéquipier sur l'attaque à cinq.  

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.