Skip to main content

32 en 32 : Trois enjeux à surveiller chez les Panthers

Spencer Knight supplantera-t-il Sergei Bobrovsky pour le poste de gardien numéro un?

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 32 équipes pendant les mois de septembre et octobre. Aujourd'hui, les Panthers de la Floride

Après de longues années de vache maigre où ils n'ont participé aux séries éliminatoires que deux fois en 18 saisons, les Panthers semblent sur la bonne voie afin de devenir l'une des meilleures équipes de la LNH.

32 EN 32 - PANTHERS : Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

On a pu observer la progression de l'équipe l'année dernière, lorsqu'elle s'est qualifiée pour les séries pour une deuxième fois en autant de saisons. Oui, le parcours des Panthers en séries a été plutôt court, puisque ils ont été éliminés en première ronde, mais ils affrontaient les éventuels champions de la Coupe Stanley, le Lightning de Tampa Bay.

À sa troisième saison à la barre de la formation floridienne, Joel Quenneville aura la tâche d'amener cette jeune équipe encore plus loin. Le rachat du contrat de Keith Yandle - qui avait passé les cinq dernières saisons avec les Panthers - signifie qu'il y aura un nouveau général à la ligne bleue en Aaron Ekblad. À sa huitième saison avec l'équipe, il aura un gros mot à jouer sur l'efficacité du jeu de puissance et de la brigade défensive - qui n'est pas exactement la meilleure de la LNH. 

La bonne nouvelle, c'est que l'attaque des Panthers, la quatrième plus productive dans la LNH l'année dernière, devrait être encore plus redoutable avec l'ajout de Sam Reinhart. 

Si la défensive tient le coup, et que les gardiens font de même, les Panthers risquent d'être des séries pour une troisième année consécutive.


Voici trois questions intimement liées aux succès des Panthers cette saison : 


Bobrovsky ou Knight?

Les Panthers espéraient que Sergei Bobrovsky, à qui ils ont offert un contrat de sept ans comme joueur autonome en juillet 2019, allait rebondir en 2020-21 après avoir connu une première saison difficile en Floride. Ça ne s'est pas produit. Sa fiche de 19-8-2 est bonne, mais avec une moyenne de buts accordés de 2,91 et un pourcentage d'arrêts de ,906, on s'attendait à beaucoup plus. Son adjoint Chris Driedger a pris la relève, puis en séries, les deux ont eu droit à de l'action.

Toutefois, en raison de leurs contre-performances en éliminatoires, Quenneville a décidé de donner une chance au jeune Spencer Knight, qui venait tout juste de terminer sa saison dans la NCAA. Le 13e choix du Repêchage 2019 a très bien paru. Il a remporté ses quatre départs en saison, et une fois en série, il a signé une victoire lors du cinquième match du duel contre le Lightning, avant de s'incliner dans la rencontre suivante, lors de laquelle les Panthers ont été blanchis et éliminés.

Knight est le gardien le plus prometteur de la planète, et il serait logique de le voir obtenir le poste de partant cette saison. Mais comme toute recrue, il peut connaître des hauts et des bas et il doit s'habituer à la charge de travail plus intense de la LNH. De son côté, Bobrovsky était l'un des meilleurs portiers de la LNH il y a quelques saisons à peine. S'il revient à ses performances d'antan, le poste de numéro un devrait lui appartenir. Bref, que ce soit pour un ou pour l'autre, les Panthers sont quelque peu dans l'inconnu quant aux performances à venir de leurs deux gardiens, et il ne faudrait pas se surprendre de les voir adopter un système d'alternance régulier.

 

Verhaeghe et Bennett peuvent-ils maintenir la cadence?

Le directeur général Bill Zito a eu la main heureuse avec ses acquisitions la saison dernière. Il a tout d'abord offert un contrat de deux ans d'une valeur annuelle de 1 000 000 $ au joueur autonome Carter Verhaeghe, à qui le Lightning n'avait pas fait d'offre qualificative. L'investissement en valait la peine, puisqu'il a amassé 36 points en 43 matchs, lui qui évoluait sur le premier trio de l'équipe. Une aubaine!

Puis, à la date limite des transactions, Zito a frappé un coup de circuit en obtenant le joueur de centre Sam Bennett des Flames de Calgary en retour d'un choix de deuxième ronde et de l'espoir Emil Heineman. Bennett avait amassé 12 points en 38 matchs jusque-là dans la saison, lui qui avait demandé une transaction puisqu'il n'était pas satisfait de son rôle. Il a explosé dès son arrivée en Floride en obtenant 15 points en 10 parties, ainsi que cinq en autant de matchs en séries. En plus, il sait utiliser ses épaules pour ralentir l'adversaire ou créer de l'espace sur la patinoire pour ses coéquipiers.

Les deux joueurs peuvent-ils être aussi efficaces cette saison que lors de la dernière? Ils ont chacun obtenu de nouveaux contrats en juillet dernier, ce qui démontre que les Panthers croient qu'ils seront des morceaux importants de leur attaque dans le futur. 

Video: FLA@DAL: Verhaeghe marque son 3e du match en I.N.

 

Quel impact aura Reinhart?

Zito pourrait bien avoir frappé un autre coup de circuit le 24 juillet dernier lorsqu'il a fait l'acquisition de l'attaquant Sam Reinhart des Sabres de Buffalo en retour d'un choix de première ronde en 2022 et de l'espoir Devon Levi. Reinhart, un ailier droit qui peut évoluer au centre, avait été le deuxième choix total du Repêchage 2014 et il a accumulé 295 points en 454 matchs dans la LNH.

L'attaquant de 25 ans pourrait exploser en Floride. La saison dernière, il a terminé au premier rang des marqueurs des Sabres avec 40 points en 54 matchs, mais il était plutôt mal entouré à la suite de la blessure de Jack Eichel. Avec les Panthers, il devrait se retrouver sur le premier trio en compagnie d'Aleksander Barkov, et possiblement sur le premier jeu de puissance. Il s'agit d'une importante amélioration par rapport à Anthony Duclair ou Mason Marchment, les ailiers droits réguliers de Barkov l'année dernière. 

Si ça clique entre les deux, l'attaque des Panthers devrait être l'une des plus dangereuses de la LNH cette saison. 

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.