Skip to main content

32 en 32 : Trois enjeux à surveiller chez les Oilers

Les ajouts de Keith et de Hyman porteront-ils fruit?

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 32 équipes pendant les mois de septembre et octobre. Aujourd'hui, les Oilers d'Edmonton.

On aurait pu croire que le fait d'avoir les deux meilleurs pointeurs de la LNH et le défenseur le plus prolifique du circuit aurait permis aux Oilers d'aller loin en séries éliminatoires de la Coupe Stanley la saison dernière. On s'était trompés, puisque la formation albertaine a été éliminée en quatre matchs dès la première ronde face aux Jets de Winnipeg.

32 EN 32 - OILERS : Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

C'est donc le retour à la table à dessin pour les Oilers, qui ont tenté de mieux entourer les vedettes Connor McDavid et Leon Draisaitl durant la saison morte en faisant l'acquisition de Zach Hyman et de Warren Foegele en attaque ainsi que de Duncan Keith et de Cody Ceci en défensive.

Le pari du directeur général Ken Holland est que l'éthique de travail de Hyman et de Foegele sera bénéfique pour les autres joueurs de l'organisation, où les passagers ont été un peu trop nombreux lors des dernières saisons, en particulier en séries éliminatoires. De leur côté, Keith et Ceci devraient apporter de l'expérience à la ligne bleue.

Est-ce que ce sera suffisant pour changer la culture de l'équipe des dernières années, où tout devait passer par McDavid et Draisaitl? Il le faudra. Malgré les 105 et 84 points de McDavid et de Draisaitl, respectivement, la saison dernière - Brad Marchand, des Bruins de Boston, a terminé troisième de la LNH avec 69 points - les Oilers ont à nouveau réalisé que le hockey des séries éliminatoires est une bête bien différente et que dès que les deux joueurs sont isolés, la victoire ne sera pas au rendez-vous. 

Voici trois questions intimement liées aux succès des Oilers cette saison : 

Hyman est-il le partenaire idéal pour McDavid?

La meilleure décision des Oilers durant la saison morte pourrait bien avoir été de mettre sous contrat Hyman, qui était joueur autonome sans compensation. C'est exactement le type de joueur nécessaire à Edmonton afin d'appuyer McDavid (ou Draisaitl, s'il se retrouve sur son trio). Depuis ses débuts dans la LNH, il n'a cessé de progresser offensivement, lui qui a amassé 33 points en 43 matchs l'année dernière, et il a l'habitude de se retrouver en compagnie de gros canons, puisqu'il complétait un trio avec Auston Matthews et Mitchell Marner chez les Maple Leafs de Toronto depuis deux saisons.

« Je veux apporter mon éthique de travail chaque jour, être constant et tenter de créer le plus d'espace possible pour les joueurs avec qui je joue », a affirmé Hyman le 28 juillet. « Connor est un joueur qui tire profit de l'espace qu'il obtient. Sa vitesse est exceptionnelle, et si je peux lui créer de l'espace, je pense que tout le monde sait ce qu'il sera en mesure d'accomplir. »

Video: MTL@TOR, #5: Hyman pousse la rondelle dans le but

Les Oilers ont dû ouvrir leur portefeuille afin de s'entendre avec l'attaquant de 29 ans, qui a paraphé un contrat de sept ans d'une valeur annuelle de 5,5 millions, mais son potentiel offensif et ses habiletés défensives permettront de bien entourer McDavid. C'est arrivé trop souvent dans les dernières années que l'équipe a dû réunir ses deux meilleurs joueurs sur le même trio en raison d'un manque de profondeur offensive. Les Oilers n'auront plus à mettre tous leurs œufs dans un même panier et compteront sur deux trios capables de produire.

Que reste-t-il dans le réservoir de Keith?

Holland a surpris plusieurs observateurs lorsqu'il a fait l'acquisition de Keith et de l'espoir Tim Soderlund en retour de Caleb Jones et d'un choix conditionnel de troisième ronde au Repêchage 2022 de la LNH le 12 juillet. Keith, qui a passé toute sa carrière avec les Blackhawks de Chicago, n'est plus dans la fleur de l'âge, lui qui vient d'avoir 38 ans, et ses performances ont été grandement à la baisse depuis quelques années.

Même s'il était le défenseur le plus utilisé à Chicago la saison dernière à forces égales et en avantage numérique, Keith n'a amassé que 15 points en 54 parties, dont seulement six sur le jeu de puissance. Il a terminé à égalité au deuxième rang des pointeurs chez les arrières, mais en ayant disputé quatre matchs de plus. Quant à son travail défensif, il ne semble plus avoir le nécessaire pour être mesuré continuellement au meilleur trio adverse.

Video: TBL@CHI: Keith marque d'un tir de la ligne bleue

Keith peut-il réellement aider les Oilers si l'entraîneur-chef Dave Tippett l'utilise dans un rôle plus effacé, sur une deuxième ou une troisième paire de défenseurs? Holland le croit. Et surtout, il croit que le vétéran et gagnant de trois Coupes Stanley pourrait apporter le leadership manquant dans le vestiaire du Rogers Place.

Smith peut-il encore briller devant le filet?

Mike Smith a montré qu'il n'était pas près de la retraite la saison dernière en défendant de façon brillante la cage des Oilers. Après avoir raté les quatre premières semaines du calendrier en raison d'une blessure, il s'est amené et a sauvé la saison de son équipe. Il a cumulé un dossier de 21-6-2 avec une moyenne de buts accordés de 2,31, un pourcentage d'arrêts de ,923 et trois blanchissages. Des performances qui lui ont permis de décrocher un nouveau contrat de deux ans à Edmonton.

Mais voilà, Smith a 39 ans, et les gardiens qui sont en mesure d'exceller de façon continue à cet âge ne sont pas légion. La clé aurait été de l'entourer d'un meilleur adjoint que Mikko Koskinen, qui a connu une saison difficile l'an dernier, mais en raison du contrat de ce dernier, les Oilers n'ont pas été en mesure de passer à l'action.

Il faudra donc que Smith monte la garde à nouveau, sinon, les Oilers, malgré leurs ajouts de la saison morte, pourraient rater les séries éliminatoires.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.