Skip to main content

32 en 32 : Les cinq meilleurs espoirs des Oilers

Evan Bouchard devrait s'installer pour de bon à la ligne bleue cette saison

par Nicolas Ducharme @NicolasDucharme / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 32 équipes pendant les mois de septembre et octobre. Aujourd'hui, les Oilers d'Edmonton

32 EN 32 - OILERS : Trois enjeux à surveiller | Analyse pour les poolers

Les critères d'admissibilité pour faire partie de ce classement, basé principalement sur le potentiel à long terme, sont les suivants: le joueur doit être âgé de 25 ans ou moins et avoir disputé un maximum de 40 matchs dans la LNH s'il s'agit d'un patineur, ou de 20 matchs s'il s'agit d'un gardien.

1. Evan Bouchard, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 10e rang du Repêchage 2018
Saison dernière : Edmonton (LNH) : 14 MJ, 2-3-5; Södertälje (Suè-2) : 23 MJ, 6-11-17

Il n'y a pas de doute, Bouchard est prêt pour la grande scène. Un arrière offensif, il est doté d'une excellente vision et il est un très bon passeur. À sa première saison professionnelle, en 2019-20, il avait très bien fait dans la Ligue américaine de hockey en obtenant 36 points en 54 matchs. Il a aussi bien paru la saison dernière en deuxième division suédoise avant de rejoindre les Oilers, où on l'a lentement intégré à la LNH. L'absence d'Oscar Klefbom, qui risque de ne pas jouer cette année, signifie que Bouchard obtiendra du temps de jeu en avantage numérique dès sa première saison complète dans la LNH.

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

Video: EDM@VAN: Bouchard montre sa patience en A.N.


2. Dylan Holloway, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 14e rang du Repêchage 2020
Saison dernière : Wisconsin (NCAA) : 23 MJ, 11-24-35

À sa deuxième saison dans la NCAA, Holloway a explosé offensivement en amassant 35 points en seulement 23 matchs, lui qui évoluait sur un redoutable trio en compagnie de Cole Caufield - qui a fait le saut dans la LNH avec les Canadiens de Montréal. Les deux joueurs ont été finalistes au trophée Hobey Baker, remis au meilleur joueur universitaire des États-Unis, mais Holloway a finalement dû s'incliner au profit de son coéquipier. Un joueur rapide, Holloway peut évoluer au centre ou à gauche, et il est efficace des deux côtés de la patinoire. Il a représenté le Canada au Championnat mondial de hockey junior, où il a amassé un but et une passe en six parties. Il fera le saut chez les professionnels cette saison, et il ne faudrait pas se surprendre de le voir amorcer quelques matchs dans la LNH.

Arrivée prévue dans la LNH : 2022-2023


3. Philip Broberg, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 8e rang du Repêchage 2019
Saison dernière : Skelleftea (SHL) : 44 MJ, 3-10-13

Les Oilers en avaient surpris plusieurs en repêchant Broberg au huitième rang en 2019, lui qui était classé plus bas sur les listes de plusieurs experts. Mais avec sa stature (6 pieds 3 pouces, 203 livres) et ses habiletés offensives, les Oilers n'ont pas voulu attendre. Jusqu'à présent, le défenseur se développe à un rythme normal, mais on a vu cette saison qu'il avait encore quelques croûtes à manger face à des hommes dans la SHL. Toutefois, au niveau junior, il a amorcé le Championnat mondial de belle façon en amassant trois points en quatre matchs, mais une blessure a mis fin à son tournoi, lui qui était capitaine de la Suède. Il fera le saut en Amérique du Nord cette saison, et il aura besoin d'au minimum une saison dans la LAH pour s'habituer au rythme, mais aussi pour améliorer sa vision du jeu.

Arrivée prévue dans la LNH : 2022-23


4. Xavier Bourgault, AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 13e rang du Repêchage 2021
Saison dernière : Shawinigan (LHJMQ) : 29 MJ, 20-20-40

Les Oilers ont opté pour Bourgault lors du tout dernier repêchage, un attaquant qui a démontré une progression constante lors de ses trois premières années dans la LHJMQ, lui qui était un des joueurs les plus âgés de la cuvée 2021. Un excellent marqueur, il se signale aussi grâce à sa vitesse en ligne droite et sa lecture du jeu. Il a été utilisé comme ailier droit avec les Cataractes de Shawinigan l'an dernier, mais pourrait faire la transition au centre. On peut toutefois s'attendre à le voir à l'aile une fois qu'il fera le saut chez les professionnels, où il devra peaufiner quelques aspects, dont son jeu défensif. 

Arrivée prévue dans la LNH : 2023-2024

 
5. Raphaël Lavoie, AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 38e rang du Repêchage 2019
Saison dernière : Bakersfield (LAH) : 19 MJ, 5-5-10; Väsby (Suè-2) : 51 MJ, 23-22-45

Lavoie a connu une première saison professionnelle rocambolesque, lui qui devait à l'origine se joindre au Rogle BK de la Ligue de Suède en raison de la pandémie. Il a toutefois été retranché de la formation et s'est retrouvé sans équipe. Il a finalement pu se joindre à Väsby IK en deuxième division suédoise, où il a été dominant, terminant au premier rang des marqueurs. Il est finalement revenu en Amérique du Nord pour terminer la saison avec les Condors de Bakersfield de la LAH. Ses 70 matchs disputés en 2020-21 sont un luxe en comparaison à plusieurs espoirs qui ont été limités à une trentaine avec le club-école des Oilers. Un gros bonhomme (6 pieds 4 pouces, 198 livres), il pourrait avoir besoin d'un peu plus de temps pour se développer, mais ses aptitudes pour marquer des buts ne font pas de doute.

Arrivée prévue dans la LNH : 2023-24

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.