Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Golden Knights

C'est reparti de plus belle, Vegas devra confondre les prophètes de malheur à sa deuxième saison

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Golden Knights de Vegas.

Et voilà, c'est reparti de plus belle. Les prophètes de malheur ont recommencé à agiter des épouvantails : les Golden Knights vont voir leur ballon se dégonfler à leur deuxième saison, qu'ils prédisent.

Terminée la chance du débutant, les « Chevaliers d'or » seront affligés de la fameuse « guigne de la deuxième année », comme le dit l'expression consacrée dans le sport. 

Fini le conte de fées à l'eau de rose : d'un coup de baguette, le rutilant carrosse de Cendrillon va se retransformer en citrouille.

Volatilisée la rage au cœur qui a animé les joueurs désireux de prouver qu'ils n'auraient pas dû être rejetés par leur équipe respective.

Allez donc dire ça aux joueurs.

« Je ne porte aucunement attention à ce que les gens peuvent dire ou penser », a affirmé dernièrement le vétéran gardien Marc-André Fleury au sujet des éternels sceptiques lors de son passage au Pro-Am Gagné-Bergeron, à Québec. « Ce qui compte pour nous, c'est de croire que nous pouvons continuer d'avoir du succès. »

Comme l'a fait remarquer Fleury en empruntant une expression typiquement francophone, ce ne sera plus « tout nouveau, tout beau » pour les Golden Knights. On sait pertinemment que le niveau d'espérance des partisans ne sera pas rabaissé.

31 EN 31 GOLDEN KNIGHTS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

« Nous avons mis la barre haute. Nous sommes au courant de ça », a soulevé l'attaquant Jonathan Marchessault, qui a également pris part au Pro-Am, un match de hockey caritatif impliquant des joueurs de la LNH et des joueurs amateurs. « Nous sommes au courant que ce sera difficile de connaître une deuxième saison semblable à la première. Nous avons toutefois les effectifs pour le faire, tout est en place. Nous pouvons aborder la saison avec confiance. »

Les Golden Knights ont fait se décrocher la mâchoire au monde du hockey la saison dernière. Ils sont passés à trois victoires de réaliser l'inimaginable, soit remporter la Coupe Stanley. 

La barre est effectivement très relevée, mais Fleury et Marchessault ont raison. Les Golden Knights possèdent les atouts afin de poursuivre dans la voie du succès. Ils sont déjà dans la cour des grands. 

Voici trois questions intimement liées aux succès des Golden Knights cette saison :

La magie de l'esprit d'équipe continuera-t-elle d'opérer?

L'esprit d'équipe a été un facteur très important dans les succès de l'équipe à l'An 1. Les joueurs n'ont pas cessé de le répéter. Plusieurs d'entre eux affirmaient à qui voulait l'entendre n'avoir jamais rien vécu de semblable depuis qu'ils évoluent dans le hockey.

Video: VGK@WPG, #5: Vegas reçoit le trophée Campbell

Comme il n'y avait pas de rangs hiérarchiques dans le groupe, la magie du « un pour tous, tous pour un » a opéré. Le groupe demeure sensiblement homogène, mais il lui sera difficile de récréer une connexion aussi forte. La dynamique sera invariablement différente parce que les joueurs ne seront pas tous sur le même pied d'égalité. Ça ne devrait toutefois pas être un frein à la bonne entente.

William Karlsson pourra-t-il atteindre de nouveau le plateau des 40 buts?

L'attaque des Golden Knights a été amputée de deux éléments importants en James Neal (25 buts) et David Perron (66 points), qu'on a laissés aller sous d'autres cieux. Le vétéran joueur de centre Paul Stastny s'amène en renfort comme pivot du deuxième trio, mais il ne pourra pas combler tout le manque à gagner. 

C'est donc d'autant plus important pour William Karlsson de faire la démonstration que la saison de 43 buts qu'il vient de connaître à l'âge de 25 ans n'est pas un coup de chance. Les Golden Knights ne sont pas pleinement convaincus et c'est la raison pour laquelle ils lui ont consenti un contrat d'une saison (5,25 millions $).

Video: SJS@VGK: Karlsson se moque de Jones en infériorité

D'autres éléments devront être de plus grands contributeurs, comme le jeune Alex Tuch (22 ans, 15 buts la saison dernière) et le vétéran Tomas Tatar qu'on a acquis des Red Wings de Detroit avant la date limite des échanges.

Les Golden Knights ont présenté la troisième meilleure attaque de la LNH, avec 272 buts, à égalité avec les Penguins de Pittsburgh.

Shea Theodore deviendra-t-il le pilier de la défense?

L'équipe a fait de petits miracles en défense la saison dernière. Imaginez, à un moment donné on était rendu au quatrième gardien parce que les trois autres étaient blessés et on continuait d'engranger des victoires. 

L'efficacité d'un groupe de défenseurs méconnu, incluant les Colin Miller, Nate Schmidt, Deryk Engelland et Brayden McNabb, est une des explications. Du lot, il y a le jeune prometteur Shea Theodore, âgé de 23 ans, qui a récolté 29 points en 61 matchs à sa première saison complète dans la LNH.

Video: WSH@VGK, #2: Theodore rétrécit l'écart en A.N.

Theodore a éprouvé des problèmes en Finale de la Coupe Stanley, mais il représente le quart-arrière en devenir des Golden Knights. Est-ce qu'il montera en grade dès cette saison? Peut-être pas, mais il sera un rouage important des succès de l'équipe qui a été la huitième de la LNH à accorder le moins de buts en 2017-18 (228).

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.