Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Capitals

Les champions de la Coupe Stanley devront éviter les pièges en début de saison

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Capitals de Washington.

On dit souvent qu'il est difficile de conserver intacte une formation gagnante de la Coupe Stanley à l'ère du plafond salarial. Les Capitals de Washington n'ont pas eu ce problème cet été et c'est tout de même curieux que le seul changement majeur que l'équipe ait été contrainte d'apporter soit derrière le banc.

Grâce à l'excellent travail du directeur général Brian MacLellan, qui a bien navigué pour gérer sa masse salariale, le visage de la formation est demeuré pratiquement inchangé. 

L'entraîneur qui a guidé les Capitals à la première conquête de leur histoire, Barry Trotz, ne sera toutefois pas de retour parce qu'il a décidé d'aller relever un nouveau défi à la barre des Islanders de New York.

C'est donc sous la férule de Todd Reirden, qui a secondé Trotz au cours des quatre dernières saisons, que Washington tentera de défendre son titre. Et les joueurs vedettes en sont fort aises.

« Les gars ont beaucoup de respect pour Todd, a affirmé le défenseur John Carlson à la suite de la nomination de Reirden. Il a exercé une influence cruciale sur ma carrière. Il a changé la manière dont j'analyse le jeu et il a modifié notre façon de jouer en défense, ce qui a été bénéfique pour tout le monde. »

31 EN 31 CAPITALS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Maintenant débarrassés de leur étiquette de gagnants en saison régulière, mais de perdants en séries éliminatoires, Alex Ovechkin et sa bande tenteront maintenant d'imiter l'équipe qu'ils viennent de détrôner, les Penguins de Pittsburgh, en y allant pour un deuxième titre d'affilée.

« Nous voulons encore tout gagner parce que c'était tellement plaisant, a mentionné l'attaquant Nicklas Backstrom. Il suffit de repenser au défilé, c'est une motivation suffisante. Ou du moins, ça devrait l'être. »

Voici trois questions intimement liées aux succès des Capitals cette saison :

Les Capitals peuvent-ils éviter le traditionnel « lendemain de veille » qui guette les champions en titre?

Les champions de la Coupe Stanley ne sont jamais à l'abri d'un début de saison difficile. L'été a été court, les petits bobos ont eu quelques semaines de moins pour guérir, et l'émotion a été tellement grande qu'il peut être difficile de revenir sur terre et se concentrer sur le début d'une autre très longue saison. 

Le problème pour les Capitals, c'est qu'un mauvais début de saison peut être fatidique dans la très relevée section Métropolitaine. Les Penguins, les Flyers de Philadelphie, les Devils du New Jersey et les Blue Jackets de Columbus ont tous pris part aux séries la saison dernière et ils demeurent tous des aspirants légitimes cette saison.

Video: WSH@VGK, #5: Les Capitals reçoivent la Coupe Stanley

Les adversaires vont également vouloir voir comment elles se mesurent par rapport à l'équipe à battre.

« Je me souviens de notre sentiment lorsque nous affrontions les Penguins pour la première fois en saison régulière au cours des dernières années, a souligné le défenseur Matt Niskanen. Nous voulions vraiment bien jouer contre les champions en titre. Nous voulions les battre. Nous devrons être prêts car c'est maintenant nous les champions. »

Ovechkin, qui a eu tout un été de célébrations, et ses coéquipiers devront être prêts dès le coup de départ afin de ne pas se retrouver dans une situation précaire en novembre.

À quoi s'attendre de la part de Tom Wilson?

Wilson a joué un rôle prépondérant en séries, avec une récolte de cinq buts et 15 points en 21 matchs. Patinant aux côtés d'Ovechkin et d'Evgeny Kuznetsov, il n'a pas paru être dépassé par le niveau de talent de ses deux compagnons de trio.

Il a paraphé au cours de l'été un contrat de six ans et 31 millions $, alors les attentes à son endroit seront très élevées. Il est presque assuré d'amorcer la saison sur le premier trio et on s'attend à ce qu'il surpasse ses sommets en carrière établis la saison dernière -- 14 buts, 21 passes et 35 points. 

Video: WSH@MTL: Wilson et Backstrom font la paire

Il devra aussi trouver un équilibre dans son style robuste afin de ne pas pénaliser son équipe en raison de son indiscipline. Il a été suspendu à trois reprises pour un total de neuf matchs la saison dernière, dont trois au cours des séries éliminatoires contre les Penguins au deuxième tour. Il est payé comme un élément essentiel de son équipe. Il n'aidera pas les Capitals s'il passe le dixième de la saison en pénitence.

Holtby aura-t-il le luxe de prendre des congés?

Philipp Grubauer a représenté une police d'assurance de luxe pour les Capitals au cours des trois dernières saisons, ce qui a permis à Holtby de voir son nombre de départs diminuer à chacune des campagnes.

Comme Grubauer a été échangé à l'Avalanche du Colorado, l'adjoint de Holtby sera probablement Pheonix Copley. Le gardien âgé de 26 ans possède un contrat à un volet de salaire, mais il ne compte que deux matchs d'expérience dans la LNH. 

Video: NYI@WSH: Holtby repousse les Islanders plusieurs fois

Le gardien d'avenir de l'organisation Ilya Samsonov est promis à un bel avenir, mais il en sera à une première saison en Amérique du Nord. Il devrait, pour le bien de son développement, passer la totalité de la campagne dans les rangs mineurs. 

Holtby devrait logiquement être plus occupé. On verra comment il réagira face à la hausse de sa charge de travail et s'il lui restera de l'énergie pour les séries éliminatoires.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.