Skip to main content

31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Blue Jackets

La situation contractuelle de Panarin jette de l'ombre sur la prochaine saison de Columbus

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Blue Jackets de Columbus.

Au terme de la dernière saison, les partisans des Blue Jackets pouvaient légitimement envisager 2018-19 avec une forte dose d'optimisme.

Sauf qu'à l'approche du camp d'entraînement, l'incertitude est le sentiment prédominant, alors que trois rouages importants de l'équipe en sont à leur dernière année de contrat : l'attaquant Artemi Panarin, le gardien Sergei Bobrovsky et l'entraîneur John Tortorella.

À sa troisième saison à la barre de l'équipe, Tortorella a mené les Blue Jackets en séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une deuxième saison de suite -- une première pour la formation de l'Ohio. À sa première saison à Columbus, Panarin a établi des records d'équipe pour les passes (55) et les points (82). Bobrovsky a de son côté encore une fois prouvé qu'il fait partie de la crème des gardiens avec une autre saison éblouissante.

À elle seule, la situation contractuelle de Panarin, qui a indiqué qu'il ne voulait pas s'engager à long terme avec les Blue Jackets et qui pourrait donc se prévaloir du statut de joueur autonome sans compensation au terme de la saison, a de quoi réfréner les ardeurs des partisans. Panarin a aussi indiqué qu'il n'allait pas poursuivre les négociations contractuelles après le début du camp d'entraînement.

« Artemi adore le hockey, mais il déteste le côté affaires du hockey », a expliqué son conseiller Daniel Milstein à The Athletic au cours de l'été. « Quand la saison commence, il doit se concentrer uniquement sur son jeu. Il fera de son mieux pour aider son équipe. »

31 EN 31 BLUE JACKETS : Les meilleurs espoirs | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Au travers des tergiversations impliquant les trois rouages importants, le directeur général Jarmo Kekalainen a peu bougé au cours de l'entre-saison. Il a accordé de nouvelles ententes à deux des joueurs autonomes avec compensation de l'équipe, les attaquants Boone Jenner et Oliver Bjorkstrand, sans réaliser de coup d'éclat sur le marché des joueurs autonomes sans compensation ou des transactions.

Les attaquants Riley Nash et Anthony Duclair seraient les deux seuls ajouts à la formation si les choses demeurent ainsi. Les Blue Jackets ont également décidé de ne pas conserver les services de plusieurs vétérans, dont le défenseur Jack Johnson.

Voici trois questions intimement liées aux succès des Blue Jackets cette saison :

L'attaque de Columbus pourrait-elle se débrouiller sans Panarin?

Panarin a été le seul attaquant des Blue Jackets à récolter plus de 50 points la saison dernière. La recrue Pierre-Luc Dubois a pris le deuxième rang avec 48 points, un record d'équipe pour un joueur de première année.

Il va donc sans dire que plusieurs autres joueurs devront mettre les bouchées doubles si jamais l'attaquant russe devait amorcer la saison sous d'autres cieux.

Video: CBJ@WSH, #1: Panarin procure la victoire à Columbus

Les attaquants Jenner, Alexander Wennberg et Brandon Dubinsky voudront tous faire oublier une saison 2017-18 difficile, mais il est toujours risqué de miser sur un retour en forme d'autant de joueurs.

Duclair tentera de retrouver la touche qu'il affichait à sa saison recrue, alors qu'il avait inscrit 20 buts en 81 matchs. Il n'a trouvé le fond du filet que 17 fois en 132 matchs par après Les Blue Jackets espèrent que ce nouveau départ permettra à l'attaquant québécois de relancer sa carrière, lui qui en sera déjà à une quatrième équipe dans la LNH.

Le manque d'expérience va-t-il rattraper la jeune brigade défensive des Blue Jackets?

Avec les départs de Johnson et d'Ian Cole, David Savard devient à 27 ans le doyen des Blue Jackets à la ligne bleue.

Zach Werenski et Seth Jones forment déjà un des meilleurs duos de défenseurs de la ligue en étant âgés que de 21 et 23 ans respectivement, mais l'inexpérience des arrières de l'équipe pourrait rattraper les Blue Jackets. Ce sera encore plus frappant en début de campagne, alors que Werenski pourrait être absent jusqu'au mois de novembre en raison d'une opération à une épaule subie le 3 mai.

Derrière Savard, Werenski et Jones, on retrouve Ryan Murray, Markus Nutivaara, Gabriel Carlsson, Dean Kukan et Scott Harrington qui se disputeront les trois derniers postes disponibles. Ces cinq arrières comptent un total de 505 parties d'expérience dans la LNH, dont plus de la moitié appartiennent à Murray.

Cole est probablement celui qui sera le plus difficile à remplacer, lui qui avait formé un excellent duo avec Savard après son arrivée à la date limite des transactions.

« Avant son arrivée, les gars tentaient souvent d'en faire trop, moi le premier, a déclaré Werenski au début du mois de juillet. Lui et Savard formaient ce duo à caractère défensif que nous recherchions et dont nous avions besoin. »

Video: WSH@CBJ: Savard trouve la lucarne sur un long tir

La situation ne semble toutefois pas inquiéter Kekalainen, qui a reconnu avoir tenté de conserver les services de Cole, mais qui a réitéré sa confiance aux arrières de l'équipe.

« Nos cinq premiers défenseurs font partie des meilleurs de la ligue, a confié Kekalainen à The Athletic. Je ne suis pas le moindrement inquiet. »

Les unités spéciales de l'équipe vont-elles rebondir?

Ce fut laborieux pour les Blue Jackets sur les unités spéciales la saison dernière, autant sur le jeu de puissance (17,2 pour cent; 25e rang) qu'en infériorité numérique (76,2 pour cent; 27e rang).

L'explosion du trio d'Atkinson, Dubois et Panarin dans le dernier tiers de la saison a aidé l'avantage numérique, mais il faudra que la deuxième vague mette l'épaule à la roue. L'apport de Wennberg sera particulièrement important, lui qui avait récolté 23 points sur le jeu de puissance en 2016-17 avant d'être limité à 12 la saison dernière.

Video: MTL@CBJ: Wennberg fait dévier le boulet de Jones

L'arrivée de Nash devrait aider Columbus à court d'un patineur, lui qui a été l'attaquant le plus utilisé des Bruins de Boston en désavantage numérique la saison dernière.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.