Skip to main content

31 en 31 : Les Maple Leafs de Toronto sous la loupe

Patrick Marleau devrait ajouter de l'expérience à un noyau de jeunes et talentueux joueurs

par Dave McCarthy / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Maple Leafs de Toronto :

Les Maple Leafs de Toronto veulent faire un autre pas en avant après avoir effectué un pas de géant la saison dernière.

Ils ont revigoré l'enthousiasme de leurs partisans en accédant aux séries éliminatoires pour la première fois en quatre ans grâce au dynamisme de leur talentueux jeune noyau.

Forts d'une fiche de 40-27-15, ils ont connu leur plus fructueuse saison depuis 2006-07, un an après avoir conservé le pire dossier de la LNH en 2015-16.

« Une partie de l'engouement de nos partisans découle du fait qu'ils voient l'équipe grandir, pointe l'entraîneur Mike Babcock. Leur soutien est fantastique parce qu'ils peuvent croire en quelque chose. Nous ne sommes pas différents comme équipe. Nous tentons simplement de nous améliorer et, à mesure que nous le ferons, nous pourrons y croire à notre tour. »

Non seulement les partisans ont recommencé à croire aux Maple Leafs, c'est le cas pour des joueurs à travers la LNH. L'équipe a pu convaincre le vétéran centre Patrick Marleau de joindre ses rangs, lui qui avait passé ses 19 premières saisons dans l'uniforme des Sharks de San Jose. Marleau a apposé sa signature au bas d'un contrat de 18,75 millions $ pour trois ans, le 2 juillet.

« C'était l'équipe, la ferveur l'entourant, sa jeunesse, le personnel d'entraîneurs, les dirigeants, la philosophie d'organisation et ses joueurs », a réagi Marleau, âgé de 37 ans, quand on lui a demandé ce qui l'avait attiré chez les Maple Leafs. « C'est très emballant de faire partie de ça. »

Babcock, qui a côtoyé Marleau au sein d'Équipe Canada médaillée d'or aux Jeux olympiques de 2010 et de 2014, a dit ne pas avoir décidé encore avec quels joueurs il utilisera Marleau.

« J'estime qu'il peut encore marquer 20 buts et qu'il peut faire partie d'un de nos trois premiers trios, soumet l'entraîneur. On peut l'opposer aux meilleurs joueurs de nos adversaires, comme on peut le faire jouer avec les meilleurs joueurs de notre équipe. Il peut faire ce que vous lui demandez de faire et il est à l'aise. »

31 en 31 Maple Leafs: Meilleurs espoirs | Grands enjeux | Analyse pour les poolers

Les Maple Leafs étaient inexpérimentés en séries la saison dernière. Seulement cinq joueurs qui ont amorcé la série de premier tour contre les Capitals de Washington avaient pris part à plus de sept rencontres en séries.

Du groupe, il ne reste que les attaquants James van Riemsdyk qui a totalisé 62 points (29 buts, 33 passes) en 82 matchs, et Matt Martin. Le vétéran joueur de centre Brian Boyle a quitté pour les Devils du New Jersey et le défenseur Matt Hunwick a accepté l'offre des Penguins de Pittsburgh. Le défenseur Roman Polak, joueur autonome avec compensation, demeure sans attache. Polak récupère d'une fracture du péroné subie en séries.

Marleau, qui a récolté 46 points (27 buts, 19 passes) en 82 matchs la saison dernière, s'amène avec son bagage de 177 rencontres en séries éliminatoires. Le joueur de centre Dominic Moore, qui a accepté un contrat de 1 million $ pour un an, a 99 matchs au compteur en séries.

L'attaque reposera de nouveau sur les épaules du joueur de centre Auston Matthews, vainqueur du trophée Calder à titre de recrue par excellence après avoir inscrit 69 points à sa fiche (40 buts, 29 passes) en 82 matchs, ainsi que des van Riemsdyk, Nazem Kadri (32-29-61 en 82 rencontres), William Nylander (22-39-61 en 81 matchs) et Mitchell Marner (19-42-61 en 77 parties).

Le principal nouvel arrivant en défense est Ron Hainsey qui vient de remporter la Coupe Stanley dans l'uniforme des Penguins de Pittsburgh, à sa première présence en 15 ans en séries éliminatoires dans la LNH. Hainsey a accepté un contrat de 6 millions $ pour deux ans. Babcock a dit envisager de le jumeler à Morgan Rielly.

Le défenseur Nikita Zaitsev, qui a été le partenaire de Rielly au début de la saison avant de jouer avec Jake Gardiner, s'est vu accorder un contrat de 31,5 millions $ pour sept ans, le 2 mai. Zaitsev a amassé 36 points (quatre buts, 32 passes) en 82 matchs, à sa première saison en Amérique.

Le défi de Babcock cette saison sera de voir à garder le niveau d'espérance réaliste, compte tenu que plusieurs joueurs importants -- incluant les Matthews, Marner et Zaitsev -- n'en sont qu'à leur deuxième saison dans la LNH.

« Nous sommes raisonnables sur le plan des attentes, note Babcock. Nous aspirons à être meilleurs que la saison dernière. Nous ne pouvons pas contrôler des facteurs comme les blessures, mais nous voulons nous améliorer et je juge que nous avons fait du bon travail afin d'améliorer la formation. »

En voir plus