Skip to main content

31 en 31 : Les Kings de Los Angeles sous la loupe

Avec de nouveaux dirigeants et un alignement presque inchangé, Los Angeles espère effectuer un retour en séries

par Lisa Dillman @reallisa / Journaliste NHL.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Kings de Los Angeles :

L'entraîneur des Kings de Los Angeles John Stevens a une meilleure connaissance de son alignement que la plupart des autres entraîneurs de première année.

Stevens, promu au poste d'entraîneur-chef le 23 avril pour remplacer Darryl Sutter, a rejoint le personnel d'entraîneurs des Kings en 2010 et a vécu tous les bons moments avec l'équipe -- les conquêtes de la Coupe Stanley en 2012 et 2014, les distinctions remportées par le gardien Jonathan Quick (trophée Conn Smythe en 2012, trophée William M. Jennings en 2014), le joueur de centre Anze Kopitar (Lady Byng et Selke en 2016) et le défenseur Drew Doughty (Norris en 2016). Cependant, bien qu'il connaisse presque tout le monde, Stevens s'est assuré de rencontrer tous ses joueurs à la suite de sa promotion.

« Une des premières choses que j'ai faites, c'est de passer du temps avec chaque joueur et tous ceux qui n'étaient pas encore partis (pour les vacances), afin de m'assurer d'avoir une bonne conversation sur leur jeu, nos attentes et le plan pour l'avenir », a expliqué Stevens.

« Il est bon d'avoir déjà un rapport, mais si tu es un nouvel entraîneur, tu apprécies chaque occasion de rencontrer chaque joueur et d'écouter ce qu'ils ont à dire. »

L'embauche de Stevens représente un élément des changements majeurs apportés par l'organisation. Rob Blake a été promu de directeur général adjoint au titre de directeur général, En remplacement de Dean Lombardi. Luc Robitaille a été promu au poste de président et supervisera les opérations hockey et commerciales de l'équipe.

Bien qu'ils aient raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la deuxième fois en trois saisons, compilant une fiche de 39-35-8 et terminant au cinquième rang dans la section Pacifique, les Kings ont apporté peu de modifications à l'alignement pendant la saison morte. Leur plus grand ajout a été l'attaquant Michael Cammalleri, qui a signé un contrat d'un an d'une valeur de 1 million $ le 1er juillet. Cammalleri, qui a passé les trois dernières saisons avec les Devils du New Jersey, a entamé sa carrière dans la LNH avec les Kings en 2002 avant d'être échangé à la suite de la saison 2007-08.

Les Kings espèrent qu'il pourra aider à relancer leur attaque. Ils ont pris le 24e rang dans la ligue la saison dernière avec 199 buts marqués. Stevens a également ajouté Pierre Turgeon, qui a récolté 132 points en 1992-93 avec les Islanders de New York, à son personnel en tant qu'entraîneur adjoint, déclarant que le Québécois assumera le rôle de « coördonnateur offensif ».

L'amélioration devra toutefois survenir à l'interne.

31 en 31 Kings: Meilleurs espoirs | Grands enjeux | Analyse pour les poolers

Stevens croit que Kopitar, par exemple, pourra rebondir après que ce dernier eut amassé 52 points (12 buts), sa pire performance dans ses 10 saisons complètes dans la LNH.

« Je crois que nous sommes tous d'accord sur le fait qu'il a connu une saison décevante l'année dernière, a dit Stevens à propos de Kopitar. J'ai beaucoup parlé avec lui cet été. Je sais qu'il s'entraîne avec acharnement. Il a hâte de mettre la saison dernière derrière lui et de faire amende honorable. »

La présence de Quick pendant une saison complète pourrait aider les Kings à se remettre sur leurs rails. Il a subi une blessure au bas du corps lors du match d'ouverture face aux Sharks de San Jose et a dû rater plus de quatre mois. Il a finalement disputé 17 matchs la saison dernière, compilant une fiche de 8-5-2 avec une moyenne de buts alloués de 2,26 et un pourcentage d'arrêts de ,917.

En 2015-16, Quick a signé 40 victoires et a présenté une moyenne de 2,22, alors que les Kings ont terminé au troisième rang dans la LNH pour les buts alloués (192). La saison dernière, ils ont pris le sixième échelon (201).

Stevens n'a pas tari d'éloges à l'endroit du réserviste Peter Budaj, qui a réussi 27 victoires pour les Kings la saison dernière avant d'être échangé au Lightning de Tampa Bay le 26 février en retour du gardien Ben Bishop (échangé aux Stars de Dallas le 9 mai), mais il a affirmé que Quick apporte des contributions au-delà de sa capacité de stopper la rondelle.

« La chose que certaines personnes ignorent, c'est le fait que Jon a une vraie influence dans notre vestiaire », a mentionné Stevens.

Les Kings ont accordé un contrat d'un an de 650 000 $ à l'ancien gardien du Wild du Minnesota Darcy Kuemper le 1er juillet.

Quand on lui a demandé de savoir si les Kings doivent être considérés comme étant des prétendants à la Coupe Stanley, Stevens a répliqué, « Je n'aurais pas accepté le poste si je pensais que nous ne pouvions pas gagner. Ce n'est plus la même équipe qui a remporté la Coupe deux fois, mais il y a beaucoup de joueurs restants de cette équipe-là. Notre défi est d'aider certains d'entre eux à retrouver leur touche. »

Si tu compares notre noyau à celui de n'importe quelle autre équipe, on est au même niveau, a affirmé le défenseur Alec Martinez. Nous savons que nous avons échoué au cours des dernières années. Ce n'est pas acceptable et il fallait que certaines choses changent. »

En voir plus