Skip to main content

31 en 31 : Les grands enjeux chez les Canucks

Le potentiel des jumeaux Sedin et les performances de l'avantage numérique sont au coeur des questionnements à Vancouver

par Kevin Woodley / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Canucks de Vancouver :

Les Canucks de Vancouver font face à plusieurs questions alors qu'ils amorcent leur reconstruction après avoir terminé 28es et 29es au classement lors des deux dernières saisons. Mais à court terme, les réponses à ces questions vont déterminer si les Canucks seront compétitifs cette saison.

1. Henrik et Daniel Sedin peuvent-ils rebondir?

Henrik et Daniel ont connu leur pire saison en plus d'une décennie et auront 37 ans au mois de septembre. Ils ont dit que l'âge n'était pas la raison de leurs insuccès la saison dernière et ont promis de rebondir lors de la dernière saison de leur contrat. Ils ont toutefois admis que leurs meilleurs jours sont derrière eux.

« Je pense que nous pouvons amasser plus de points la saison prochaine, a déclaré Henrik. Ce ne sera pas 80 ou 90 points, mais nous pourrions en amasser entre 60 et 70. »

31 en 31 Canucks: Aperçu de la saison | Meilleurs espoirs | Analyse pour les poolers

2. Ont-ils un gardien no 1?

Pour la première fois depuis l'arrivée de Roberto Luongo en 2006, les Canucks ne comptent pas sur un gardien expérimenté. La décision de Ryan Miller de s'entendre avec les Ducks d'Anaheim fait en sorte que le duo des Canucks sera composé de Jacob Markstrom et d'Anders Nilsson.

Les deux gardiens mesurent 6 pieds 6 pouces, ont 27 ans, et en sont à un point similaire dans leur carrière. Markstrom a cependant une longueur d'avance puisqu'il a joué sous les ordres de l'entraîneur Travis Green dans la Ligue américaine et a mené l'équipe en finale.

« Je connais bien Markstrom, a-t-il dit. Je l'ai déjà dirigé alors qu'il était à un point de sa carrière où il était prêt à passer à la prochaine étape et c'était de dominer la Ligue américaine pour prouver qu'il était prêt pour la LNH. Il a fait ça et il est maintenant prêt pour un nouveau défi. »

3. Le nouveau personnel d'entraîneurs pourra-t-il régler les problèmes en avantage numérique?

L'unité d'avantage numérique des Canucks s'est classée au 30e rang si l'on combine les cinq dernières saisons (16 pour cent), et on a constamment vu Henrik Sedin piloter la première vague. Attendez-vous à des changements cette saison.

« Tu ne veux pas être prévisible », a déclaré Green.

En plus d'avoir accordé un contrat au joueur autonome Sam Gagner, qui a inscrit 18 de ses 50 points en avantage numérique avec les Blue Jackets de Columbus la saison dernière, les Canucks ont ramené l'entraîneur adjoint Newell Brown, qui était en charge de l'avantage numérique entre 2010 et 2013 alors que les Canucks étaient au deuxième rang dans la Ligue à ce chapitre.

« Nous allons faire des changements, a déclaré Green. Nous allons probablement essayer de nouvelles combinaisons. Il y aura aussi quelques stratégies que nous instaurerons avec Newell. »

En voir plus