Skip to main content

31 en 31: Les grands enjeux chez l'Avalanche

La défensive et la santé de Semyon Varlamov parmi les plus grandes préoccupations au Colorado

par Rick Sadowski / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, l'Avalanche du Colorado:

L'Avalanche du Colorado vient de finir au dernier rang dans la LNH, ayant raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour une troisième saison de suite et pour la sixième fois en sept ans. Il a figuré à 46 points des Predators de Nashville, qui ont occupé la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries dans l'Association de l'Ouest.

L'Avalanche a beaucoup de travail à faire, simplement pour redevenir une équipe compétitive.

Voici trois questions auxquelles l'Avalanche devra répondre cette saison:

1. Semyon Varlamov pourra-t-il demeurer en santé?

Le gardien ne joue pas à la hauteur des attentes depuis 2013-14, quand il a remporté 41 matchs en menant l'Avalanche au premier rang de la section Centrale avant d'être nommé finaliste pour l'obtention du trophée Vézina. L'Avalanche a besoin qu'il retrouve sa forme, et l'équipe espère que les opérations qu'il a subies à la hanche la saison dernière mettront fin à ses blessures fréquentes à l'aine. Varlamov a disputé 24 matchs en 2016-17 avant que sa saison ne prenne fin avant la pause du Match des étoiles de la LNH.

Le directeur général Joe Sakic a indiqué qu'il ne veut pas que Varlamov joue plus de 50 matchs cette saison, ce qui explique pourquoi il a accordé un contrat au vétéran gardien Jonathan Bernier après avoir perdu Calvin Pickard aux Golden Knights de Vegas lors du repêchage d'expansion de la LNH.

2. La défense s'est-elle améliorée?

Voici la question perpétuelle. L'Avalanche a alloué 3,37 buts par match, la pire moyenne dans la LNH la saison dernière, il a cédé au moins 40 tirs au but dans 11 matchs et au moins quatre buts en 38 parties. Cependant, au-delà du rachat de la dernière saison du contrat de trois ans de François Beauchemin, l'équipe n'a effectué aucune transaction importante à la ligne bleue.

« Je voudrais assurément améliorer la défensive si c'était possible, mais chaque autre équipe veut améliorer la défensive et ce n'est pas aussi facile qu'on l'imaginerait », a commenté Sakic.

L'Avalanche aura le défenseur Erik Johnson, qui a raté 36 matchs la saison dernière en raison d'une fracture au péroné; le défenseur offensif Tyson Barrie, dont son total de 38 points représentait sa pire performance en trois ans; et Mark Barberio, réclamé au ballottage des Canadiens de Montréal le 2 février. Le défenseur prometteur Nikita Zadorov, qui a récolté 10 aides en 56 matchs avant qu'une fracture de la cheville l'ait forcé à rater les 25 derniers matchs, est joueur autonome avec compensation. Les espoirs Chris Bigras (22 ans), Anton Lindholm (22), Andrei Mironov (23) et Duncan Siemens (23) pourraient évoluer dans la LNH cette saison.

3. L'attaque pourra-t-elle rebondir?

Barrie et les attaquants Matt Duchene, Gabriel Landeskog et Nathan MacKinnon ont chacun connu une saison décevante, et il est difficile de croire que ça se reproduise. Le Colorado a été blanchi 12 fois, un record d'équipe, et a fini au dernier rang dans la LNH au chapitre de la moyenne de buts marqués par match (2,01) et du taux de réussite en avantage numérique (12,6 pour cent).

L'ailier droit Mikko Rantanen devrait encore mieux faire après avoir mené l'Avalanche avec 20 buts à sa saison recrue. Le joueur de centre Tyson Jost, choix de première ronde (no 10) en 2016, a fait bonne impression pendant ses débuts de six matchs dans la LNH, et l'ailier droit Sven Andrighetto s'est avéré une surprise agréable en récoltant 16 points (cinq buts) en 19 parties après avoir été acquis des Canadiens le 1er mars. L'ailier droit Nail Yakupov, sélectionné par les Oilers d'Edmonton avec le tout premier choix du repêchage 2012 de la LNH, a signé un contrat d'un an en tant que joueur autonome le 4 juillet. Le joueur de centre Colin Wilson a été acquis dans une transaction avec les Predators le 1er juillet.

En voir plus