Skip to main content

31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs des Sharks

Comme à l'habitude, la patience est de mise avec les plus récentes cuvées de requins

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Sharks de San Jose.

Les Sharks ont souvent opté pour des joueurs issus du réseau scolaire américain ces dernières années avec les avantages et les légers inconvénients que cela comporte. Certes, l'équipe dispose des droits du joueur pendant quatre ans plutôt que pour deux ans pour un joueur des rangs juniors, mais elle doit souvent se montrer patiente avant que les espoirs en question finissent par graduer dans la LNH.

Ce n'est toutefois pas un problème à San Jose. Les éléments importants de l'équipe se font quelque peu vieillissants, c'est vrai, mais de jeunes recrues comme Timo Meier (no 9 - 2015), Kevin Labanc (no 171 - 2014), Tomas Hertl (no 17 - 2012) et Chris Tierney (no 55 - 2012) s'imposent de plus en plus sur l'échiquier de la formation.

Et de toute façon, les Sharks ont l'habitude de prendre leur temps avec leurs espoirs et de leur montrer, lentement mais sûrement, la voie à suivre et la philosophie de l'équipe en leur faisant passer quelques années au sein du club-école, qui évolue dans le même amphithéâtre à San Jose.

Ce n'est pas nouveau et la patience est également de mise avec les plus récentes cuvées.

1. Joshua Norris, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 19 du repêchage 2017

Saison dernière : Michigan (NCAA): 37 MJ, 8-15-23

À sa première saison dans la NCAA, Norris a récolté un intéressant total de points et a démontré qu'il avait une très bonne vision du jeu. Lors de sa sélection, les Sharks avaient vanté son éthique de travail et le fait qu'il était un joueur plutôt complet. Il sera intéressant de voir si le centre de 6 pieds 1 pouce et 190 livres sortira de sa coquille au point de vue offensif à sa deuxième saison au niveau universitaire.

Les Sharks entretiennent à tout le moins beaucoup d'espoir à ce chapitre.

« Nous pensons qu'il a plusieurs qualités similaires à celles de Logan Couture », avait déclaré le directeur général Doug Wilson au repêchage. « Il a le potentiel de sauter quelques étapes grâce à son intelligence et à sa vision du jeu, mais nous allons voir. »

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

2. Dylan Gambrell, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 60 du repêchage 2016

Saison dernière : San Jose: 3 MJ, 0-0-0; Denver (NCAA): 41 MJ, 13-30-43

Le rapide attaquant en était déjà à sa troisième saison dans la NCAA et a aidé les siens à remporter le Championnat de la NCAA (NCHC) en plus d'être nommé sur la deuxième équipe d'étoiles de la ligue pour la deuxième année de suite.

Il devait en théorie disputer une autre saison dans la NCAA avant de faire le saut chez les professionnels, mais il a accepté un contrat de deux ans avec les Sharks au terme de la dernière saison lorsqu'il a disputé ses trois premières rencontres dans la LNH. Cette confiance témoignée par les Sharks pourrait signifier qu'il n'est plus si loin de la grande ligue.

Arrivée prévue dans la LNH : 2019-20

31 EN 31 SHARKS : Analyse de l'alignement | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

3. Ryan Merkley, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 21 du repêchage 2018

Saison dernière : Guelph (OHL): 63 MJ, 13-54-67

Contrairement aux années précédentes où ils ont opté pour la prudence, les Sharks ont tenté le coup de circuit au dernier encan de la LNH. Merkley est probablement l'un des défenseurs les plus doués offensivement de sa cuvée. Il doit cependant faire des pas de géant au niveau défensif s'il veut espérer un jour faire sa place dans la LNH.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

4. Mario Ferraro, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 49 du repêchage 2017

Saison dernière : Université du Massachusetts (NCAA): 39 MJ, 4-19-23

Le défenseur offensif de 19 ans a poursuivi sa progression en faisant le saut de la USHL à la NCAA la saison dernière. Ses qualités de défenseur moderne (5-11, 185) laissent entrevoir de bonnes choses et peut-être un éventuel successeur à Marc-Édouard Vlasic.

Arrivée prévue dans la LNH : 2021-22

5. Noah Rod, AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 53 du repêchage 2014

Saison dernière : San Jose (LAH): 9 MJ, 1-3-4; Genève-Servette (NLA): 25 MJ, 7-2-9

L'habile attaquant suisse a aidé son pays à remporter la médaille d'argent au dernier Championnat du monde et a réussi son entrée chez les professionnels dans la Ligue américaine. Il pourrait s'établir en Californie cette saison.

Arrivée prévue dans la LNH : 2019-20

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.