Skip to main content

31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs des Predators

Malgré un bassin d'espoirs un peu dégarni, Nashville mise encore sur un espoir de premier plan à l'attaque et à la ligne bleue

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Predators de Nashville.

Les Predators, comme plusieurs équipes qui bâtissent leur formation en vue de gagner à court terme, se retrouvent avec des filiales un brin dégarnies.

C'est ce qui se produit lorsqu'une formation échange plusieurs de ses choix élevés, Nashville n'a d'ailleurs sélectionné son premier joueur qu'en quatrième ronde au dernier encan, ou certains de ses meilleurs espoirs. Nous en avons eu un exemple la saison dernière, alors que Samuel Girard et Vladislav Kamenev ont été cédés à l'Avalanche du Colorado.

Nashville a toutefois frappé dans le mille avec ses premiers choix des dernières saisons, ce qui leur permet de toujours miser sur un espoir de premier plan à la ligne bleue et à l'attaque. Ces espoirs pourraient rejoindre sous peu les jeunes Kevin Fiala et Juuse Saros dans la LNH.

1. Eeli Tolvanen, AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 30 du repêchage 2017

Saison dernière : Helsinki (KHL): 49 MJ, 19-17-36; Nashville: 3 MJ, 0-0-0.

Les équipes de la LNH qui ont laissé filer Tolvanen au repêchage 2017 doivent s'en mordre les doigts. L'attaquant finlandais a glissé jusqu'au 30e rang, avant de connaître le succès instantané dans la KHL.

Il a accepté un contrat avec Nashville vers la fin de la saison dernière. Il n'a disputé que trois parties du calendrier régulier avant d'être laissé de côté pour toutes les séries éliminatoires. S'il y a de fortes chances qu'il décroche un poste dans la LNH dès le camp d'entraînement, l'entraîneur Peter Laviolette rappelle qu'il ne profitera d'aucun passe-droit.

« Ce sera un été important pour lui au chapitre de sa force, de sa condition physique et de son explosivité », a confié Laviolette au Nashville Post. « Il ne fait aucun doute qu'il peut marquer des buts. Mais la dernière étape, comme bien des jeunes joueurs l'ont constaté avant lui, ne se franchit pas automatiquement. Il faut du temps. Mais il possède assurément du talent pour placer la rondelle au fond du filet. »

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

31 EN 31 PREDATORS : Analyse de l'alignement | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

2. Dante Fabbro, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 8 du repêchage 2017

Saison dernière : Université de Boston (NCAA): 38 MJ, 9-20-29.

Le défenseur a connu une autre excellente saison dans la NCAA en plus de décrocher l'or avec le Canada au Championnat mondial junior. Arrière mobile efficace dans les deux sens de la patinoire, il est capable de contrôler le jeu dans toutes les situations. Son leadership a également été mis en évidence par le fait qu'il a été nommé capitaine de l'équipe de l'Université de Boston en vue de la prochaine saison.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

3. Emil Pettersson, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 155 du repêchage 2013

Saison dernière : Milwaukee (LAH): 72 MJ, 13-33-46

Les 46 points de Pettersson lui ont conféré le premier rang des pointeurs de son équipe dans la LAH, malgré le fait qu'il en était à une première saison en Amérique du Nord. Les Predators sont bien nantis au centre, mais Pettersson pourrait bien être le premier à obtenir un rappel en cas de blessure. À 24 ans, Pettersson possède la maturité nécessaire pour se tirer d'affaire dans la LNH.

Arrivée prévue dans la LNH : 2019-20

4. Patrick Harper, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 138 du repêchage 2016

Saison dernière : Université de Boston (NCAA): 20 MJ, 8-13-21.

Le petit joueur de centre (5 pieds 9 pouces, 160 livres) a connu une autre bonne saison à l'université de Boston, même si une blessure lui a coûté près de la moitié de sa saison. Il a encore une fois atteint le plateau d'un point par match, en plus de jouer un rôle important avec les États-Unis au Championnat mondial junior. Il va fort probablement disputer ses quatre saisons dans la NCAA, mais sa vitesse est un atout recherché dans la LNH d'aujourd'hui.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

5. Alexandre Carrier, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le choix no 115 du repêchage 2015

Saison dernière : Milwaukee (LAH): 73 MJ, 4-24-28

Carrier avait grandement impressionné à sa première saison dans les rangs professionnels en 2016-17, avec une récolte de 39 points en 72 matchs avec Milwaukee. Il avait même été rappelé le temps de deux parties par les Predators. Ses statistiques ont régressé un peu la saison dernière, mais Milwaukee ne formait pas une puissance de la Ligue américaine. La ligne bleue de Nashville regorge de talent, mais Carrier pourrait bien y faire sa place à moyen terme s'il parvient à améliorer quelque peu sa vitesse.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.