Skip to main content

31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs des Oilers

Des défenseurs de qualité pourraient bientôt venir renforcer la brigade défensive à Edmonton

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Oilers d'Edmonton.

Historiquement, les Oilers d'Edmonton ont souvent négligé les défenseurs au Repêchage de la LNH, mais cette tendance semble vouloir se renverser, alors que plusieurs espoirs de qualité à cette position pourraient bientôt venir leur prêter main-forte. 

Entre les encans 2008 et 2017, Edmonton a sélectionné seulement deux défenseurs en première ronde (Oscar Klefbom, 19e au total, 2011; Darnell Nurse, septième, 2013), préférant mettre la main sur des attaquants. Il faut dire que durant cette période, les Oilers ont repêché à huit reprises au sein du top-10 et que la possibilité de mettre la main sur un attaquant de premier plan était alléchante. À cet égard, ils ont toutefois connu des succès mitigés.

31 EN 31 OILERS : Analyse de l'alignement | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

Si les Oilers ont frappé dans le mille avec Connor McDavid (premier, 2015), Leon Draisaitl (troisième, 2014) et Ryan Nugent-Hopkins (premier, 2011), ils ont raté la cible avec des joueurs comme Magnus Paajarvi (10e, 2009), Nail Yakupov (premier, 2012) et même Jesse Puljujarvi (quatrième, 2016), qui ne connait pas le début de carrière espéré.

Cette propension à cibler des attaquants a fait mal à la défensive des Oilers, qui a terminé dans le dernier tiers de la LNH au chapitre des buts accordés dans cinq des six dernières saisons. L'équipe est toujours à la recherche d'un quart-arrière à la ligne bleue. Il faut remonter à 2008-09 pour trouver le dernier défenseur à avoir obtenu plus de 50 points en une saison avec Edmonton (Sheldon Souray, 53).

La bonne nouvelle est que l'état-major de l'équipe s'est attaqué à ce problème en repêchant 13 défenseurs en 33 occasions entre 2015 et 2019, si bien que trois des cinq meilleurs espoirs de l'équipe évoluent à la ligne bleue. C'est sans compter des défenseurs comme Joel Persson, Ethan Bear et Dmitry Samorukov, qui ne font pas partie du top-5, mais sont prometteurs et devraient éventuellement se greffer à l'équipe.

1. Philip Broberg, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le huitième choix du Repêchage 2019 de la LNH

Saison dernière : AIK (Suède) : 41 MJ, 2-7-9

Broberg (6 pieds 3 pouces, 199 livres) est peut-être le quart-arrière à la ligne bleue que les Oilers recherchent depuis belle lurette. Non seulement est-il imposant physiquement, mais il possède un excellent coup de patin et ses instincts offensifs lui permettent de diriger l'attaque. Le principal intéressé affirme d'ailleurs calquer son jeu sur son compatriote suédois Victor Hedman, du Lightning de Tampa Bay.

« J'aime sa façon de jouer, a dit Broberg à NHL.com. Il est un gros défenseur mobile et bon dans les deux sens de la patinoire. Je suis aussi un défenseur complet, rapide et qui peut distribuer la rondelle. J'ai un bon tir et j'aime me joindre à l'attaque pour marquer des buts. »

Les Oilers devront toutefois être patients avant de voir Broberg débarquer en Alberta. Celui-ci retournera en Suède pour une autre saison, histoire de parfaire son jeu contre des hommes avec Skelleftea dans la Ligue élite de Suède (SHL).

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

2. Evan Bouchard, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 10e choix du Repêchage 2018

Saison dernière : London (OHL) : 45 MJ, 16-37-53; Edmonton : 7 MJ, 1-0-1

Comme Broberg, Bouchard (6-3, 194) est imposant physiquement et se démarque par ses habiletés offensives. Il a d'ailleurs fait état de son talent au début de la saison dernière, alors que les Oilers lui ont offert un essai de sept rencontres avant de le retourner chez les Knights de London dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL).

« Jouer avec les Oilers a fait une grande différence la saison dernière, a mentionné Bouchard à NHL.com. Tu as un avant-goût de ce qu'on te demandera de faire chez les professionnels. D'être là-bas et de voir comment les professionnels travaillent sur la glace et à l'extérieur a été bénéfique. »

Video: WSH@EDM: Bouchard réussit son 1er but dans la LNH

Les Oilers espèrent qu'il pourra contribuer plus tôt que tard en attaque, mais une autre année de développement pourrait lui permettre d'améliorer son jeu défensif et son coup de patin. On sera en mesure de lui faire de la place en 2020-21, alors que trois défenseurs de la brigade d'Edmonton seront joueurs autonomes.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

3. Kailer Yamamoto. AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 22e choix du Repêchage 2017

Saison dernière : Bakersfield (LAH) : 27 MJ, 10-8-18; Edmonton : 17 MJ, 1-1-2

Les Oilers ont gardé l'attaquant de 20 ans dans leur formation au début de la saison dernière dans l'espoir qu'il leur confère la profondeur offensive dont ils ont cruellement besoin, mais sans succès. En 26 matchs avec Edmonton répartis sur deux saisons, Yamamoto n'a obtenu qu'un but et quatre mentions d'aide.

Il a fait la navette entre la LNH et la Ligue américaine de hockey (LAH) à quelques reprises, la saison dernière, mais celle-ci a surtout été marquée par des blessures, ce pourquoi il n'a disputé que 44 parties. Il a d'ailleurs dû être opéré au poignet, le 9 mai dernier.

Video: BOS@EDM: Yamamoto utilise sa vitesse et fait 1-1

Il devrait être prêt pour le camp d'entraînement des Oilers en septembre. Ils ont besoin d'attaquants capables de mettre des points au tableau, et Yamamoto répond à ce critère, donc la porte sera grande ouverte pour lui.

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

4. Raphaël Lavoie, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 38e choix du Repêchage 2019

Saison dernière : Halifax (LHJMQ) : 62 MJ, 32-41-73

Certains s'attendaient à ce que l'attaquant de 18 ans soit sélectionné en première ronde, mais il a glissé et les Oilers ont pu le cueillir en début de deuxième tour.

Lavoie (6-4, 198) a le potentiel de devenir un attaquant de puissance productif dans la LNH. Répertorié comme joueur de centre, il semble plutôt en voie de s'établir comme ailier. À preuve, il a pris seulement 86 mises en jeu en 62 rencontres avec Halifax l'année dernière.

Peu importe la position, il pourrait aider les Oilers en attaque, mais on devra vraisemblablement être patient, car il devrait retourner à Halifax cet automne à moins d'une surprise.

Video: Lavoie discute avec LNH.com au Repêchage 2019

« Je dois devenir plus fort physiquement, a confié Lavoie à NHL.com. « Je suis grand et je dois ajouter du muscle et du poids pour évoluer dans une ligue d'hommes. Je dois aussi m'améliorer et devenir plus explosif, surtout si je saute sur la glace en même temps que Connor [McDavid] un jour. »

Arrivée prévue dans la LNH : 2021-22

5. Caleb Jones, D

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné avec le 117e choix du Repêchage 2015

Saison dernière : Bakersfield (LAH) : 50 MJ, 6-23-29; Edmonton : 17 MJ, 1-5-6

Jones fait partie des bonnes prises des Oilers à compter de 2015, quand ils ont commencé à repêcher régulièrement des défenseurs pour combler cette lacune. 

Après deux saisons complètes dans la LAH où il a obtenu 46 points (huit buts, 38 passes) en 108 rencontres, le joueur de 22 ans est mûr pour faire le saut dans la LNH et il sera à surveiller au camp d'entraînement.

Video: SJS@EDM: Rattie permet à Jones d'obtenir un 1er but

S'il atteint son plein potentiel, il pourrait évoluer sur l'une des deux dernières paires défensives des Oilers.

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.