Skip to main content

31 en 31 : Les cinq meilleurs espoirs des Ducks

Anaheim s'est évertué à regarnir son bassin d'espoirs offensifs avec une attaque vieillissante

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, les Ducks d'Anaheim.

L'attaque des Ducks est vieillissante et a ralenti au cours des dernières années, et c'est pourquoi l'équipe s'est évertuée à regarnir son bassin d'espoirs offensifs au cours des plus récentes éditions du Repêchage de la LNH.

Les belles années de Ryan Getzlaf, de Corey Perry et de Ryan Kesler sont officiellement chose du passé. D'ailleurs, les Ducks ont formé la pire attaque de la Ligue (196 buts marqués) la saison dernière, et on a racheté le contrat de Perry durant l'entre-saison. Cela dit, la transition entre ces vétérans et une nouvelle vague d'attaquants plus jeunes est sur le point de se produire, et c'est en grande partie grâce au Repêchage.

31 EN 31 DUCKS : Analyse de l'alignement | Pour les poolers | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

« L'organisation arrive à un moment décisif », a déclaré Todd Marchant, directeur du développement des joueurs, au Orange County Register après le camp de perfectionnement de l'équipe. « Nous avons plusieurs bons jeunes joueurs et nous en avons vu quelques-uns à l'œuvre l'année dernière. Avec le repêchage de cette année et les joueurs que nous avons été en mesure de sélectionner, nous sommes très fébriles. L'avenir est radieux. » 

Évidemment, le directeur général Bob Murray était bien au fait que l'attaque allait devenir un problème, car ses cinq meilleurs espoirs sont tous des attaquants. En fait, les cinq derniers choix de première ronde de l'équipe évoluent tous à cette position : Trevor Zegras (neuvième au total, 2019), Brayden Tracey (29e, 2019), Isac Lundestrom (23e, 2018), Max Jones (24e, 2016) et Sam Steel (30e, 2016). D'ailleurs, avant le Repêchage 2019, les Ducks avaient mis tous leurs œufs dans le même panier, appelant le nom de seulement deux défenseurs entre 2016 et 2018.

Faut-il se surprendre de voir les Ducks se tourner vers l'interne pour combler leurs lacunes offensives? Pas vraiment. Ils ont été en mesure d'être compétitifs sur une longue période de temps parce qu'ils sont un modèle de constance au Repêchage de la LNH.

Même s'ils ont raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley seulement trois fois au cours des 14 dernières années et qu'ils ont rarement misé sur des rangs de sélection enviables au Repêchage, les Ducks sont parvenus à dénicher des joueurs capables de se greffer à leur équipe pour continuer à rivaliser. Les sélections de Rickard Rakell (30e, 2011), John Gibson (39e, 2011), Josh Manson (160e, 2011) et Ondrej Kase (205e, 2014) sont quelques bons exemples.

1. Trevor Zegras, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au neuvième rang du Repêchage 2019 de la LNH

Saison dernière : Programme de développement de l'équipe nationale américaine : 60 MJ, 26-61-87

La dernière saison a été difficile pour les Ducks, mais elle aura au moins eu ceci de positif : ils ont pu mettre la main sur leur plus bel espoir en Zegras.

Le joueur de 18 ans a évolué dans l'ombre de Jack Hughes avec le Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP), mais il a impressionné par ses qualités de fabricant de jeux et son intelligence dans les deux sens de la patinoire.

« Je veux tirer davantage, a confié Zegras à NHL.com en juillet. Je me retrouve souvent aux bons endroits pour marquer et j'essaie habituellement d'effectuer une passe, mais je devrais peut-être essayer de tirer un peu plus.

« J'aime contribuer sur 200 pieds. Je pense que ce sera très profitable pour mon équipe. »

Zegras se joindra à l'Université de Boston et il ne pourra pas venir aider les Ducks dans l'immédiat, mais avec Getzlaf et Kesler qui sont sur la pente descendante, il représente l'avenir d'Anaheim à la position de centre.

Arrivée prévue dans la LNH : 2021-22

2. Sam Steel, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 30e rang du Repêchage 2016

Saison dernière : San Diego (LAH): 53 MJ, 20-21-41; Anaheim: 22 MJ, 6-5-11

Après une carrière couronnée de succès dans les rangs juniors, Steel n'a pas eu de difficultés à s'adapter aux rangs professionnels, comme en témoignent ses statistiques dans la Ligue américaine de hockey. Le joueur de 21 ans a même profité des nombreux éclopés chez les Ducks pour faire bonne impression dans la LNH.

Video: ANA@VAN: Steel obtient son premier tour du chapeau

Steel se démarque par ses instincts offensifs et son coup de patin, et il pratique le style de jeu dont les Ducks auront besoin pour connaître du succès dans une LNH plus jeune et plus rapide. Il sera l'un des joueurs à surveiller au camp d'entraînement de l'équipe, car il pourrait se tailler un poste à temps plein.

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

3. Troy Terry, AD

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 148e rang du Repêchage 2015

Saison dernière : San Diego (LAH): 41 MJ, 16-25-41; Anaheim: 32 MJ, 4-9-13

Terry s'est taillé un poste avec les Ducks à l'issue du dernier camp d'entraînement, mais après avoir été incapable de s'inscrire à la feuille de pointage en six rencontres, on l'a envoyé à San Diego, où il a été dominant.

Son retour avec les Ducks s'est beaucoup mieux déroulé, alors qu'il a obtenu 13 points en 26 matchs avant qu'une fracture à la jambe vienne mettre fin à sa saison à la fin du mois de mars.

Video: ANA@ARI: Terry bat Kuemper et fait 3-1

« Je veux faire ma place dans l'équipe, je veux être un joueur d'impact », a affirmé le joueur de 21 ans au Los Angeles Times en juin. « J'ai eu la chance de connaître du succès dans la LNH la saison dernière, mais c'est difficile de le faire pendant 82 matchs. Je sais que rien ne m'est dû. Je devrai mériter ma place. »

Arrivée prévue dans la LNH : Cette saison

4. Isac Lundestrom, C

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 23e rang du Repêchage 2018

Saison dernière : Lulea (SHL): 17 MJ, 2-7-9; San Diego (LAH): 12 MJ, 0-6-6; Anaheim: 15 MJ, 0-2-2

Lundestrom a impressionné l'état-major des Ducks et s'est taillé une place avec l'équipe après le camp d'entraînement la saison dernière, quelques mois après avoir été repêché. Après 15 matchs dans la LNH, on a décidé de l'envoyer dans la LAH avec San Diego, mais il est finalement retourné chez lui pour s'aligner avec Lulea dans la Ligue élite de Suède (SHL). 

Son coup de patin et ses instincts dans les deux sens de la patinoire pourraient lui permettre de s'établir comme joueur de centre dans la LNH, mais les Ducks lui laisseront probablement encore un peu de temps pour se développer.

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

5. Maxime Comtois, AG

Comment a-t-il été acquis : Sélectionné au 50e rang du Repêchage 2017

Saison dernière : Drummondville (LHJMQ): 25 MJ, 31-17-48; San Diego (LAH): 4 MJ, 1-0-1; Anaheim: 10 MJ, 2-5-7

On ne s'attendait pas nécessairement à ce qu'il fasse ses débuts aussi rapidement, mais Comtois a fait tourner les têtes en début de saison chez les Ducks avec sa vitesse, son gabarit et sa touche de marqueur.

Après 10 matchs à Anaheim, on a décidé de le renvoyer dans les rangs juniors avec Drummondville, là où il a été dominant avec 31 buts en seulement 25 parties. Comtois a également agi comme capitaine du Canada au Championnat mondial junior 2019 de la FIHG (CMJ), là où il a inscrit cinq filets en six parties malgré une blessure à l'épaule.

Video: ANA@ARI: Comtois brise l'impasse tard en deuxième

« Ç'a été plusieurs expériences différentes », a expliqué Comtois au Orange County Register. « J'ai beaucoup appris en jouant dans la LNH en début de saison et à mon deuxième passage au CMJ. Je suis ensuite revenu avec [Drummondville] et j'ai été dominant là-bas. Je voulais être le joueur sur qui on pouvait compter. »

Arrivée prévue dans la LNH : 2020-21

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.