Skip to main content

31 en 31 : Les Bruins de Boston sous la loupe

Boston espère que l'ajout de plusieurs jeunes joueurs l'aidera à aller plus loin en séries éliminatoires

par Matt Kalman / Correspondant LNH.com

LNH.com offre une analyse en profondeur des espoirs de chacune des 31 équipes au cours du mois d'août. Aujourd'hui, les Bruins de Boston.

La première participation des Bruins de Boston aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis trois ans, ainsi qu'une récente histoire de bons choix au repêchage, a permis à l'équipe de montrer plus de patience cet été.

Les Bruins ont effectué des transactions majeures dans chacune des deux dernières saisons mortes, mais ils sont demeurés plutôt tranquilles cet été. L'équipe croit que plusieurs espoirs sont prêts à faire le saut dans la LNH, où ils seront guidés par de nombreux vétérans joueurs.

Boston s'est qualifié pour les séries en 2017 avant d'être éliminé en six matchs par les Sénateurs d'Ottawa en première ronde dans l'Association de l'Est. Des blessures à plusieurs joueurs, incluant quatre défenseurs réguliers, ont fait capoter une saison régulière où les Bruins ont fini au troisième rang dans la section Atlantique, trois points derrière les Sénateurs.

Les seules acquisitions cet été ont été le défenseur Paul Postma et l'attaquant Kenny Agostino. Cependant, les Bruins ne seront pas simplement contents d'atteindre le tournoi printanier, mais ils ne feront pas non plus de l'attentisme. Sweeney croit que certains espoirs sont sur le point d'éclore et de rivaliser pour des postes dans la LNH.

« Nous nous engageons à permettre à nos jeunes espoirs de mûrir et de saisir l'occasion », a déclaré Sweeney, qui avait fait sensation avec les ententes avec les attaquants et joueurs autonomes Matt Beleskey (2015) et David Backes (2016). « Nous avons désormais établi de la compétition à l'interne. Je crois qu'il y aura quelques joueurs qui se battront pour un poste, surtout à l'attaque.

« Pas autant à la ligne bleue, c'est pourquoi je continue de chercher d'autres options. Mais je crois que la chose la plus emballante et la compétition que nous avons établie ici et je crois qu'il y a certains joueurs qui se distingueront et qui saisiront l'occasion. »

31 en 31 Bruins: Meilleurs espoirs | Grands enjeux | Analyse pour les poolers

Même si les Bruins poursuivent les négociations sur un nouveau contrat pour l'attaquant et joueur autonome avec compensation David Pastrnak, qui a figuré au deuxième rang de l'équipe derrière Brad Marchand au chapitre des buts (34) et des points (70) la saison dernière, ils se sont entendus avec tout autre joueur autonome avec compensation à qui ils ont donné une offre qualificative, incluant le joueur de centre Ryan Spooner, qui a amassé 39 points (11 buts) en 2016-17. Les Bruins espèrent qu'il va ancrer leur troisième trio.

Les Bruins ont également convaincu à l'ailier rapide Anders Bjork de quitter l'Université de Notre-Dame après sa saison de troisième année. Bjork, choix de cinquième ronde (no 146) au repêchage 2014 de la LNH, a récolté 52 points (21 buts) la saison dernière et devrait être un des jeunes joueurs qui rivalisent pour un poste au camp d'entraînement. Ce groupe inclut les attaquants Danton Heinen et Peter Cehlarik, qui ont également goûté à la LNH la saison dernière, Jake Debrusk et Zach Senyshyn, deux des trois choix de première ronde des Bruins au repêchage 2015, et le joueur de centre Jakob Forsbacka Karlsson, qui a disputé un match dans la LNH après avoir quitté l'Université de Boston à la suite de sa saison de troisième année.

L'ajout de tant de jeunesse pourrait obliger les vétérans comme Patrice Bergeron, Marchand, Krejci et Backes à jouer le rôle de mentor. Bruce Cassidy, qui est devenu l'entraîneur à temps plein des Bruins le 26 avril, croit que son équipe pourra profiter de son mélange jeunes-vétérans de la même façon dont les Penguins de Pittsburgh ont connu des succès en réunissant Conor Sheary et Jake Guentzel avec Sidney Crosby et Evgeni Malkin.

« Je dois convaincre ces deux vétérans de traîner ce jeune joueur, peu importe le jeune joueur, parce que nous deviendrons une meilleure équipe si nous pouvons partager les richesses et utiliser d'autres joueurs dans de différents rôles, a expliqué Cassidy. Voici mon défi. Je crois que ce sera notre plus grand défi, et j'ai hâte de le relever parce que je pense que certains de nos jeunes joueurs, s'ils sont prêts, feront de nous une meilleure équipe si nous les intégrons dans l'alignement. »

Il y a moins de jeunes joueurs prêts à décrocher un poste à la défensive, mais leur niveau de talent pourrait dépasser celui des attaquants. Charlie McAvoy a impressionné lors de ses débuts de la LNH dans la série contre Ottawa et les Bruins le considèrent déjà comme étant joueur du top-4. Ils savent déjà ce que c'est pour une défenseur recrue de se tailler un poste parmi les deux premières paires après que Brandon Carlo eut disputé tous les 82 matchs la saison dernière aux côtés du défenseur no 1 Zdeno Chara avant de rater les séries à cause d'une blessure.

Les Bruins savent essentiellement à quoi s'attendre de Bergeron, Marchand, Chara et Torey Krug. Excepté une transaction majeure ou un changement fondamental de direction dans l'organisation, ce sera aux jeunes joueurs de passer à la prochaine étape dans leur carrière si les Bruins espèrent passer à la prochaine étape dans les séries éliminatoires.

En voir plus