Skip to main content

31 en 31: L'Avalanche du Colorado sous la loupe

L'équipe espère rebondir après avoir fini au dernier rang dans la LNH la saison dernière

par Rick Sadowski / Correspondant LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Aujourd'hui, l'Avalanche du Colorado:

L'Avalanche du Colorado s'attend à être bien plus compétitif cette saison après avoir fini au fond du classement de la LNH avec 22 victoires et 48 points la saison dernière.

Il a également figuré au dernier rang dans les buts marqués (2,01 par match) et dans les buts alloués (3,37 par match), obligeant le directeur général Joe Sakic à annoncer qu'il allait y avoir une grande rotation de personnel pendant la saison morte. Neuf joueurs qui ont disputé au moins 27 matchs avec l'Avalanche la saison dernière ne seront pas de retour.

Les transactions les plus importantes étaient le rachat de la dernière saison du contrat de trois ans du défenseur François Beauchemin, l'entente d'un an d'une valeur constatée de 2,75 millions $ avec le vétéran gardien québécois Jonathan Bernier, l'entente d'un an de 875 000 $ avec l'attaquant Nail Yakupov et l'acquisition de l'attaquant Colin Wilson dans une transaction avec les Predators de Nashville en retour d'un choix de quatrième ronde au repêchage 2019 de la LNH le 1er juillet.

Bernier a compilé une fiche de 21-7-4 en 39 matchs (33 départs) avec deux blanchissages, une moyenne de buts alloués de 2,50 et un pourcentage d'arrêts de ,915 avec les Ducks d'Anaheim la saison dernière. Il remplacera Calvin Pickard, qui a été réclamé par les Golden Knights de Vegas lors du repêchage d'expansion de la LNH.

« Il est expérimenté, il était un gardien partant à un certain moment, a déclaré Sakic. Nous croyons qu'il peut former un solide duo avec [le gardien Semyon Varlamov], alors nous en sommes satisfaits. »

Varlamov, qui a souvent été gêné par des blessures à l'aine, devrait être prêt pour le camp d'entraînement après avoir raté la deuxième moitié de la saison dernière afin de se remettre d'une intervention à la hanche. Un Varlamov en santé représenterait un atout important. Il a été finaliste pour l'obtention du trophée Vézina en 2013-14 quand l'Avalanche a fini au sommet de la section Centrale; l'équipe ne s'est pas qualifiée aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley depuis cette saison-là.

Le Colorado a couru un faible risque en s'entendant avec Yakupov. Le joueur autonome a eu des difficultés dans la LNH depuis sa récolte de 17 buts en 48 rencontres dans sa saison recrue de 2012-13 avec les Oilers d'Edmonton, qui l'avaient sélectionné avec le premier choix du repêchage 2012 de la LNH.

L'Avalanche espère également que les attaquants Matt Duchene, Nathan MacKinnon et Gabriel Landeskog vont rebondir. Le trio devrait bien jouer aux côtés d'un groupe qui inclut Wilson, qui a récolté 35 points (12 buts) en 70 matchs avec les Predators, champions en titre de l'Association de l'Ouest; Mikko Rantanen, qui a mené l'Avalanche avec 20 buts à sa saison recrue; le choix de première ronde (no 10) en 2016 Tyson Jost; Sven Andrighetto, qui a amassé 16 points (cinq buts) en 19 rencontres après avoir été acquis des Canadiens de Montréal en retour de l'attaquant Andreas Martinsen le 1er mars; et l'attaquant rapide J.T. Compher.

La reconstruction d'une défensive trop perméable demeure une priorité. Le retour en santé d'Erik Johnson devrait aider. Le défenseur s'est fracturé le péroné en bloquant un tir face aux Stars de Dallas le 3 décembre et a dû rater 36 rencontres. Nikita Zadorov, joueur autonome avec compensation, faisait des pas de géant dans son développement avant de rater les 25 derniers matchs à cause d'une fracture qu'il a subie à la cheville pendant l'entraînement le 21 février. Tyson Barrie a mené les défenseurs de l'Avalanche avec 38 points (sept buts), mais il a affiché un différentiel de moins-34. Mark Barberio a fait un solide travail après avoir été réclamé au ballottage des Canadiens le 2 février.

L'Avalanche n'a pas réussi à renforcer sa brigade défensive via une transaction et devra chercher des solutions à l'interne parmi un groupe qui inclut Chris Bigras, Anton Lindholm, Andrei Mironov, Duncan Siemens et David Warsofsky.

L'entraîneur Jared Bednar est de retour à la barre après une première saison éprouvante dans la LNH. Un entraîneur qui a connu beaucoup de succès dans les rangs mineurs, Bednar a été embauché le 25 août 2016, deux semaines après que Patrick Roy eut démissionné du poste.

« Je pense qu'il mérite une chance de revenir avec un été complet de préparations, a commenté Sakic. Il connaît les joueurs, et ils savent ce à quoi il s'attend d'eux en vue du camp d'entraînement. Nous avons hâte de connaître une très bonne saison. »

L'entraîneur des gardiens François Allaire et les adjoints Tim Army et Dave Farrish n'ont pas été retenus. L'adjoint Ray Bennett et l'entraîneur des gardiens Jussi Parkkila ont été embauchés pour rejoindre l'entraîneur défensif Nolan Pratt au sein du personnel de Bednar.

Bennett, un adjoint avec les Blues de St. Louis pendant les 10 dernières saisons, va travailler avec les attaquants et diriger le jeu de puissance, qui a figuré au 30e rang dans la LNH (12,6 pour cent) la saison dernière. Parkkila, qui a passé les 12 dernières saisons en tant qu'entraîneur en Europe, a dirigé Varlamov avec le Lokomotiv Iaroslavl en Russie en 2007-08.

En voir plus