Skip to main content

31 en 31 : Analyse du Wild du Minnesota pour les poolers

Derrière des vétérans en perte de vitesse pointent des jeunes qui attendent leur chance

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, le Wild du Minnesota.

Les joueurs d'impact du Wild du Minnesota devraient figurer très haut sur la liste de tous les poolers… à condition qu'il soit possible d'utiliser leurs statistiques de 2009-10.

Cette saison-là, Zach Parise, Eric Staal et Mikko Koivu avaient tous terminé parmi les 30 premiers pointeurs de la ligue. Le fait que ces trois joueurs représentent encore aujourd'hui certaines des meilleures options en attaque chez le Wild en dit long sur l'état de sa formation.

31 EN 31 WILD : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

L'ancien directeur général Paul Fenton a greffé à ce groupe un autre vétéran au cours de la saison morte en Mats Zuccarello. Ce dernier a été très constant depuis sa première saison complète dans la LNH en 2013-14 avec une récolte entre 49 et 61 points dans chacune de ses cinq premières campagnes, avant d'obtenir 40 points en 48 parties l'an dernier. Il demeure toutefois un joueur de plus de 30 ans qui va occuper un poste sur les deux premiers trios, ce qui ne laisse pas beaucoup de place aux jeunes pousses de l'organisation.

Fenton a bien tenté de rajeunir son noyau en attaque en fin de saison en faisant l'acquisition de Kevin Fiala et Ryan Donato. Fiala s'est vu offrir toutes les chances de produire à son arrivée avec le Wild, et il pourrait débloquer si son utilisation demeure inchangée. Il n'a que 23 ans et a déjà connu une saison de 23 buts dans la LNH.

Toujours avec l'équipe malgré les persistantes rumeurs de transactions qui ont circulé au cours de l'été, Jason Zucker est peut-être le choix le plus sûr pour les poolers parmi les attaquants, lui qui a inscrit au moins 20 buts dans quatre des cinq dernières saisons.

À la ligne bleue, Ryan Suter est toujours aussi constant, et va encore une fois rapporter entre 40 et 50 points aux poolers. Son apport dans les catégories périphériques comme les tirs et les mises en échec est toutefois très limité, et il dépend de plus en plus de son partenaire à la ligne bleue pour obtenir des points en avantage numérique.

Finalement, Devan Dubnyk a montré au cours des dernières saisons qu'il était l'une des options les plus fiables pour les poolers devant le filet. Aucun gardien n'a amorcé plus de matchs que lui depuis son arrivée avec le Wild en janvier 2015, et seul Braden Holtby a remporté plus de victoires. L'équipe qui va évoluer devant lui cette saison est toutefois en perte de vitesse, ce qui devrait l'empêcher d'améliorer ses statistiques de la dernière saison, alors qu'il avait signé 31 victoires, affiché une moyenne de buts alloués de 2,54 et un pourcentage d'arrêts de ,913.

À cibler : Matt Dumba - La blessure subie par Dumba à la mi-décembre a marqué le début de la fin de la saison du Wild. Au cours des 50 derniers matchs de la campagne disputés sans Dumba, le Minnesota a inscrit seulement 109 buts, le plus faible total de la ligue. Il est donc à souhaiter pour tous les poolers qui possèdent des joueurs du Wild que Dumba reprenne là où il avait laissé avant sa blessure. Le défenseur était en voie de connaître une saison phénoménale avant de voir la malchance s'abattre sur lui. Il avait déjà, en 32 matchs seulement, égalé ses sommets en carrière de six buts et 12 points en avantage numérique. Il avait également 12 buts à sa fiche, un rythme qui lui aurait permis d'atteindre le plateau des 30 filets au cours d'une saison de 82 parties. Son pourcentage de tirs était très élevé à 12,9 pour cent, mais il tirait beaucoup plus souvent au filet que par les années passées. Il pourrait devenir une denrée rare à la ligne bleue avec une production de 15 buts, deux mises en échec par match et trois tirs par rencontre. Seul un défenseur, Dougie Hamilton, a atteint ces trois plateaux la saison dernière, ce qui témoigne du caractère spectaculaire du début de saison de Dumba.

Video: MTL@MIN: Dumba déjoue Niemi d'un boulet en A.N.

À éviter : Ryan Donato - Les changements de décor ont parfois un effet revigorant sur certains joueurs. On a pu le voir avec des joueurs comme Nick Schmaltz des Coyotes de l'Arizona, Dylan Strome des Blackhawks de Chicago ou encore Nino Niederreiter avec les Hurricanes de la Caroline. Donato a connu des débuts fracassants après que le Wild eut fait son acquisition des Bruins de Boston quelques jours avant la date limite des transactions en retour de Charlie Coyle. À ses 15 premiers matchs avec le Minnesota, Donato a récolté 15 points, dont cinq en avantage numérique, même s'il n'était pas employé sur la première vague du jeu de puissance. Il a toutefois ralenti avec un seul point à ses sept derniers matchs. Les poolers qui regardent sa fiche de 16 points en 22 parties avec le Wild vont peut-être songer à le repêcher un peu trop tôt. Il aura beaucoup de difficulté à reproduire ces statistiques, alors qu'il risque fort d'être employé sur le troisième trio et d'être exclu de la première vague du jeu de puissance. Une récolte de 40 points est déjà très optimiste pour cet attaquant de 23 ans.

À surveiller/carte cachée : Luke Kunin - À mesure que la saison progressait, Kunin obtenait de plus en plus de responsabilités, alors que l'entraîneur Bruce Boudreau lui faisait confiance dans toutes les facettes du jeu. À partir du début du mois de février, Kunin a été le quatrième attaquant le plus utilisé de l'équipe, alors qu'il a été promu sur la deuxième vague du jeu de puissance en plus d'être régulièrement envoyé sur la glace en infériorité numérique. Le 15e choix au total du Repêchage 2016 en a profité pour amasser 12 de ses 17 points de la saison en 28 parties. Kunin risque d'amorcer la saison sur l'un des deux derniers trios, mais s'il pouvait devancer Donato et Fiala pour patiner sur le deuxième trio à forces égales, il serait un sérieux candidat pour une récolte de 50 points.

Video: MIN@WSH: Kunin bat Holtby sur un tir précis

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.