Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Predators de Nashville pour les poolers

Le départ de Subban vient bouleverser la hiérarchie des défenseurs à Nashville

par Sébastien Deschambault @sebasdLNH / Directeur de la rédaction LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Predators de Nashville.

Les blessures et l'inertie du jeu de puissance ont fait en sorte que les gros canons des Predators de Nashville n'ont pas produit à la hauteur des attentes la saison dernière.

Le seul attaquant de l'équipe à avoir amassé plus de 50 points est Ryan Johansen (64 points en 80 matchs). Ses compagnons de trio Filip Forsberg (50 points en 68 matchs) et Viktor Arvidsson (48 points en 68 matchs) ont connu des campagnes difficiles.

31 EN 31 PREDATORS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours » | Une filière québécoise bien vivante chez les PredatorsSébastien Bordeleau: De Montréal à Nashville, encore une fois

Ces trois joueurs ont été plombés par l'incapacité de l'équipe à marquer en avantage numérique (rendement de 12,9 pour cent, dernier de la LNH) et par le manque de soutien du deuxième trio. L'arrivée de Matt Duchene devrait aider sur les deux tableaux, lui qui devrait pivoter la deuxième ligne d'attaque aux côtés d'un autre nouveau venu débarqué en fin de saison l'an dernier, Mikael Granlund. L'attaquant qui se retrouvera aux côtés de Duchene et Granlund pourrait faire des dommages, et les principaux candidats sont Kyle Turris, Eeli Tolvanen et Craig Smith.

L'autre décision d'importance qui a été prise par les Predators au cours de la saison morte a été d'échanger le défenseur P.K. Subban aux Devils du New Jersey. Le capitaine Roman Josi demeure le pilier de la brigade défensive de Nashville, mais le reste de la hiérarchie des arrières de l'équipe a été chamboulée.

Voici l'incidence qu'aura le départ de Subban sur les autres défenseurs de l'équipe.

À cibler : Ryan Ellis - Depuis le début de sa carrière, Ellis a dû se contenter des miettes en avantage numérique, d'abord derrière Shea Weber et Josi, puis derrière Subban et Josi. Ellis aura enfin la chance de se voir confier plus de responsabilités dans cette facette du jeu, ce qui devrait lui permettre d'établir de nouveaux sommets en carrière. Il a amassé 41 points la saison dernière, son plus haut total depuis son arrivée dans la LNH, et il n'a jamais obtenu plus de 11 points en une saison sur le jeu de puissance. Ne soyez pas surpris de voir Ellis franchir le plateau des 50 points cette saison.

Video: OTT@NSH: Ellis complète une belle passe-et-va

À éviter : Mathias Ekholm - Tout comme Ellis, Ekholm n'a été que très sporadiquement utilisé en avantage numérique au cours des dernières campagnes. Il était toutefois le partenaire attitré de Subban à forces égales, ce qui lui a permis de récolter sa part de points. Il a amassé 35 de ses 44 points à égalité numérique la saison dernière, un total qui risque de chuter alors qu'il va évoluer avec un comparse moins dynamique à l'attaque que Subban. Ekholm ne distribue pas les coups d'épaule de manière régulière et ne tire pas souvent au filet adverse. Il présentait un certain attrait lorsqu'il franchissait le plateau des 40 points, mais les poolers devraient désormais se tourner vers des options plus attrayantes.

À surveiller/carte cachée : Dante Fabbro - L'une des raisons qui ont poussé les Predators à se départir de Subban est l'émergence de Fabbro, le meilleur espoir de l'organisation à la ligne bleue. Droitier comme Subban, Fabbro pourrait prendre sa place à la droite de Ekholm à forces égales. Il serait injuste de s'attendre à ce que le défenseur de 21 ans remplace du jour au lendemain un joueur de la trempe de Subban, qui a déjà gagné le trophée Norris, souvenez-vous, mais il devrait monter en grade dans un avenir rapproché. Si jamais les blessures devaient frapper Ellis ou Josi, ou si ces deux joueurs sont incapables de relancer le jeu de puissance de l'équipe, anémique l'an dernier, Fabbro risque d'être déployé en attaque massive, ce qui doperait ses statistiques dès cette saison. Dans un cas comme dans l'autre, il demeure une excellente option pour les poolers dans les ligues à long terme (keepers).

Video: CHI@NSH: Fabbro trouve la lucarne pour son 1er but

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.