Skip to main content

31 en 31 : Analyse des Jets de Winnipeg pour les poolers

Les Jets ont longtemps été ignorés par les poolers, mais ils sont désormais une pépinière de joueurs talentueux et productifs

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

LNH.com propose une analyse en profondeur de chacune des 31 équipes pendant tout le mois d'août. Du côté des poolers, nous vous offrons un joueur à cibler au cours de la prochaine campagne, un joueur à éviter, et un joueur à surveiller, qui pourrait devenir une carte cachée si les astres s'alignent. Aujourd'hui, les Jets de Winnipeg.

Longtemps ignorés par les poolers depuis leur retour dans la LNH en 2011-12, les Jets constituent désormais une pépinière de joueurs talentueux et productifs.

La saison dernière, sept joueurs de Winnipeg ont franchi le plateau des 40 points, et quatre ont amassé 60 points ou plus. L'attaquant Blake Wheeler a connu la meilleure saison de sa carrière avec 91 points (23 buts, 68 passes) en 81 matchs, alors que Patrik Laine a fait sensation avec 44 buts, cinq de moins que le meilleur buteur de la LNH, Alex Ovechkin. Les attaquants Mark Scheifele (60 points), Nikolaj Ehlers (60), Kyle Connor (57) et Bryan Little (43) complètent un top-6 en attaque extrêmement dynamique à Winnipeg.

Les Jets comptent également sur un arrière payant pour les poolers en Dustin Byfuglien. Le défenseur de 33 ans flirte toujours avec le plateau des 50 points en plus d'être de toutes les situations offensives. La saison dernière, Connor Hellebuyck s'est imposé comme le gardien de concession des Jets, lui qui a été finaliste au trophée Vézina.

La stabilité résume la saison morte des Jets et tous ces joueurs seront encore responsables de sonner la charge pour Winnipeg. Les poolers devraient donc garder quelques-uns d'entre eux à l'œil, car ce n'est pas l'offensive qui manquera chez les Jets cette saison.

À cibler : Kyle Connor -- L'attaquant n'a pas raté sa première saison complète dans la LNH avec une récolte de 57 points (31 buts, 26 passes) en 76 matchs. Ses 31 buts lui ont d'ailleurs conféré le deuxième rang à ce chapitre chez les Jets. Il a passé presque toute la saison aux côtés de Mark Scheifele et de Blake Wheeler sur le premier trio de Winnipeg, et tout porte à croire que ce sera encore le cas, en raison de la chimie qui régnait sur ce trio. Le cas échéant, Connor ne devrait pas être frappé par la guigne de la deuxième année, mais plutôt atteindre de nouveaux sommets. Le plateau des 65 points est un objectif réaliste dans son cas. Il a été le cinquième joueur le plus utilisé sur le jeu de puissance en moyenne la saison dernière (2:40) et il a prouvé qu'il peut également produire à forces égales, amassant 46 de ses 57 points dans ces circonstances. En plus, il n'a que 21 ans et s'avérera une acquisition clé pour les poolers qui participent à des ligues à long terme (keepers).

Video: WPG@MTL: Connor déjoue Price en prolongation

À éviter : Mathieu Perreault -- L'attaquant des Jets amasse régulièrement entre 40 et 45 points par année, mais il ne faudrait pas se surprendre de voir sa production diminuer à partir de cette saison. D'ailleurs, Perreault a récolté 39 points (17 buts, 22 passes) en 70 matchs la saison dernière, dont seulement deux (un but, une aide) à ses 23 dernières rencontres. Winnipeg possède énormément de talent en attaque et Perreault se retrouve donc confiné à un rôle de joueur d'utilité. Il n'est pas impossible qu'il joue quelques matchs sur les deux premiers trios de l'équipe, mais il n'occupera malheureusement pas ce rôle régulièrement. La saison dernière, il a été le 18e joueur le plus utilisé chez les Jets avec un temps de glace moyen de 14:28 par match. Le Drummondvillois est également souvent ennuyé par des blessures.

31 EN 31 JETS : Analyse de l'alignement | Les meilleurs espoirs | Toutes les analyses « 31 équipes en 31 jours »

À surveiller : Jack Roslovic -- Choix de première ronde des Jets (25e au total) au repêchage 2015 de la LNH, Roslovic n'a pas encore disputé une saison complète dans la LNH, mais il devrait se tailler un poste régulier avec les Jets cette saison. Il a fait bonne impression avec 14 points (cinq buts, neuf passes) en 31 matchs la saison dernière avec Winnipeg et on l'a même utilisé en supériorité numérique. Il a prouvé qu'il peut être une menace offensive en amassant 83 points (28 buts, 55 aides) en 97 matchs en deux saisons dans la Ligue américaine de hockey (LAH) avec le Moose du Manitoba en 2016-17 et 2017-18. La profondeur offensive des Jets devrait l'empêcher d'évoluer sur l'un des deux premiers trios, mais il sera à surveiller si l'un des principaux attaquants de Winnipeg tombe au combat.

Video: ARI@WPG: Roslovic fait 1-0 dans la première minute

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.